Vous êtes ici : AccueilCLASSESLa ville dans sa région, fonction et problèmes
Terminale
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
L’espace urbain n’est jamais uniforme. Depuis le XIXème siècle, l’accélération de la, croissance urbaine a favorisé la distinction des quartiers reconnaissables par leur fonction, le niveau vie des habitants et des héritages de toute sorte. La ville offre de nombreux atouts mais c’est aussi un milieu confronté aux problèmes divers.

I- LA VILLE DANS SA RÉGION
La ville exerce une influence en concentrant l’essentiel des services indispensables à sa région. Toutefois elle ne peut pas évoluer sans recevoir les biens des campagnes environnantes.
1-LA VILLE POLARISE L’ESPACE
Chaque ville exerce une influence sur une zone plus ou moins vaste. Cette fonction régionale de ville peut s’analyser à travers un certains nombre de flux.
a- Le flux de marchandises et des capitaux
La campagne est un milieu qui nourrit la ville à travers les produits de l’agriculture, de la pêche et de la chasse. En outre les matières premières et les sources d’énergie venues des campagnes sont nécessaires aux industries installées en vile. La ville quant à elle envoie en campagne des biens d’équipement, les biens de consommation, les produits pharmaceutiques, les outils agricoles etc. la ville attire les capitaux des régions environnantes parce qu’elle est le siège des banques, des micros finances et des entreprises commerciales auprès desquelles les ruraux viennent s’approvisionner. La campagne reçoit aussi les capitaux venant de la ville à travers de nombreux investissements tels que les travaux de construction ; électrification et hydraulique villageoise, l’aménagement des espaces agricoles ou la construction des ponts et des ponceaux.flux marchandisesb- Le flux d’information et de personnes
La ville constitue un centre de diffusion des informations pour ses campagnes. Par ce canal, elle transmet ses modes de vie et permet aux ruraux de s’ouvrir au monde. Les nouvelles venues des campagnes exercent aussi, une influence certaine sur les comportements des citadins. La campagne a toujours été pour la ville un réservoir de main d’œuvre. En outre les gens se déplacent vers la ville à la recherche des commodités urbaines telles que les hôpitaux, les lycées, les universités et les centres de formation. La campagne est un lieu d’investissement foncier, de loisir (tourisme) et de résidence secondaire (vacance) ou fixe (retraite) pour un nombre grandissant de citadins.flux de populationc- L’influence négative de la ville dans sa région
La ville est également un facteur de dégradation de la campagne soit par la pollution et les déchets qu’elle y verse, soit parce qu’elle prélève les forces vives, les produits et les rares disponibilités financières. Elle ramasse plus qu’elle ne distribue. Aussi apparaît-elle comme un élément destructeur de l’espace rural au lieu d’en être le facteur de développement.
2-LA HIÉRARCHIE URBAINE
C’est en fonction de l’influence d’une ville sur son environnement que s’établit la hiérarchie urbaine. Le plus souvent une capitale politique ou économique exerce une attraction sur toutes les autres. Ce phénomène est très rependu dans les villes africaines où la tendance à la macrocéphalie ou à la bicéphalie est rependue.

II- LES PRINCIPALES FONCTIONS DES VILLES
On entend par fonction urbaine l’activité dominante d’une ville. Une ville peut remplir plusieurs fonctions qui parfois se complètent ou alors perdre sa fonction initiale pour en acquérir d’autres. Parmi ces fonctions on peut citer :
1-LA FONCTION DE REDISTRIBUTION
Elle est liée au commerce et aux multiples possibilités d’achat, de stockage de revente qu’offrent les marchés urbains. C’est la plus répandue et la raison d’être de plusieurs centres urbains. Ici, la situation géographique joue un rôle déterminant selon l’ampleur de l’espace touché par le circuit de commerce de gros, de demi gros ou de détail. La ville commerciale se présente comme un marché local, régional national ou international. Exemple Douala, Dubaï, Hong Kong, New York.
2-LA FONCTION INDUSTRIELLE
Elle est longtemps restée insignifiante dans les pays africains. Il a fallu attendre la création des ports, la découverte des minerais pour voir s’implanter une ville (exemple Edéa). Dans les pays développés, les villes industrielles voient le jour au lendemain de la RI, soit à proximité des zones d’extraction des matières premiers, soit à proximité des sources d’énergie. Par. C’est le cas de Ruhr en Allemagne ou de Calcutta en Inde.
3- LES AUTRES FONCTIONS
Les autres fonctions récurrentes des villes sont la fonction religieuse (Jérusalem, Mecque, Lourdes) la fonction touristique (Venise, New York), la fonction culturelle ou intellectuelle (Florence, Chicago), les villes portuaires (Marseille, Dakar) et les villes militaires (Grenoble, Kutaba), la fonction politique ou administrative (Yaoundé, Ndjamena).

