Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLe Cameroun et l’ONU
Terminale
A & C & E & D & TI
ECM
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
L’ONU est créée dès la fin de la 2ème guerre mondiale. Son rôle principal est de maintenir la paix et la sécurité mondiale. Placé sous sa tutelle le 13 Décembre 1946, le Cameroun en devient membre le 20 Septembre 1960. Dès lors il y joue un rôle important et entretien des relations multilatérales avec cette organisation en tant que acteur des relations internationales.

I- ONU : NAISSANCE, OBJECTIFS ET STRUCTURE
1- Naissance de l’ONU
L’expression Nations unies apparait pour la 1ère fois dans la Déclaration des Nations unies le 1er Janvier 1942 par laquelle les représentants de 26 États s’engagent à poursuivre ensemble la guerre contre les puissances de l’Axe (Allemagne, Italie, Japon). La charte des Nations unies fut élaborée par les représentants de 50 États réunis à San Francisco du 25 Avril au 26 Juin 1945. L’ONU naquit officiellement le 24 Octobre 1945 lorsqu’elle fut ratifiée par la Chine, les USA, la France, les Royaume-Unis, et l’URSS.
2-LESS OBJECTIFS DE L’ONU
Les objectifs de l’ONU énoncés dans sa charte sont multiples et prennent en compte les préoccupations économiques, politiques et sociales d’ordre international. Ils sont les suivants :
- Maintenir la paix et la sécurité internationale ;
- Développer entre les nations des relations amicales fondées sur le respect des droits de l’homme et les libertés fondamentales ;
- Constituer un centre où s’harmonisent les efforts des nations vers des fins communes.
3-STRUCTURES ET FONCTIONNEMENT DE L’ONU
La charte des Nations unies a crée 6 organes principaux et des subsidiaires qui forment la famille des Nations unies.
- L’assemblée générale : elle est l’instance délibérante au sein de laquelle chaque État membre dispose d’une voix. Elle se réunit une fois l’an et les questions relevant de ses compétences sont débattues. Une majorité au 2/3 est requise lorsque la question porte sur le maintien de la paix, l’admission d’un nouveau membre ou l’adoption d’un budget ;
- Le conseil de sécurité : c’est l’organe exécutif responsable de la paix et de la sécurité mondiale. Il est composé de 15 membres donc 5 permanents et 10 non permanents ;
- Le conseil économique et social : son rôle est d’examiner les questions internationales dans les domaines économique et social ;
- Le conseil de tutelle qui avait pour rôle de recevoir les pétitions des pays colonisés ;
- La cour internationale de justice qui est animée par 15 juges élus pour un mandat de 9 ans ;
- Le secrétariat général : maillon essentiel du système onusien, il est dirigé par un secrétaire général élu pour un mandat de 4ans renouvelable une fois. Il est aujourd’hui ( février 2018) dirigé par le sud coréen António Guterres. Les moyens d’action de l’ONU sont d’ordre institutionnel, diplomatique, militaire, financier et matériel.
 - Les moyens institutionnels : il s’agit de 36 institutions spécialisées qui permettent de rendre plus visible et plus efficace les missions de l’ONU. Parmi ces dernières on peut citer le PNUD, OIT, OMS, FMI, BM, PAM, ONUDI, UNICEF, UNESCO, OMC, ONU-SIDA…
 - Les moyens diplomatiques et militaires : il s’agit des, des conventions et des déclarations qui permettent à l’ONU de régler les différends qui opposent les nations. Sur le plan militaire, l’ONU dispose d’une armée d’interposition ; les casques bleus.
- Les moyens financiers et matériels : il s’agit des cotisations des États membres, des dons de toutes natures (USA 30%,Cameroun 0,01%)

