Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLe vocabulaire du théâtre
A & C & E & D & TI
Langue française
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram
Acte
division d’une pièce de théâtre en un ensemble de scènes.
Aparté
réflexion qu’un personnage prononce à part et qui n’est entendue, en principe, que par le public.
Comique
le comique peut naître
des mots : jurons, incorrections de langage, jeux de mots, répétitions…
des gestes : mimiques, déguisements, coups de bâton, personnages qui se cachent, courent sur scène… ;
de la situation : quiproquo, renversement de situation (un personnage se trouve dans une situation opposée à celle qui était la sienne auparavant) ; • du caractère : manies, obsessions, traits de caractère qui s’écartent de la norme…
;de répétition : répétition de gestes ou de mots qui traduit une idée fixe et crée un effet de mécanique.
Coup de théâtre
évènement imprévu qui modifie le cours de l’action.
Dénouement
scène finale où l’intrigue se dénoue, c’est-à-dire trouve sa solution.
Dialogue théâtral
il repose sur une situation d’énonciation particulière ; les propos échangés par les personnages (les répliques) sont destinés non seulement aux personnages présents sur la scène, mais aussi aux spectateurs. On parle de double énonciation.
Didascalies
indications scéniques (signalées par des italiques ou des parenthèses) destinées à éclairer le jeu des acteurs. On distingue la didascalie initiale (liste des personnages), les didascalies de communication (mention de l’identité du personnage qui parle ; mention des apartés), les didascalies de jeu des acteurs (déplacements, gestes, expressions, intonations), de scénographie (décors, costumes).
Dramaturge (ou auteur dramatique)
écrivain, auteur de pièces de théâtre.
Exposition, scène(s) d’
première(s) scène(s) destinée(s) à fournir aux spectateurs les informations qui leur sont indispensables pour comprendre l’action
Genres du théâtre
au fil de son histoire, l’art théâtral a développé des formes diverses ; la farce, la comédie, le vaudeville cherchent à faire rire le spectateur ; la tragédie cherche à lui faire éprouver terreur et pitié ; le drame bourgeois, le drame romantique, le mélodrame associent des registres variés (comique, tragique...).
Intrigue
ensemble des faits et actions qui s’enchaînent et constituent la trame d’une pièce de théâtre.
Monologue
discours que prononce un personnage seul sur scène et qui se parle à lui-même, avec les spectateurs pour témoins.
Quiproquo
malentendu qui fait prendre quelqu’un pour quelqu’un d’autre ou une chose pour une autre.
Règles
le théâtre classique français ( XVIIe siècle) était soumis à des règles précises
la règle des trois unités
unité d’action, de temps, de lieu
la règle des bienséances
les actes quotidiens et de violence sont bannis de la scène. Rien ne doit choquer le goût, les convenances.
Scène
1. division d’un acte de théâtre, qui correspond aux entrées et aux sorties des personnages.
2. espace scénique dans lequel évoluent les acteurs lors de la représentation.
Situation dramatique
situation de conflit qui place les personnages dans une certaine tension entre eux ou vis-à-vis d’eux-mêmes (dilemme).
Tirade
assez longue réplique dite par un personnage de théâtre.