Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCorrection épreuve de déontologie et éthique professionnelle au CAPIEMP 2019

Question 1 (4pts)
a) Différence entre les concepts d’éthique et déontologie professionnelle :
- Elle réside dans le fait que l’éthique désigne l’ensemble des valeurs morales, des règles de conduite qu’on est tenu de respecter dans la vie en société alors que la déontologie professionnelle renvoie aux droits et devoirs que le travailleur doit observer dans le cadre de l’exercice d’une profession donnée.
- L’éthique décrit les différentes valeurs à observer tandis que la déontologie professionnelle prescrit les exigences liées à la profession qu’on exerce. ( 2 pts)
b) Justifions à l’aide d’un exemple comment chacun des concepts s’applique dans la profession enseignante :
- Application de l’éthique : le respect des valeurs morales de la profession (honnêteté, exemplarité, maîtrise de soi, impartialité, bonté, fermeté, patience, calme, dévouement, probité intellectuelle, justice, équité, conscience professionnelle. ....) (l pt)
- Application de la déontologie : l’observance des exigences de la profession enseignante : planification des activités à mener, préparation des leçons, dispensation de celles-ci selon les exigences méthodologiques, l’évaluation et la correction.... ) (l pt)

Question 2 (6 pts)

a) Deux obligations de l’instituteur vis-à-vis de :
- La hiérarchie : obligations d’obéissance aux ordres légaux, de rendre compte sur les activités menées dans le cadre de sa fonction, de respecter sa hiérarchie, de collaborer..... (1 pt)
- Ses collègues : obligations de collaborer avec eux, de se respecter mutuellement, de sympathiser et de s’entendre avec eux, s’assister mutuellement. (l pt)
- Ses élèves : obligations de les éduquer moralement, physiquement et intellectuellement, les instruire, les aimer, les connaître, préparer les leçons, les évaluer (interroger, corriger et remédier), les libérer en les faisant sortir de l’ignorance (l pt)
b) Proposons en justifiant notre réponse un droit de l’instituteur vis-à-vis de :
- La hiérarchie : le droit au congé parce que les textes réglementaires accordent au travailleur le privilège d’aller en congé. ( droit au salaire, aux primes, aux avancements, à la sécurité sociale, formation continue...chacun des droits sus-énumérés devra être justifié par le candidat) ( 1 pt)
— Ses élèves : droit de punir les élèves fautifs : lorsqu’un élève a commis une faute, l’enseignant a le droit de le punir conformément au règlement intérieur. ( droit de contrôler l’état de propreté de ses élèves,). Chaque droit devra être justifié par le candidat) (l pt)
- Ses collègues : droit de participation : l’enseignant participe aux réunions pédagogiques avec ses collègues, (droit à l’assistance pédagogique car en cas de difficulté, il peut solliciter l’aide de ses collègues); droit d’expression, droit d’opinion..... ( chaque droit sera justifié par le candidat) ( l pt)

Question III (6 pts)
a) Proposons deux éléments de la conscience professionnelle en indiquant pour chacun comment le mettre en pratique (1 pt par élément juste)
L’initiative :(créativité dans le sens de l’amélioration de son rendement) exemple : pour mettre l’initiative en pratique, l’enseignant peut choisir un projet à mener avec ses élèves tel que créer un champ scolaire et vendre le fruit de la récolte, embellir sa salle de classe en y affichant les images éducatives qu’il s’est lui-même procurées, fabriquer le matériel didactique sans attendre les injonctions de la hiérarchie. . . . . (l pt)
- La régularité : Un enseignant régulier est assidu et ponctuel, a ses préparations à jour conformément aux programmes officiels et aux innovations en vigueur. (l pt)
- Le zèle : organiser les cours de soutien pour mieux préparer ses élèves à la réussite ; les cours de rattrapage en cas de retard dans la couverture des programmes, chercher les stratégies permettant d’améliorer davantage les résultats de ses élèves ou son propre rendement ; faire des remédiations gratuites. . .. (lpt)
b) Justifions à l’aide de deux arguments l’importance de la conscience professionnelle
(Chaque réponse juste vaut l pt)
— L’enseignant est face à ses responsabilités par rapport à son travail
- Travail bien fait
Travail avec enthousiasme, sans contrainte, sans pression
Indiquons deux qualités morales et deux qualités physiques d’un enseignant avec un contre-exemple
Qualités morales: honnêteté, équité, bonté, fermeté, justice, loyauté, amour des enfants. .... (0,5 pt par qualité)
Contre-exemples : malhonnêteté, injustice, désaffection des enfants, marchandage des notes... (0,5 pt par contre-exemple )
Qualités physiques : tenue décente, bonne santé, propreté corporelle. . .(0,5pt par qualité)
Contre exemples : tenue indécente, mauvaise santé, malpropreté.... (0,5 pt par contre-exemple)

Question 4 (4pts)
a) Décrivons l’attitude à adopter par l’enseignant dans le cadre de : (0,5 pt x 3)
L’autorégulation : diversifier les techniques et procédés d’enseignement, faire des recherches personnelles, individualiser les enseignements...
La proactivité : planifier à l’avance ses activités avant de les mener (prévoir le matériel didactique approprié à la leçon, préparer ses leçons, prévoir les évaluations. . . .,)
La remise en question : s’interroger sur les contenus, les méthodes, les techniques d’enseignement apprentissage et de l’évaluation, ses procédés de remédiation. . ..
b) Proposons à notre collègue un moyen à travers lequel il peut : (0,5pt x 3)
S’auto-former : faire des recherches personnelles, lecture des ouvrages et documents, recyclage à travers les séminaires, les colloques, recours aux personnes ressources, la culture générale, la formation continue, le suivi des informations, faire des voyages, des excursions. ....)
Se remettre en question : questionnement personnel après un enseignement en revoyant si ses objectifs sont atteints ou pas (technique, méthode, procédé pédagogique sont-ils appropriés pour la dispensation de mes leçons)
Être proactif : anticiper sur les actions : (prévention des accidents en milieu scolaire, documentation à l’avance, élaboration préalable des répartitions, anticiper sur les interventions des élèves, fabriquer le matériel didactique concret avec les matériaux locaux de récupération) l’expliquons l’importance de la remise en question
Elle permet de découvrir ses lacunes et ses insuffisances afin de les corriger, faire des analyses nécessaires en vue d’améliorer ses prestations, elle permet aussi de recadrer ses choix ou décisions pour un meilleur rendement. (l pt)