Vous êtes ici : AccueilCLASSESConfiguration d’un réseau informatique (fin)
Terminale
D & C
Informatique
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

III.2.2 Le masque de sous-réseau (subnet mask, netmask ou address mask)

Un sous-réseau est une subdivision logique d'un réseau de taille plus importante. Le masque de sous-réseau permet de distinguer la partie de l'adresse commune à tous les appareils du sous-réseau et celle qui varie d'un appareil à l'autre. Un sous-réseau correspond typiquement à un réseau local sous-jacent. Il est obtenu en mettant à 1 tous les bits de la partie réseau de l’adresse IP. On retrouve l'adresse du réseau en effectuant un ET logique bit à bit entre une adresse complète et le masque de réseau en respectant la table suivante

a b a et b
0 0 0
0 1 0
1 0 0
1 1 1

Il a pour rôle de vérifier si une adresse de machine appartient ou pas à un réseau.

C’est une adresse IP qui renseigne sur le réseau dans lequel se trouve un ordinateur. Chaque ordinateur se base sur cette adresse pour savoir si le destinataire fait partir du même réseau que lui. A chaque plage d’adresse IP privée correspond un masque de sous réseau :
• 255.0.0.0 pour la plage commençant par 10;
• 255.255.0.0 pour la plage commençant par 172 ;
• 255.255.255.0 pour la plage commençant par 192.

III.2.3 Le mode d’adressage

L’attribution d’une adresse IP à un ordinateur peut se faire de deux manières :
• Manuellement : on parle d’adressage statique ;
• Dynamiquement : on parle d’adressage dynamique.

III.2.3.1 L’adressage statique

Une adresse IP statique est simplement une adresse qui ne change pas. Une fois que votre appareil s'est vu attribuer une adresse IP statique, ce numéro reste généralement le même jusqu'à ce que l'appareil soit mis hors service ou que votre architecture réseau change.
Lorsque deux ordinateurs ont la même adresse IP, on parle de conflit d’adresse.
Le principal inconvénient de ce mode d'adressage tient du fait qu'il n'est pas possible d'utiliser momentanément les adresses IP des ordinateurs qui ne sont pas connectés., la configuration IP sur chaque ordinateur prend du temps.

III.2.3.2 Adressage dynamique

Le protocole DHCP(Dynamic Host Configuration Protocol). permet l’attribution automatique des informations d’adressage, telles que l’adresse IP, le masque de sous réseau et d’autres paramètres. La configuration du serveur DHCP nécessite qu’un bloc d’adresses, appelé pool d’adresses, soit défini de manière à être attribué aux clients DHCP d’un réseau.
L’autre avantage de l’attribution dynamique réside dans le fait que les adresses ne sont pas permanentes pour les hôtes, elles sont uniquement « louées » pour une certaine durée. Si l’hôte est mis sous tension ou retiré du réseau, son adresse est renvoyée au pool et sera réutilisée.

III.3 La carte réseau

La carte réseau assure l'interface entre l'équipement ou la machine dans lesquels elle est montée et les machines connectées sur le même réseau.
La carte réseau est munie d'un connecteur sur lequel on branche le câble réseau. Ce dernier est relié au réseau par l'intermédiaire d'une prise murale ou directement sur un équipement d'interconnexion de réseau comme un concentrateur (hub) ou un commutateur réseau (switch).

IV. Étude de quelques commandes réseau

Une fois votre réseau mis sur pied, vous devriez le tester, pour se faire, certaines commandes réseau doivent être saisies dans un terminal ou invite de commande. Pour accéder à l’invite de commande, on procède ainsi :
1) Tapez le raccourci clavier Windows + R ;
2) La fenêtre Exécuter s'affiche. Tapez cmd dans la zone de saisie.
Une page s’ouvre avec le curseur qui clignote, saisissez-y les commandes réseau.

IV.1 La commande IPCONFIG

Cette commande, exécutée sans option, affiche :
• l’adresse IP en cours,
• le masque réseau
• la passerelle par défaut au niveau des interfaces réseau connues sur la machine locale.
Voici ce que nous obtenons après avoir saisir cette commande dans l’invite de commande
commande ipconf

IV.2 La commande PING

La commande PING teste la connexion réseau avec une adresse IP distante. Elle affiche toutes les adresses IP intermédiaire entre la machine locale et l’adresse IP distante.