II- LES RELATIONS CAMEROUN-ONU
Les relations entre le Cameroun et l’ONU datent des années 1946. Lorsque celui-ci est placé sous la tutelle de l’ONU. Ce sont des rapports très étroits qui commencent pendant la tutelle et se poursuivent après l’indépendance.
1-Les rapports durant la période de tutelle (1946-1961)
Avec la disparition de la SDN, le Cameroun change de statut international et devient territoire sous tutelle par les accords de tutelle le 13 Décembre 1946. L’ONU confie l’administration à la France et à la Grande Bretagne. Ces 2 puissances ont pour mission d’après l’article 76 de la charte de l’ONU de « favoriser le progrès politique, économique et social des populations ainsi que le développement de l’instruction et favoriser également leur évolution progressive vers la capacité à s’auto-administrer ». Le rôle de l’ONU dans la décolonisation du Cameroun se situe à plusieurs niveaux :
-D’après l’article suscité, le Cameroun a bénéficié des visites régulières des émissaires onusiens venus s’assurer du respect du cahier de charge. C’est ainsi que plusieurs missions ont sillonné le Cameroun en 1949, 1952, 1956, 1958.
- L’ONU fut la tribune d’’expression privilégiée des nationalistes camerounais en l’occurrence Ruben Um Nyobé, Ahmadou ahidjo, Charles Okala. Pour se faire entendre de la communauté ces leaders surtout ceux de l’UPC vont user du droit de pétition reconnu par la charte pour dénoncer les manquements et les violations des obligations des puissances tutélaires envers le Cameroun mais aussi pour réclamer l’indépendance immédiate de ce pays.
- Au Cameroun britannique, l’ONU a supervisé le plébiscite du 11 et 12 Février 1961 pour permettre aux populations de se prononcer sur leur avenir. Après des négociations et des pressions diverses exercées par l’ONU sur le gouvernement français. L’Assemblée général de cette organisation va lever la tutelle de l’ONU sur le Cameroun oriental le 31 Décembre 1959 autorisant de ce fait la proclamation de son indépendance le 1er Janvier 1960.
2- Le Cameroun indépendant et l’ONU
a) Le Cameroun et le fonctionnement de l’ONU
La participation du Cameroun au sein de cette organisation est importante et s’inscrit sur plusieurs plans
- Sur le plan financier, le Cameroun contribue au budget de l’ONU à hauteur de 0,01% et paye régulièrement ses cotisations ;
- Sur le plan militaire, le Cameroun participe à plusieurs missions de maintien de la paix dans le monde. Il envoie très souvent ses soldats dans les missions des casques bleus. Exemple en Haïti, Kosovo, Rwanda lors du génocide, Cambodge et récemment en RCA.
- Sur le plan diplomatique, le Cameroun a accueilli presque toutes les représentations des organismes spécialisés de l’ONU. Le Cameroun est représenté à New York par une mission permanente dirigée par un ambassadeur extraordinaire. Périodiquement le chef de l’État ou son ministre des relations extérieures intervient à l’assemblée général pour exprimer le point de vue du Cameroun sur les questions animant la vie internationale. Plusieurs camerounais ont occupé des postes de responsabilité au sein des organes et organismes de l’ONU. Le Cameroun a déjà été élu 2 fois membre du conseil de sécurité de l’ONU en 1972 et en 2002. En 2003 il a assuré la présidence du conseil économique et social. Godllieb Lobé Monekosso a occupé le poste de directeur régional de l’OMS. Le secrétariat adjoint de l’ONU a été assuré par Michel Dooh Kingué qui fut aussi administrateur du PNUD. Claude Ondobo fut directeur du programme international pour le développement de l’UNESCO. Jacques Roger Booh Booh a été représentant du secrétaire général de l’ONU au Rwanda pendant le génocide.
- Sur le plan humanitaire, le Cameroun est terre d’accueil pour les réfugiés conformément aux missions de l’ONU. Il reste fidèle aux principes de l’ONU à savoir le règlement pacifique des conflits, la non ingérence dans les affaires internes des États, la promotion des relations de bon voisinage.
b) Les actions de l’ONU en faveur du Cameroun
L’ONU apporte une assistance technique, humanitaire et financière à travers ses multiples organismes spécialisés en vue de participer au développement du Cameroun.
1. Une croissance forte, durable et inclusive
Dans ce domaine, l'appui du SNU ( Système des Nations Unies ) porte spécifiquement sur :
Le développement et la mise en œuvre des politiques et stratégies favorables au développement durable et à la croissance inclusive,
Le développement d'un socle de protection sociale et la modernisation du système national de protection sociale,
L'accroissement d'un accès équitable et d'une utilisation efficace des services sociaux de base (santé, éducation, eau/assainissement) en vue du développement d'un capital capable de contribuer et soutenir la croissance.
2. La promotion de l'emploi décent
 La contribution du SNU à la lutte contre le chômage et le sous-emploi consiste particulièrement en :
L'amélioration de l'efficacité du marché du travail à travers la mise en place de cadre incitatif à la création d'emploi,
La génération des connaissances en vue d'une meilleure gouvernance du marché du travail,
La promotion des approches à hautes intensités de main d’œuvre et de développement local,
Le renforcement de capacité des jeunes, des femmes, des personnes vulnérables pour une meilleure adéquation de l'offre de travail.
3. La gouvernance et la gestion stratégique de l’État
L'accompagnement des Nations Unies au Cameroun en vue du renforcement de la gouvernance et la consolidation de l’État de droit consiste en des interventions d'appui visant le système électoral, le système judiciaire, la consolidation du dispositif de promotion des droits de l'homme, le renforcement de la lutte contre la corruption et le détournement des fonds, le renforcement de la décentralisation et l'amélioration de la participation citoyenne à la gestion des affaires publiques, et l'amélioration de l'accès du citoyen à l'information pour le contrôle de la gestion des affaires publiques.
4. Réponse humanitaire
Les Nations Unies au Cameroun soutiennent le gouvernement camerounais pour faire face aux situations de crises humanitaires auquel il est souvent confronté: catastrophes naturelles (sécheresse, inondations), épidémies, impact des conflits extérieurs. La réponse des Nations Unies est mise en œuvre suivant les principes humanitaires internationaux et vise les objectifs suivants:
fournir aux personnes en situation d'urgence une assistance coordonnée et intégrée, nécessaire à leur survie,
soutenir les populations vulnérables à mieux faire face aux chocs en répondant aux signaux d'alerte de manière anticipée, réduisant la durée du relèvement post-crise et renforçant les capacités des acteurs nationaux,
recueillir les données sur les risques et les vulnérabilités, les analyser et intégrer les résultats dans la programmation humaine et de développement.

CONCLUSION
Les relations entre l’ONU et le Cameroun sont très anciennes et remontent à la période de tutelle. Le Cameroun se comporte en meilleur élève en versant régulièrement ses cotisations, en respectant les résolutions de l’ONU et en accueillant les structures de cette organisation. En retour il reçoit l’assistance dans plusieurs domaines pour son développement.