Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
Baccalauréat
Littérature
A
2022
Correction
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

 Indications pour le résumé:
Thème : Les nouvelles technologies

Thèse : Omniprésentes, les nouvelles technologies suscitent des inquiétudes chez les citoyens.
Structure du texte : Le texte est constitué de 10 paragraphes dont les idées essentielles sont les suivantes :
Paragraphe 1 : Les nouvelles technologies sont très nombreuses et diversifiées.
Paragraphe 2 : Elles concernent tous les domaines de la vie et suscitent de nombreuses appréhensions.
Paragraphe 3 : Aux yeux des citoyens, les nouvelles technologies bouleversent tout.
Paragraphe 4 : Les travailleurs craignent d’être remplacés par les machines et ne croient pas que celles-ci les libèrent des tâches ardues.
Paragraphe 5 : Les citoyens craignent également que les nouvelles technologies désorganisent les entreprises et aggravent l’individualisme. Le télétravail risque de reconfiner les femmes à la maison et même d’y retenir les hommes.
Paragraphe 6 : Par ailleurs, les nouvelles technologies risquent d’empirer les inégalités entre les hommes et entre les pays. Elles peuvent même favoriser un plus grand contrôle des citoyens par l’État.
Paragraphe 7 : Les citoyens ne sont pas encore familiarisés avec le métalangage des nouvelles technologies.
Paragraphe 8 : Mais ils réalisent qu’ils ne peuvent s’opposer à leur essor qui est international et qui comporte des avantages.
Paragraphe 9 : En outre, les nouvelles technologies en soi ne sont ni bonnes, ni mauvaises. C’est l’usage qu’on en fait qui détermine leur appréciation.
Paragraphe 10 : D’où la nécessité de redéfinir, à leur propos, des objectifs mobilisateurs de civilisation.

Discussion : Selon Robert Solé : « Les nouvelles technologies ne sont ni bonnes ni mauvaises. Tout dépend de l’usage qu’on en fait. »
Dans une argumentation structurée illustrée d’exemples tirés de votre expérience personnelle, vous direz ce que vous pensez de cette affirmation.

Thème : Les nouvelles technologies.

Reformulation : L’usage qu’on fait des nouvelles technologies constitue soit une menace soit une opportunité.
Problème : L’usage/ l’emploi des nouvelles technologies.
Problématique : Quel usage faisons-nous des NTIC? Constituent-elles toujours une menace ou une opportunité pour les usagers ?
Type de sujet : Le sujet incline à adopter un plan dialectique.
Plan possible :
1ère partie : Les nouvelles technologies peuvent constituer une menace.

1. De nombreuses tâches sont prises en charge par des ordinateurs (robotique, intelligence artificielle ou numérique).

• Si de nombreuses activités auparavant exercées par les hommes sont robotisées, cela peut entraîner la disparition de nombreux emplois. Dans les usines, de nombreuses tâches comme l’empaquetage ou l’étiquetage sont désormais effectuées par des machines. Ce qui signifie que les hommes qui les effectuaient avant, s’ils ne se sont pas recyclés, ont été poussés au chômage avec la disparition de leur poste de travail.
• La prise en charge par les ordinateurs des tâches dévolues aux hommes avant constitue une menace pour l’humanité. Car elle occasionne l’augmentation du taux de chômage et peut générer des conflits sociaux lorsque ces masses de chômeurs désespérés n’auront plus d’autres choix que la violence pour exprimer leurs souffrances.
• Certaines personnes deviennent paresseuses, laissant tout faire par les machines. Elles ne peuvent plus faire leur vaisselle ou leur lessive. Ce qui les assujettit à ces machines et peut les rendre dépendantes, les mettre en difficulté en cas de défection de la machine.

2. Les nouvelles technologies peuvent devenir des sources de déstabilisation et d’isolement

• Elles bouleversent nos vies, modifient la manière dont nous vivons et travaillons. Certaines personnes passent énormément de temps devant les jeux vidéo ou dans les réseaux sociaux, négligeant parfois des activités plus importantes. Beaucoup d’élèves n’étudient pas leurs leçons, ne font pas leurs devoirs parce qu’ils passent du temps sur internet. Au moment des examens, ils sont réduits à tricher.
• Les nouvelles technologies accentuent le repli sur soi et favorisent l’individualisme. Certains membres d’une même famille ne se parlent, se côtoient sans plus se connaître, parce que chacun est fixé sur son téléphone. Même pendant les repas qui, traditionnellement constituent des moments de convivialité et d’échanges, les convives ne se regardent pas, ne se préoccupent pas les uns des autres. Parfois, on ne rend plus visite aux membres de la famille malades. On se contente de leur envoyer un SMS ou de les appeler pour prendre de leurs nouvelles.

IIème partie : Les nouvelles technologies constituent aussi une opportunité.

1. Les NTIC peuvent améliorer la vie des hommes.

• Elles sont sources d’information et de communication. On peut trouver de nombreuses informations grâce aux TIC. Ceux qui font des recherches, même dans des domaines très pointus peuvent trouver de précieuses informations sur le net.
• Elles permettent d’accéder à des informations plus rapidement ; de joindre par exemple un ami, un collègue en cas de nécessité.

2. Elles favorisent la professionnalisation.

• Les usagers des NTIC participent au partage des bonnes pratiques à travers les possibilités d’interactions offertes par les réseaux sociaux qui favorisent le partage d’informations entre acteurs d’un même métier mais dispersés géographiquement.

3. Elles permettent de mieux concilier la vie privée et vie professionnelle.

• Les facilités de communication offertes par les NTIC réduisent le temps consacré au transport et permettent de prendre en compte les contraintes personnelles dans la planification de la vie professionnelle. C’est le cas du télétravail.
• Les usages des TIC développent l’intelligence collective à travers les réseaux sociaux.

Synthèse : L’usage qu’on fait des NTIC constitue non seulement une menace, mais aussi une opportunité pour tous. Car elles sont sources d’isolement et d’ouverture au monde. Toutefois, une meilleure culture du numérique peut être un atout pour les internautes.

Présidente de la commission :
• Mme NGAH Solange Colette, IPN,
Membres :
• Mme NDOUMBE ETEKI Éveline, IPN.
• M. NTI Jean Étienne, IPN.
• M. MEKONGO ATANGANA Christian Wilfrid, Enseignant.
• Mme MBANG BELINGA Régine Marquise, Enseignante.
• M. BOTONDONO Bienvenu Bernard, Enseignant.