A & C & E & D & TI
Philosophie
Cours
Bonjour ! Notre page Facebook, la suivre pour nos prochaines publications

Problème fondamental : La Nature du psychisme humain

I- Thèse rationaliste : le psychisme humain est essentiellement conscient.

Argument 1: L’homme est un être vigilant qui a une claire connaissance de ce qui se passe en lui et autour de lui. Il est au courant des phénomènes qui l’habitent et l’entourent.

André Lalande : « la conscience est l’intuition plus ou moins claire que le sujet a de soi et de ses actes »

Argument 2 : La conscience est une évidence chez l’homme parce qu’elle est l’une des rares réalités qui échappe à la fureur du doute philosophique.

Illustration : La conscience c’est-à-dire la pensée est la première vérité que Descartes découvre lors de son cheminement.

Argument 3 : L’homme est apte à la réflexion sur soi et sur le monde, ce qui fait de lui un sujet producteur de connaissances. Seule la conscience peut offrir à l’homme un tel pouvoir.

Argument 4 : L’aptitude à discerner, à distinguer le bien du mal est une preuve manifeste du caractère conscient de l’homme

Illustration : Rousseau : l’homme est doué d’un « instinct divin »
Ce que Socrate appelle « le démon » dans Apologie de Socrate

II- La thèse psychanalytique : l’inconscient existe bel et bien à côté de la conscience

Argument 1 : L’homme n’a pas toujours la parfaite maîtrise des phénomènes psychiques. Certaines réalités psychologiques échappent au contrôle du moi

Illustrations : les rêves, les lapsi, l’oubli, les névroses,

Auteur : Sigmund Freud « Pour mieux comprendre la vie psychique, il faut cesser de surestimer la conscience » ; « les données de la conscience sont extrêmement Lacunaires »

Argument 2 : La découverte de la nouvelle structure du psychisme par la psychanalyse dévoile l’existence d’autres sphères en dehors de la conscience. Ces nouvelles sphères configurent le champ de l’inconscient.

Illustration :
Freud :
• 1 ère Topique (préconscient, conscient, inconscient) ;
• 2 ème Topique (ça, moi, Surmoi).

Argument 3 : L’homme est en proie au déterminisme psychologique qui relève de l’influence de sa vie infantile sur son présent. L’esprit de l’homme est donc le réservoir de nombreux traumatismes subit durant l’enfance, qui structurent et conditionnent ses comportements présents.

• Auteur : Wordsworth : « l’enfant est le père de l’homme » ;
• Roger Ebacher : « l’inconscient agit en nous, sans nous et malgré nous ».