Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes mécanismes fondamentaux de la reproduction sexuée chez les mammifères, les spermaphytes : Description des appareils reproducteurs
Terminale
D
S.V.T
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Objectifs :
- Identifier les organes reproducteurs chez les Mammifères, les Spermaphytes et les Haplontes ;
- Identifier, expliquer et schématiser les étapes de la méiose ;
- En déduire que le gamète formé est haploïde par rapport à la cellule mère diploïde ;
- Dégager les principales étapes de la formation des gamètes ;
- Relever la variation du taux d’ADN par cellule ;
- Identifier les différentes phases de la fécondation ;
- En déduire que la fécondation aboutit à la formation d’une cellule diploïde appelée zygote à partir de deux cellules haploïdes ;
- Relever les différents mécanismes de la reproduction sexuée que sont la méiose et la fécondation ;
- Décrire un cycle de développement à prédominance haploïde, un cycle à prédominance diploïde et un cycle haplodiplophasique ;
- Conclure à travers le cycle chromosomique et le cycle de développement que la méiose et la fécondation sont deux phénomènes compensateurs qui maintiennent constant le nombre de chromosomes de chaque espèce.

Tous les êtres vivants proviennent d’autres êtres vivants par reproduction. C’est l’une des fonctions essentielles caractéristique de la vie. Il y’a deux type de reproduction :
- La reproduction asexuée qui ne fait pas intervenir les gamètes ;
- La reproduction sexuée qui fait intervenir la méiose et/ou la fécondation.
Chez les êtres vivants les plus évolués (animaux et végétaux supérieurs), la reproduction sexuée gouverne la procréation.

I Description des appareils reproducteurs
1.1 Cas des mammifères
D’une manière générale ; les appareils génitaux sont structurés suivant un même plan chez les Mammifères quel que soit le sexe. On distingue ainsi :
- Les glandes génitales ou gonades ;
- Les voies génitales ;
- Les glandes annexes.
Les gonades ont une double fonction :
- Exocrine par la production des gamètes ;
- Endocrine par la production des hormones.

I.1.1 Organisation de l’appareil génital chez l’homme
Complètement fonctionnel après la puberté (12 ans environ), l’appareil génital mâle comprend :
- Une paire de testicules ou gonades mâles (glandes reproductrices) située dans une poche extra-abdominale revêtue d’un tégument, te scrotum ou bourses,
- Des conduits (épididyme, canal déférent ou spermiducte et l’urètre) véhiculant les produits génitaux
- Des glandes annexes: prostate et vésicules séminales,
- Un organe copulateur : le pénis.
Produits en grand nombre (\( \approx 400 \times {10^6}\) par jour) et poussés par le liquide qui les entoure, les spermatozoïdes gagnent ; l’épididyme, long canal pelotonné de 7 mètres de long. Ils y séjournent durant plusieurs jours et y achèvent leur maturation; acquisition de la mobilité et aptitude à la fécondation.
appareil reproducteur hommeLes spermatozoïdes parcourent ensuite les canaux déférents et reçoivent les produits de sécrétion (liquide séminal) des deux glandes (prostate et vésicules séminales).
Le liquide séminal riche en acide citrique et en fructose, et les spermatozoïdes constituent le sperme, qui s'accumule dans le canal éjaculateur, d’où il sera expulsé lors de l'éjaculation.

I.1.1 Organisation de l’appareil génital chez la femme
L'appareil génital féminin comprend:
- Une paire d’ovaires ou gonades femelles, située dans la cavité abdominale et sans liaison directe avec les conduits génitaux,-
- Des conduits véhiculant les produits génitaux (ovules) et les embryons, les oviductes appelés « trompes » chez la femme.
- L’organe de gestation : l'utérus.
appareil genital femmeIl est impair chez la femme et pair chez de nombreuses femelles mammifères,
- L'organe d'accouplement : le vagin,
- Les structures externes : grandes et petites lèvres, clitoris, orifice génital et orifice urinaire, qui constituent la vulve.
- L’ovocyte (gamète femelle) produit tous les 28 jours en moyenne est récupéré par un pavillon cilié, terminaison d'une trompe.
Dans le tiers supérieur d'une trompe, le gamète femelle peut être fécondé.
L’utérus constitué de deux tuniques : le myomètre (muscle utérin) et l’endomètre (muqueuse utérine) comprend ;
• Le corps, site de ta nidation.
• Le col, région faisant saillie dans le vagin et sécrètent le mucus cervical.

I.2. Cas des plantes à fleurs ou spermaphytes.
Les Spermaphytes, ou Spermatophytes, anciennement appelés phanérogames, sont les plantes qui produisent des graines.
On distingue les gymnospermes (plantes à graines nues) et les angiospermes (plantes à graines enfermées dans un fruit).
L’appareil reproducteur des spermaphytes est une fleur. La fleur est un rameau spécialisé portant les organes reproducteurs (étamines, carpelles) produisant les gamètes, entourés généralement d'une enveloppe protectrice appelée périanthe.
schema d une fleurUne fleur complète montre deux types de pièces :
- Les pièces stériles et protectrices comprenant le calice (ensemble de sépales) et la corolle (ensemble de pétales). Les pétales jouent un rôle indirect dans la pollinisation grâce à leurs colorations vives qui attirent les insectes et les oiseaux. L’ensemble des pièces stériles forme le périanthe.
- Les pièces fertiles comprenant l’androcée qui est l’ensemble des étamines et le gynécée ou pistil constitué de plusieurs carpelles. Elles produisent les gamètes.
Certaines plantes possèdent des fleurs mâles et femelles disposées sur le même pied (plante monoïque) ; d’autres possèdent des pieds portant des fleurs uniquement mâles et des pieds différents portant des fleurs uniquement femelles (plantes dioïques). Une plante dioïque est unisexuée alors qu’une plante monoïque est bisexuée.