Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes facteurs de la croissance et les problèmes de l’explosion démographique
Terminale
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Il a fallu attendre les années 1800 pour voir la population mondiale augmenter régulièrement. En effet jusque la, les guerres, les épidémies (peste, typhus ; choléra), la famine ont empêché la croissance démographique. Une fois ces problèmes circonscrit, la population mondiale est passée en 50 ans de 2.5 milliards à 7 milliards (2010) soit une augmentation de 100 millions d’individus par an. Cette explosion démographique dépend de plusieurs facteurs et entraine de nombreux problèmes.

I- LES FACTEURS DE L’EXPLOSION DÉMOGRAPHIQUE
1-Une forte natalité
Le taux de natalité est le nombre de naissance pour 1000 habitants au cours d’une année. Ce taux est très élevé dans les pays pauvres grâce au progrès de la médecine. En effet les centres de santé améliorent de plus en plus les prises en charge prénatale ce qui permet de réduire considérablement le nombre de décès néonatale. Les religions, sans oublier le poids des traditions font que les familles soit nombreuse dans la mesure où une femme est faite pour être une bonne épouse et une bonne mère sans omettre que la procréation est considérée comme un devoir divin et un impératif moral. En outre l’enfant est considéré comme une richesse, un prestige ou une ressource économique (main d’œuvre). Conséquence la fécondité (nombre moyen d’enfants par femme en âge de procréer) reste très élevée en Afrique par exemple où une femme a en moyenne 6 enfants L’analphabétisme joue aussi en faveur de l’augmentation du nombre de naissance. En effet plus une femme est instruite moins elle fait d’enfants (utilise les moyens de contraception, mariage plus tardif).
Le taux de natalité n’est pas très élevé dans les pays occidentaux à cause des facteurs suivants :
- Fécondité faible en moyenne 1 ou 2 enfants
- Les enfants représentent un poids financier (scolarité, loisir)
-Il existe dans ces pays une volonté de mieux vivre et de profiter de la vie
- Les moyens de contraception sont répandus
- Les mariages sont tardifs après la fin des études (souvent longues) ou lorsque la situation financière est stable
- Le recul des traditions et de l’influence religieuse.
2-Une forte mortalité
Le taux de mortalité est le nombre de décès pour 1000 habitants au cours d’une année. Même s’il est encore élevé dans certains pays pauvres, ce taux est en nette régression partout dans le monde. En effet le respect des règles d’hygiène, l’amélioration de l’alimentation et les progrès de la médecine réduisent considérablement le nombre de décès contribuant ainsi à l’augmentation de la population mondiale.
3-Les mouvements migratoires
Les migrations renvoient aux déplacements temporaires ou définitifs des populations d’une région à une autre. Liées aux effets divers, elles entrainent souvent la croissance de la population dans les régions d’accueil.
4-D’autres facteurs démographiques
- Le rôle des organisations internationales
Malgré la multiplication des attentats terroristes et les répressions sanglantes observés durant cette dernière décennie, le règlement pacifique des conflits entre États éloigne les guerres et constitue de ce fait un facteur de croissance démographique.
- L’Option politique
Certains États adoptent une politique nataliste afin d’encourager leur population à procréer. Ces dernières bénéficient alors d’un certain nombre d’avantages tels que les allocations familiales.

II- LES CARACTÉRISTIQUES DE LA POPULATION MONDIALEpopulation mondiale
Malgré la forte croissance de la population mondiale, celle-ci n’est pas identique dans toutes les régions du monde. Ceci nous permet de distinguer :
- Trois grands foyers de peuplement qui concentrent à eux seuls la moitié de la population mondiale. Il s’agit de l’Asie du sud (Inde, Pakistan, Bangladesh, Népal, Sri-lanka), l’Asie de l’Est (Chine, Japon, les 2 Corées, Taiwan) et l’Europe (Allemagne, France Royaume uni, Italie…)
- Les foyers secondaires ou zones moyennement peuplées tels que l’Asie du Sud-est (Indonésie, Philippines, Vietnam …), l’Afrique orientale (Éthiopie, Tanzanie, Kenya…), le Moyen-Orient (Égypte, Turquie, Irak…), la côte Est de l’Amérique du Nord, les côtes du golfe de Guinée (Nigeria, Ghana…), le Sud-est et le Nord-est du Brésil.
- Les zones faiblement peuplées telles que les déserts, les montagnes et les grandes forêts.
Cette augmentation de la population mondiale est aujourd’hui à l’origine de plusieurs problèmes

