Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes règles d’accord du participe passé
Primaire
Langue française
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Règle V : L’accord de l’adjectif

a) L’adjectif s’accorde en genre et en nombre avec le nom qu’il caractérise.
Exemple : un cheval blanc, une jument blanche.
b) Quand l’adjectif se réfère à plusieurs noms de genre identique, il conserve le genre et prend la marque du pluriel.
Exemple : un chien et un chat blancs.
c) Si ces noms sont de genres différents, l’adjectif prend le genre masculin et se met au pluriel.
Exemple : une jument et un cheval blancs.
NB : Certains adjectifs peuvent être employés comme adverbes, ils sont invariables.
Exemple : Ces fruits coûtent cher.
d) Les adjectifs de couleur
1) L’adjectif de couleur s’accorde en général avec le nom qu’il caractérise.
Exemple : Des plumes jaunes.
2) Il est invariable lorsqu’il est composé (des plumes vert clair); ou lorsqu’il est formé à partir d’un nom (des plumes marron, des plumes orange).
Exceptions : roses, écarlates, fauves, mauves, pourpres.
e) Les adjectifs composés
1) Adjectif formé de deux adjectifs : les deux adjectifs s’accordent avec le nom.
Exemples: des paroles aigres-douces.
2) Adjectif composé d’un mot invariable (adverbe, préposition) + adjectif ou d’un élément en « i, o » (franco, tragi, technico…) + adjectif : seul l’adjectif prend le pluriel.
Exemple : des gens haut-placés ; les accords germano-soviétiques.
NB : Les adjectifs grand et frais (à valeur d’adverbe) s’accordent.
Exemple : des fenêtres grandes ouvertes.

Règle VI : Vingt, cent, mille ; demi, nu, mi, semi

1) Vingt et cent s’accordent s’ils sont multipliés et ne sont pas suivis d’un autre déterminant numéral.
Exemple : quatre-vingts, quatre-vingt-trois ; deux cents, deux cent trente.
2) Mille est invariable, ainsi que mi et semi.
3) Demi et nu sont invariables quand ils sont placés avant le nom et séparés de celui-ci par un trait d’union.
Exemple : Une demi-heure. Il va nu-pieds.
4) Demi s’accorde en genre seulement et nu s’accorde en genre et en nombre, s’ils suivent le nom.
Exemple : Deux heures et demie. Il est souvent pieds nus.
5) Mi et semi sont toujours invariables.

Règle VII : Les règles d’accord du participe passé

a) Sans auxiliaire : il s’accorde avec le nom qu’il complète.
Exemple : Nous avons traversé une plaine dévastée par les feux de forêts.
b) Avec l’auxiliaire être : il s’accorde en genre et en nombre avec le sujet.
Exemple : Une nouvelle loi sera adoptée avant l’été.
c) Avec l’auxiliaire avoir : il est invariable si le COD est placé après le verbe ou s’il n’y a pas de COD.
Exemple : Les députés ont voté une nouvelle loi.
d) Il s’accorde avec le COD du verbe, s’il est placé avant le verbe.
Exemple : La loi que les députés ont votée sera adoptée avant l’été.
e) Quand le COD est le pronom « en », le participe passé est invariable.
Exemple : Des fraises, nous en avons cueilli beaucoup.
f) Le participe passé des verbes impersonnels (verbes qui n'existent qu'à la troisième personne du singulier « falloir, s’agir, pleuvoir, neiger… » ) est invariable.
Exemple: Quelle patience il nous a fallu!
g) Le participe passé fait suivi d’un infinitif est toujours invariable.
Exemple : Elle est persuadée que tu l’as fait tomber.
h) Les participes passés « laissé, vu, entendu », lorsqu’ils sont suivis d’un infinitif, s’accordent avec le COD si celui-ci est placé avant le verbe et s’il fait l’action exprimée par l’infinitif.
Exemple : 
L’actrice que j’ai vue jouer. ( actrice : sujet de jouer, fait l’action : accord.)
La pièce que j’ai vu jouer. (pièce : COD de jouer et non pas sujet : pas d’accord.)

Règle VIII : Le participe passé des verbes pronominaux

a) Le participe passé des verbes essentiellement pronominaux (n’existant qu’à la forme pronominale) et des verbes pronominaux de sens passif s’accorde avec le sujet du verbe.
Exemple : Les oiseaux se sont envolés. L’assiette s’est cassée. → a été cassée.
b) Le participe passé des autres verbes pronominaux suit la règle de l’accord du participe passé avec l’auxiliaire avoir. (Il est important alors d’analyser les pronoms personnels « me, te, se, nous, vous » qui remplissent les fonctions de COD ou de COI.)
c) Le participe s’accorde avec le COD placé avant le verbe.
Exemple :
• Elle s’est coupée. → Elle a coupé elle-même : s’ est COD placé avant le verbe.
• J’ai ramassé les cheveux qu’elle s’est coupés.
• Elle a coupé les cheveux à elle-même : s’ est COI ; qu’ est COD placé avant le verbe.
d) Le participe ne s’accorde pas si le COD est placé après le verbe.
Exemple : Elle s’est coupé les cheveux. → Elle a coupé les cheveux à elle-même : s’ est COI ; cheveux est COD placé après le verbe.
e) Le participe ne s’accorde pas s’il n’y a pas de COD.
Exemple : Elles se sont parlé. → Elles ont parlé à elles-mêmes : se est COI ; pas de COD.