Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes Indicateurs de puissances économiques
Terminale
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Le globe terrestre vit aujourd’hui le phénomène de la mondialisation où les matières premières, les produits manufacturés, les hommes, les capitaux et les informations circulent en un temps record par le biais des voies de communication. Bien que réduisant les distances, cette globalisation, loin de diminuer les inégalités sociales tend plutôt à renforcer la hiérarchisation entre États et entre les régions. L’abondance et l’injustice ont été les caractéristiques majeures du XXème siècle. En effet ces 40 derniers années, le PIB mondial a doublé pendant que l’inégalité économique entre le centre et la périphérie de la planète a triplé. Les 25% des plus riches du monde consomme 80% des ressources disponibles alors que près de 2 milliards de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté c'est-à-dire avec moins de 2 dollars par jour. La configuration de ce système monde se présente donc de la manière suivante :
- Au centre du système figure la Triade. Elle désigne l’ensemble des 3 régions qui dominent l’économie mondiale et la conduite de la politique internationale. Il s’agit de l’Amérique du nord (USA, Canada), l’Europe occidentale (UE, Norvège, et Suisse) et l’Asie-Pacifique (Japon, Corée du sud) avec 3 pôles dominants que sont les USA, le Japon et l’UE.
- Dans le 2ème cercle se trouve la BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine, RSA). La part de ces pays émergents dans l’économie mondiale ne cesse de gagner du terrain sur celle de l’ensemble d’Amérique du nord, du Japon et de l’Europe occidentale. La Russie par exemple est une grande puissance économique déjà développée et industrialisée au niveau comparable aux pays de la Triade. Elle est le 1er producteur de gaz naturel et de pétrole et figure parmi le top 5 mondial des ressources minières (fer, diamant, nickel). Mais la Chine est le parfait symbole de la croissance économique. pays en voie développement, elle est déjà la 2ème puissance économique mondiale, 1er exportateur et l’un des principaux créateurs de richesses au monde.
- Dans le 3ème cercle se positionnent les puissances secondaires dont le rôle est lié à l’éveil industriel (les NPI), et à la position stratégique (Turquie).
- Dans le 4ème cercle se placent les pays du Moyen-Orient qui possèdent les 2/3 de réserves mondiales de pétroles.
- Hors de ces cercles se regroupent les pays dont la population est caractérisée par une relative pauvreté, une dépendance technologique, un endettement excessif et dont l’avenir est incertain à cause de nombreux dégâts (catastrophes naturelles, épidémie, disette, absence de démocratie etc). C’est dans l’objectif de mieux cerner les disparités entre ces groupes de pays que nous allons faire une étude de cas en prenant des exemples dans chaque cercle.
Un pays puissant est un Etat qui a su devancer les autres dans plusieurs domaines de la vie et qui, de ce fait impose sa volonté aux autres. Pour être qualifié de grande puissance, un pays doit combiner plusieurs indicateurs.

I-LES INDICATEURS TRADITIONNELS
1-l’importance de l’espace
Disposer d’un territoire immense regorge de nombreux avantages tels que de vastes surfaces agricoles utiles (SAU), de nombreux minerais, des hydrocarbures, des ressources forestières. Sur le plan stratégique, ce vaste espace permet d’avoir des zones de refuge déterminantes en cas de conflit armé. Cependant l’étendue du territoire ne suffit pas à faire d’un pays une grande puissance dans la mesure où cet espace doit être maitrisé, protégé, équipé en infrastructures et bien géré.
2-Le poids démographique : Atouts ou Handicap ?
Une population nombreuse est un facteur de puissance car elle constitue un marché de consommation interne et une main d’œuvre nécessaire au développement économique. Mais pour que celle-ci soit vraiment un facteur de croissance, il faut qu’elle soit formée pour innover en vue d’exploiter à bon escient les ressources naturelles. Sur le plan social, il faut remplir un certain nombre de critères tels que l’encadrement médical et scolaire, un faible taux de chômage, une espérance de vie élevée, une faible mortalité infantile, une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie.
3-Les ressources naturelles
Il s’agit des ressources du sol et du sous sol qu’il importe d’abord de connaitre et de contrôler. Ceci passe par l’exploration, l’exploitation et enfin l’exportation.
Ces 3 facteurs traditionnels ne constituent plus vraiment des atouts aujourd’hui, même si l’exception des USA et du Canada et de la Russie masque la réalité. En effet des Etats très etendus, peuplés et riches en matières premières (RDC, Indonésie, Nigeria, Pakistan) figurent paradoxalement parmi les pays sous développés. La nouvelle richesse des Nations repose désormais sur la matière grise, la recherche technologique et la capacité à innover.

