Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes conquêtes anglaises
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Famille de situation : Violation des droits
Catégorie d’action : Éducation aux droits de l’homme, protection, promotion et revendication des droits
Module N°II: L’Afrique et l’Asie victimes d’agressions extérieures
Chapitre N°II : L’impérialisme en Afrique
Leçon N°5 : Les conquêtes anglaises
Notions : Conquêtes, colonies, AOF, AEF
Prérequis : L’impérialisme, les clauses de la conférence de Berlin
Durée : 2 heures

Exemple de situation : L’invasion de certains Etats
Exemple d’action : Développer des mécanismes de résistance
Formulation de la justification : Cette leçon permet à l’apprenant d’installer les ressources afin de défendre son pays contre toute invasion extérieure

Introduction

Tout comme la France, l’Angleterre fut parmi les premières nations européennes à se lancer à la conquête des territoires africains. Elle va se constituer un vaste empire colonial qui s’étend sur presque tout le continent.afrique occidentale

I- Les conquêtes de l’Afrique du nord et occidentale

1- L’Afrique septentrionale : l’Égypte

Mehmet Ali s’impose comme le père et le maitre de l’Égypte en mettant son pays à l’école de l’occident, en développant la culture du coton, en construisant un barrage sur le Nil ainsi que des écoles et des hôpitaux. Ses successeurs Abbas (1849-1854), Mohamed Saïd (1854-1863), et Ismaël (1863-1879) poursuivent la modernisation de l’Égypte avec l’appui des ingénieurs et des capitaux anglais et français. Mais les dépenses imprudemment engagées par Ismaël plongent le pays dans d’énormes difficultés financières. L’Égypte se trouve obligé de vendre ses actions du canal de Suez aux occidentaux et d’accepter 2 contrôleurs européens des finances dans son territoire. Le pacha Ismaël est remplacé par son fils Tewfik mais la maladresse de ce dernier va conduire le pays dans le gouffre. En 1882, les troupes anglaises bombardent Alexandrie et l’Égypte devint un protectorat anglais.

2-L’Afrique occidentale

Grace à leurs compagnies à charte (compagnie possédant une concession écrite d’un gouvernement nommée charte lui donnant le droit de faire du commerce en bénéficiant de plusieurs privilèges) qui faisaient le commerce dans cette partie de l’Afrique, les anglais entreprirent la conquête de la Gambie (1821), du Nigeria (1890) et de la Gold Coast (1896). La même année, ils s’emparèrent de confédération Ashanti qu’ils intégrèrent dans la Gold Coast. Bien avant, les anglais avaient créé en 1792 dans cette partie du continent une colonie ; la Sierra-Léone destinée à accueillir les esclaves affranchis de l’Amérique

II-Les conquêtes de l’Afrique orientale et méridionale

1- L’Afrique Orientale

Le Soudan est une dépendance égyptienne. En 1881, le Mahdi Mohamed Ahmed fonde l’état mahdiste mais il sera assassiné par les anglais. Après sa mort, les forces anglo-égyptiennes dirigées par Lord Kitchener occupe son territoire. Le Soudan devint alors un condominium anglo-égyptien.
Mais, le fait majeur ici est la crise de Fachoda. En effet, le 10 Juillet 1898 un incident diplomatique sérieux oppose le français Marchand et l’anglais Kitchener dans le poste militaire de Fachoda. Les français rêvent de relier par chemin de fer Dakar à Djibouti tandis que les britanniques veulent faire même chose du cap au Caire, Fachoda est donc au croisement de ces 2 axes. En outre, cette région située sur le haut Nil est un point stratégique pour les 2 puissances, la contrôler, revient à être maitre de toute la région du Soudan. A l’issu de cette rencontre, la France reconnait la souveraineté de l’Angleterre au Soudan et occupe librement Madagascar. Mais cet épisode manqua de provoquer un conflit armé entre les 2 puissances.
En outre, grâce à l’entremise de la Compagnie Anglaise de l’Afrique Orientale, l’Angleterre occupe successivement le Kenya (1886), l’Ouganda (1889), le Tanganyika (Tanzanie) et le Zanzibar.

2-L’Afrique Méridionale

a) les territoires bantous

En 1814, l’Angleterre occupe le Cap. C’est la domination allemande au Sud Ouest africain qui la pousse à s’intéresser aux territoires comme celui du Bechuanaland (Botswana), le Nyassaland (Malawi), et le Swaziland, le Basutoland (Lesotho) et la Rhodésie divisée en 2 ; la Rhodésie du Nord (Zambie) et la Rhodésie du Sud (Zimbabwe). La colonisation de cette région s’est faite par Cecil Rhodes qui veut relier ses colonies du Cap au Caire. Mais il se heurte au Portugal qui protège ses colonies. Dans l’occupation des territoires, les anglais s’opposent aux Matabélés et aux Zoulou. Malheureusement, ils seront battus par les anglais au cours d’une bataille à Blood River en 1840.rhohesie

b) Les territoires Boers

Les Boers sont les descendants des hollandais installés en Afrique du Sud depuis le XVIIème. Lorsque l’Angleterre occupe le Cap, les Boers sont obligés de se déplacer vers l’intérieur du pays : c’est le grand Trek. Ce déplacement entraine la création des États Boers dans le Transvaal et l’Orange. Ces deux nations ont un sous-sol riche en diamant et en or ce qui provoque la convoitise des anglais. Mais les Boers s’y opposent ce qui est à l’origine du déclenchement des hostilités entre les 2 camps. Au début des affrontements, les Boers dirigés par Paul Krüger et soutenu par les allemands infligent de sérieuses défaites aux anglais. Se sentant humiliés, les anglais vont à partir de 1881 faire appel à leurs meilleurs officiers qui réussiront à écraser la rébellion en 1900. En 1902, un traité de paix de Vereeniging est signé ; l’Orange et le Transvaal deviennent des colonies anglaises et en 1910 l’Union Sud-Africaine est créée.
transvaal orange afrique du sud

Conclusion

Les conquêtes anglaises furent nombreuses surtout en Afrique Australe. Elles ont été très stratégiques car, la Grande Bretagne occupait avant tout les territoires riches en matières premières et en ressources énergétiques d’où le vocable de « colonisation utile » qu’on lui a donné.