Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLa deuxième conférence de Berlin
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Famille de situation : Innovation et créativité
Catégorie d’action : Créativité et maitrise de la nature
Module N°I : l’Europe émergente
Chapitre N°I: La reconstruction/ renaissance de l’Europe et les révolutions industrielles
Dossier N°1 : La deuxième conférence de Berlin
Notions: clause, hinterland, Scramble of Africa
Prérequis : Les révolutions industrielles, les fondements de l’impérialisme
Durée : 1 heure

Exemple de situation : Les velléités expansionnistes de certains Etats
Exemple d’action : Développer des mécanismes de défense
Formulation de la justification : Cette leçon permet à l’apprenant d’installer les ressources afin de défendre son pays contre toute agression extérieure

Introduction

L’occupation de l’hinterland africain s’est effectuée dans une atmosphère de rivalité en raison des enjeux économiques et politiques que suscitaient certains territoires. Pour éviter l’intensification de cette tension, la 2ème conférence de Berlin est convoquée par le chancelier allemand Otto Von Bismarck.

I- Le statut de l’Europe avant la conférence

Les révolutions industrielles ont transformé le visage du continent européen dans tous les domaines :

• Sur le plan économique
On assiste à une forte production agricole et industrielle conduisant même à des crises de surproduction. Les échanges sont en plein essor et les voies de communication connaissent une amélioration sans précédent.

• Sur le plan démographique
On observe une augmentation exponentielle de la population grâce aux progrès de la médecine, de l’amélioration de l’alimentation et du respect des règles d’hygiène. Cette dernière est désormais plus nombreuse que les ressources disponibles d’où le besoin de trouver d’autres espaces afin d’y caser l’excèdent de cette masse humaine.

• Sur le plan socioculturel
Ce continent opulent a besoin de transmettre aux peuples de la terre sa conception du monde. En tant que leaders mondiaux, les européens souhaitent étendre leur hégémonie dans les autres continents. Cette suprématie de la race blanche est d’ailleurs défendue par plusieurs penseurs qui estiment que le mode de vie européen est idéal.
En bref, les révolutions industrielles qui ont entrainé une accélération de l’urbanisation marquent une supériorité technique et économique de la société occidentale sur les autres. Ainsi, vers la fin du 18ème siècle, l’Europe a un statut de vieux continent qui a pour mission de conquérir les autres continents.

II-les raisons de la deuxième conférence de Berlin

Plusieurs facteurs expliquent la convocation de la conférence de Berlin. Parmi ceux-ci on peut citer :
• -Les rivalités fréquentes entre la France et l’Angleterre dans le golfe de Guinée ;
• -Des conflits récurrents à propos de la navigation et du commerce sur le Congo et le Niger.
La goutte d’eau qui fera déborder le vase est la rivalité dans le Congo belge. En effet, en 1884, Savorgnan de Brazza signe un accord avec le roi Makoko au nom de la France. Stanley, envoyé par le roi belge arrive aussi dans la région et s’empare de ce territoire. Un conflit éclata alors entre les deux nations. La souveraineté du Portugal dans l’enclave de Cabinda (territoire situé entre le Congo Brazzaville et le Congo belge et appartenant à l’Angola et qui a la particularité de s’ouvrir à la mer) va aussi susciter la convoitise et l’opposition de la part de la Belgique et de l’Allemagne. A tout ceci s’ajoute les problèmes crées par le coup de Tanger et celui d’Agadir. C’est donc pour résoudre ces problèmes de rivalités et établir des règles d’occupation précises que fut convoquée la 2ème conférence de Berlin. Les 14 puissances signataires vont prendre des résolutions contenues dans « l’Acte Final de Berlin ». Ces résolutions peuvent être regroupées dans 3 principales clauses.

cambida

Tableau : Les puissances ayant participé à la 2ème conférence de Berlin

Pays
1 Allemagne
2 Grande-Bretagne
3 Espagne
4 Russie
5 Belgique
6 Autriche-Hongrie
7 USA
8 Italie
9 Pays-Bas
10 Suède
11 Norvège
12 Turquie
13 Danemark
14 France


III Les principales décisions prises à la conférence de Berlin

Les différentes décisions prises à la conférence de Berlin sont d’ordre humanitaire, juridique et commerciale.

1- Les clauses humanitaires

Ce sont les décisions qui interviennent sur le plan humanitaire. Les puissances signataires de l’acte final de Berlin se sont engagés à :
• Supprimer dans les territoires africains l’esclavage déjà aboli en Europe depuis le Congrès de Vienne en 1815 ;
• Instaurer la liberté de conscience (religion, opinion) ;
• Bannir les coutumes barbares à savoir les sacrifices humains ;
• Faire bénéficier aux africains les bienfaits de la science.

2- Les clauses juridiques

Ce sont les lois que les puissances colonisatrices doivent respecter pour éviter toutes rivalités.
• Toute puissance coloniale installée sur la côte a droit à l’arrière-pays jusqu’ à la rencontre d’une autre puissance ou d’un obstacle naturel ;
• Toute occupation d’un territoire par une puissance doit être signalée aux autres pays signataires de l’acte final de Berlin ;
• Le Congo exploré par Stanley est reconnu comme propriété du roi Léopold II de Belgique ;
• Le Congo français exploré par Savorgnan de Brazza a libre accès à la mer mais le Portugal conserve l’enclave de Cabinda.

3- Les clauses économiques ou commerciales

Les participants à cette conférence s’engagent à favoriser la libre navigation et la liberté de commerce sur les fleuves africains, notamment sur le Congo et le Niger.

IV- Le partage de l’Afrique

La conséquence immédiate de la conférence de Berlin est la ruée des européens en Afrique. On va assister à la balkanisation du continent comme si c’était une terre vacante : C’est le Scramble of Africa. Le partage de l’Afrique va s’accélérer malgré la résistance acharnée de certains peuples africains. Ce dépècement du continent par les grandes puissances européennes s’est fait sur des cartes sans tenir compte des réalités locales. On va assister à des découpages arbitraires des frontières, ce qui est aujourd’hui à l’origine des conflits entre les États africains comme ce fut le cas du conflit Cameroun-Nigeria à propos de la presqu’ile de Bakassi. La France et l’Angleterre sont les deux privilégiés dans ce partage car elles occupent plus de la moitié du continent.
On peut noter la conséquence positive de cette conférence qui serait l’ouverture de l’Afrique au reste du monde.scramble of africa

Conclusion

En définitive, convoquée le 15 Novembre 1884, la 2ème conférence de Berlin s’achève le 21 Février 1885 par la signature de l’acte final de Berlin. Celui-ci consacre le partage du continent africain par les puissances européennes, désormais l’on passe d’une occupation fictive du territoire à une occupation effective à travers l’instauration du principe de l’hinterland (arrière-pays). Quoique cette décision unilatérale de conquérir l’Afrique soit le début de la colonisation, on va néanmoins assister à des révoltes et à des résistances africaines.