II-LES INDICATEURS CONTEMPORAINS
1 –LES INDICATEURS ECONOMIQUES
Aujourd’hui une grande puissance se reconnait par les éléments suivants :
-Un secteur primaire performant. L’agriculture moderne et scientifique a des acteurs qui travaillent en symbiose avec des centres de recherche agronomique. Les rendements élevés et diversifiés permettent de satisfaire la demande locale et même internationale.
- Une industrie diversifiée en qualité et en quantité. Jadis la puissance industrielle était liée à la production du charbon et de l’acier. Aujourd’hui les PI sont ceux qui disposent d’une technologie de pointe notamment dans l’aéronautique, l’aérospatial, la biochimie, le nucléaire, l’électronique et l’informatique. Exemple la Triade détient 74% Des 500 premières industries mondiales.
-Un PIB (la valeur totale de la production interne des biens et services dans un pays) et un PNB (l’ensemble des richesses produites par une nation aussi bien à l’intérieur qu’à l’étranger) élevés. Le 1er permet de mesurer la croissance économique tandis que le second permet de comparer les puissances économiques différentes.
- Des monnaies fortes. La monnaie a toujours été considérée comme l’un des attributs essentiels de la puissance et de la souveraineté des Etats. Elle est l’instrument qui transforme et fait fonctionner l’économie mondiale. Elle intervient alors comme un facteur de domination sur le plan international, à cet effet la Triade détient les trois premières monnaies mondiales (le dollar US, l’Euro et le Yen). La puissance monétaire se conçoit aussi dans l’arme bancaire et dans la présence des bourses de valeur. C’est dans ce sillage que les plus grandes bourses (New York, Londres et Toyota) et les plus grandes banques (Bank of América, Crédit Agricole) se concentrent au sein de la Triade.
- Le volume des échanges impressionnants. Les échanges entre les pays sont l’enjeu d’une véritable guerre économique. La conquête des marchés devient donc une nécessité pour les grandes puissances qui détiennent les principaux sièges des firmes multinationales. C’est le cas de la Triade qui détient le géant du pétrole (Exxon Mobil), de l’automobile(Tokyo), de l’agro alimentaire (Nestlé), de la cosmétique (l’Oréal). En outre ils ont su mettre en place des conditions favorables susceptibles d’attirer les investisseurs, les transactions commerciales et la concurrence qui profitent aux consommateurs. Ils se réalisent donc dans cet espace 80% du commerce mondial.
2- UNE DOMINATION POLITIQUE, CULTURELLE ET MILTAIRE
Chaque puissance dispose d’une zone d’influence qui lui permet de faire assoir sa suprématie. Les anciennes puissances colonisatrices ont conservé leurs colonies dans un réseau de dépendance multiforme, on parle alors de néocolonialisme. Les USA considèrent come chasse gardée une bonne partie de l’Amérique centrale et latine. Ces derniers imposent leur domination culturelle par le biais de la langue qui facilite la diffusion des idées. En outre elles détiennent les instruments politiques les plus performantes via les organisations multilatérales. Exemple le siège de l’ONU est à New York (dont les 3 membres permanents du conseil de sécurité appartiennent à la Triade), le siège du FMI est à Washington, celui de l’OMC à Washington.
Une grande puissance se démarque aussi par son influence culturelle qui passe par le biais des médias, de la littérature, des travaux scientifiques et par des organisations internationales comme la Francophonie et le Commonwealth.
La puissance militaire a toujours été un indicateur déterminant de la puissance d’un Etat dans la mesure où il dispose des moyens militaires sophistiqués pour anéantir les autres et défendre ses intérêts. A cet effet la Triade abrite la première puissance militaire mondiale qui est celle des USA suivie de celle de la France et de la Grande Bretagne qui sont toutes les trois des puissances nucléaires officielles. C’est aussi le lieu d’implantation des grandes firmes de défense à l’instar de Boeing et d’EADS.
3-LES INDICATEURS SOCIAUX
Depuis la fin des années 1980, on a mis en cause l’incapacité du PNB et du PIB à représenter toute les dimensions du niveau de vie des habitants d’un pays. C’est pourquoi depuis 1990, le PNUD utilise l’IDH qui inclut d’autres indicateurs tels que la santé, l’espérance de vie, le taux d’alphabétisation. Dans cet indicateur on envisage aussi inclure la sécurité et la protection de l’environnement. Sur ce plan la Triade devance encore tous les autres pays. Elle assure à sa population le plus haut niveau de vie du monde ; 97% de la population dispose de l’électricité, de l’eau potable, d’un système d’assainissement ou d’un téléphone portable. L’ensemble de la population dispose d’un système de retraite et des filets de sécurité en cas de parcours personnels ou professionnels difficiles (salaire minimum et un accès aux soins vitaux gratuitement). Les ¾ de la population est vieillissante et le taux d’alphabétisation est le plus élevé du monde(les 100 premières universités du monde.

CONCLUSION
Pour classer un pays au rang de grande puissance mondiale il faut qu’il remplisse plusieurs critères qui ne sont pas purement économiques. C’est pourquoi des pays comme la Chine, malgré son essor économique figure toujours dans le tiers monde. Cette dernière compte encore 150 millions d’habitants vivant en dessous du seuil de pauvreté du coût selon l’IDH occupe la 92ème place mondiale.