III- LES PROBLÈMES DES VILLES
1-UNE CROISSANCE URBAINE IMPRESSIONNANTE
La croissance démographique fait monter le taux d’urbanisation en flèche. Aujourd’hui, Les chiffres sont bien connus près de 7 milliards de personnes vivent sur terre dont plus de trois milliards dans les villes. D’ici 2030, la population mondiale enregistrera 2millards d’individus supplémentaire. Cette augmentation se concentrera dans les villes. Ainsi chaque jour plus de 190.000 personnes rejoignent les zones urbaines soit 2/seconde.
2-LA CRISE DE LOGEMENT
Elle résulte de la distorsion qui existe entre l’augmentation de la population urbaine et la construction des logements sociaux. Le cout élevé de l’immobilier abouti donc à la prolifération des habitats spontanés. Dans les quartiers résidentiels, on a opté pour l’étalement des immeubles en hauteur.
3-UN TAUX DE CHÔMAGE ÉLEVÉ
Le flux migratoire des jeunes vers les villes associé à l’accroissement naturel exige la création d’emploi. Or les pouvoirs publics ne sont pas capables d’embaucher tous ces jeunes qui le plus souvent n’ont aucune formation professionnelle. Pour échapper aux réalités de la ville, ces derniers se lancent dans le secteur informel et constituent la masse de la population urbaine sous employée appelée « chômeurs déguisés ». Un chômeur est toute personne âgée de plus de 15 ans sans travail, immédiatement disponible pour occuper un emploi qui recherche activement un emploi sans en trouver un.
4- LES PROBLÈMES DE SÉCURITÉ
Du fait de la pollution nombreuse, du taux de chômage élevé et de la toxicomanie, les grandes villes font face à des défis sécuritaires car il y règne en permanence, la criminalité, le banditisme, les viols etc.
5-LES PROBLÈMES D’APPROVISIONNEMENT, D’ASSAINISSEMENT ET DE TRANSPORT
Dans les villes, le réseau d’adduction en eau potable est sommaire ce qui pousse les populations à consommer l’eau des puits et sources responsable de nombreuses maladies hydriques. L’alimentation en électricité ne satisfait pas la demande de plus en plus forte. L’organisation des circuits commerciaux d’acheminement des produits vers les marchés est souvent inefficace. C’est pourquoi l’on déplore un problème d’approvisionnement en produits de première nécessité. Les égouts sont parfois inexistants ce qui est à l’origine des inondations pendant les pluies. Le problème d’évacuations des ordures ménagères se pose avec acuité car les quartiers ne sont pas desservis par des routes praticables. Les artères secondaires sont insuffisantes, celles qui existent sont dans un état de délabrement avancé tandis que les artères principales confissent un trafic intense qui cause les embouteillages pendant les heures de pointe.
5-LES PROBLÈMES D’ENVIRONNEMENT
Les villes sont victimes d’une nouvelle forme de menace environnementale provoquée par la pollution sous toutes ses formes. Hormis la pollution directement liée aux produits dérivés des industries qui s’échappent autant de l’air que d’eau, il existe une autre forme de pollution urbaine ; le bruit. La concentration urbaine croissante des hommes et de leurs activités transforment les agglomérations en lieux et espace de haute vulnérabilité. En outre, la pollution sonore, ménagère, industrielle et acoustique est omniprésente. Dans les pays en voie de développement, Les citadins sont plus menacés de mort prématuré et de maladie à cause de leur relative pauvreté et l’accès insuffisant aux services essentiels.pollutionsCONCLUSION
Espace attractif par son modernisme, ses emplois, ses loisirs, ces centres d’instruction de haut niveau, la ville est cependant aussi source de problèmes multiples parfois à l’origine d’explosion sociale difficilement maitrisable.