III- LES PROBLÈMES LIES A L’EXPLOSION DÉMOGRAPHIQUE
1-Le problème d’espace et de ressources
L’explosion démographique entraine la réduction de l’espace qui est à l’origine de la diminution des sols cultivables, des terrains pour la construction des logements et d’autres infrastructures. A la longue on assiste aux conflits entre les individus et la migration des personnes marginalisées. Les ressources sont considérées comme l’ensemble des richesses d’un pays indispensables à la survie des êtres humains. L’explosion démographique favorise leur surexploitation et leur diminution peut conduire à des situations irréversibles telles que la disparition de certaines espèces animales et végétales.
2-Les problèmes d’environnement, de logement et de nutrition
Une population nombreuse exerce une pression intense sur l’environnement ce qui entraine le bouleversement des écosystèmes. Les conséquences les plus néfastes sont la déforestation, sécheresse, la désertification, la dégradation des sols, l’érosion, l’épuisement des réserves d’eau douce, une réduction des rendements agricoles et la pollution. Lorsque les besoins à court terme prennent le pas sur le long terme, ceci entraine des conséquences catastrophiques sur l’écologie.
Elle pose de sérieux problèmes de logement. Les hommes sont alors obligés de vivre dans des habitats précaires bâtis avec des matériaux de récupération. Ils construisent sur des sites non aedificantis c'est-à-dire des zones interdites à la construction (marécage, flanc de colline). Ils sont ainsi exposés à de nombreux dangers tels que les glissements de terrain et les inondations. La pression exercée sur les terres cultivables les rend à la longue fragiles et moins rentables. La baisse de la productivité peut donc occasionner des famines. En outre une famille nombreuse mais moins nantie ne parvient pas toujours à assurer à ses membres les 2400 calories par jour indispensables à la survie de tout être humain.
3- Les problèmes d’infrastructures et d’emplois
Généralement l’augmentation de la population précède la construction des infrastructures. On assiste ainsi à un manque criard d’équipements sociaux tels que les routes, les écoles, les centres de santé. L’approvisionnement en eau, la connexion à l’électricité et l’accès au service de salubrité devient alors un luxe. L’explosion démographique est à l’origine du chômage car la croissance de la population ne se fait pas au même rythme que la création d’emplois. En Afrique par exemple les jeunes de moins de 15 ans représentent 50% de la population totale qu’il faut prendre en charge. Dans le cas contraire un grand nombre se livre aux mauvaises mœurs ou s’entasse dans l’informel pour trouver un gagne pain quotidien.

CONCLUSION
Plusieurs facteurs se combinent pour justifier la croissance de la population. Même si l’homme est un facteur essentiel du développement, une forte croissance peut être à l’origine du sous développement. En effet, les pays du tiers monde qui abritent les 4/5 de la population mondiale doivent éduquer cette population jeune sans cesse croissante et créer de nombreux emplois. Dans le cas contraire cette surpopulation essentiellement consommatrice sera un facteur du sous développement. Les pays développés qui ont par contre une sous population (1/5 de la population mondiale), doivent aussi assumer la charge d’une population vieillissante. Ils sont donc confrontés aux problèmes qui en résultent en l’occurrence le financement des retraites, l’assistance médicale et sociale des personnes âgées et la diminution de la main d’œuvre.