Vous êtes ici : AccueilCLASSESImplémentation d’une base de données : Structure d’une base de données relationnelle
Terminale
D & C
Informatique
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

III Structure d’une base de données relationnelle

Selon le modèle relationnel, une base de données est composé essentiellement de :
• Tables
Une table est un ensemble de données relatives à un même sujet (ou entité) et structurées sous forme de tableau.
structure d une table sgbd• Colonnes
Dans une table, une colonne correspond à une propriété élémentaire de l'objet décrit par cette table.
Elle est caractérisée par : Un nom, le type de données prises par cette colonne, une taille (la longueur maximale que peut prendre la colonne), Un indicateur de présence obligatoire (indique si cette colonne doit être toujours renseignée ou peut être vide dans certains cas), une valeur par défaut éventuelle (Permet d'attribuer une valeur par défaut lorsqu'aucune valeur n'a été attribuée à cette colonne) et une règle éventuelle indiquant les valeurs autorisées
• Ligne
Une ligne (enregistrement) (n-uplet ) correspond à une occurrence du sujet représenté par la table. On dit aussi qu'elle correspond à un objet du monde réel.
• Clé primaire
La clé primaire d'une table est une colonne ou un groupe de colonnes permettant d'identifier de façon unique chaque ligne de la table.
Autrement dit, la connaissance de la valeur de la clé primaire, permet de connaître sans aucune ambigüité les valeurs des autres colonnes de la table.
• Clé étrangère
Un lien entre deux table A et B est représenté par l'ajout dans la table B d'une nouvelle colonne correspondant à la clé primaire de la table A.
cle etrangereCette nouvelle colonne est appelée clé étrangère.
• Contraintes d'intégrité
Une contrainte d'intégrité est une règle appliquée à une colonne ou à une table et qui doit être toujours vérifiée.

Exemples :
La note obtenue dans une matière doit être comprise entre zéro et vingt.
La quantité commandée dans la table Commande est obligatoire et doit être positive et supérieure à zéro.

NB : Il ne faut pas confondre fichier et table.
Les données d'un fichier sont stockées dans un même et seul fichier alors que les données d'une table peuvent être stockées sur un ou plusieurs fichiers, comme on peut regrouper dans un même fichier les données de plusieurs tables.

IV Représentation de la structure d'une base de données

Cette représentation est appelée modèle ou schéma de la base de données.
La structure d'une base de données peut être représentée selon deux formalismes (façons) :
• Représentation textuelle ;
• Représentation graphique.

IV.1 La représentation textuelle

La représentation textuelle consiste à décrire les tables, les colonnes et les liens entre les tables en utilisant du texte.

Exemple
Etablissement (CodeEtab, NomEtab, AdresseEtab, TelEtab)
Eleve (NumElev, NomElev, PrenomElev, DnaissElev, #CodeEtab)

IV.2 Représentation graphique

La représentation graphique consiste à décrire les tables, les colonnes et les liens entre les tables en utilisant des symboles graphiques.
representation graphique base de donneesLes clés primaires sont soulignées et les clés étrangères à l'aide d'un lien entre les deux tables : le symbole (1,n) est placé du côte de la clé étrangère et le symbole (1,1) du côté de la clé primaire référencée.
La relation entre les deux tables est dite de type «un à plusieurs» car à une ligne de A peut correspondre plusieurs ligne de B alors qu'à une ligne de B ne peut correspondre qu'une seule ligne de A.