Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESL’accession à l’indépendance des pays asiatiques : le cas de l’inde et l’Indochine
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Dans le vaste mouvement de décolonisation qui s’amplifie au lendemain de la 2ème guerre mondiale, l’Asie devance l’Afrique. Le nationalisme y est plus ancien et mieux organisé. Après ce deuxième conflit mondial, les nationalistes asiatiques vont donner une nouvelle impulsion à leur revendication et les puissances coloniales vont réagir différemment.

I- L’INDE LIBÉRÉ MAIS DÉCHIRÉ
A- ÉVOLUTION POLITIQUE DE L’INDE ENTRE LES DEUX GUERRES
L’Inde « perle de l’empire britannique » est l’une des premières colonies à accéder à l’indépendance. Ce vaste ensemble géographique de 33 millions de km2 situé à l’extrême sud du continent asiatique comporte plusieurs communautés ethniques et religieuses qui vivent en rivalité ; les musulmans, les hindous et les bouddhistes. L’Angleterre va exploiter ces rivalités pour dominer le pays qui devint une couronne britannique.
En 1857, l’inde est dirigée par gouverneur anglais ayant le titre de vice roi. Ce dernier est assisté de deux conseils (exécutif et législatif) tant au niveau central qu’au niveau provincial.
Dès 1885, les élites indiennes créent l’Indian National Congress, le Congrès National Indien qui devient le parti du congrès en 1947. Ils réclament plus d’indiens dans l’armée et dans la gestion de l’administration. Sur le plan économique, ils luttent pour la suppression de la politique douanière de Lord Lytton qui avantageait uniquement les britanniques.
Durant la première guerre mondiale, l’Inde avait montré son dévouement à l’Angleterre et s’attendait à ce que cette dernière fasse des reformes en guise de récompense ce qui n’a pas été fait. Face à ce refus, va naitre une campagne de contestation dirigée par les leaders du parti du congrès Mahatma Gandhi, Jawaharlal Nehru, Tilak Bar.
A partir de 1920, le Parti du congrès appui le mot d’ordre de Gandhi. Il est question pour lui d’obtenir l’autonomie par les moyens pacifiques et légitimes, par la désobéissance civile et non par la violence comme le souhaitait Tilak Bar. La non violence pour Gandhi est la force du faible et son ultime recourt. Il va utiliser plusieurs méthodes parmi lesquelles on peut citer la non collaboration collective, les grèves pacifiques ; le boycott des produits anglais, des marches silencieuses. En 1930, une conférence constitutionnelle est organisée à Londres mais elle échoue car Gandhi arrêté depuis 1922 n’y participe veut pas. En 1935, une nouvelle conférence met sur pied une autre constitution qui instaure un cadre fédéral mais ne permet pas à l’Inde d’avoir son statut de dominion. Cet Indian Act est donc rejeté par le Parti du congrès et la Ligue Musulmane qui, créée depuis 1906 par Ali Jinnah la création d’un État musulman c'est-à-dire un pays autonome séparé de l’inde.
B-LA SECONDE GUERRE MONDIALE ET SES CONSÉQUENCES
Les indiens participent très largement à la 2ème guerre mondiale en combattant les japonais et en prêtant beaucoup d’argent à la métropole ils s’attendaient à des reformes démocratiques rapides après ce conflit mais les anglais resteront sourd à leurs revendications. La bataille féroce qui oppose les musulmans aux hindous après cette guerre oblige les anglais à réviser leur position. Le 18 Juillet 1947, le parlement britannique adopte la loi d’indépendance et le transfert du pouvoir est prévu pour Juin 1948. Mais devant la menace d’une guerre entre les 2 communautés rivales, le vice roi Lord Mountbatten est obligé de précipiter l’indépendance. Il propose un plan de partage accepté par toutes les parties. Ce dernier prévoit une République indienne laïque pour les hindous et une République islamique du Pakistan. L’indépendance est proclamée le 15 Aout 1947 avec Nehru comme premier ministre de l’Inde et Ali Khan comme président de la république du Pakistan. Mais la région du Cachemire bien que peuplée en majorité de musulmans est rattachée à l’Inde, ce qui suscite toujours de nombreuses tensions entre ces deux communautés (1965, 1971, 2001,2002) Le Pakistan va encore se diviser en deux entités et sa zone orientale deviendra le Bangladesh en 1971.cachemire

II- LA DÉCOLONISATION DE L’INDOCHINE
Pendant la 2ème guerre mondiale, le Japon envahit l’Indochine. Cette nouvelle colonisation entraine la naissance de la Ligue pour l’indépendance du Vietnam (Vietminh). En Aout 1941, ce mouvement communiste s’organise autour d’un leader politique Hô-Chi Minh et d’un général militaire Vô Nguyen Giap. Ils ont pour objectif de chasser les occupants japonais et français et de rétablir une République démocratique autonome. Après la défaite japonaise, Hô-Chi-Minh renverse l’empereur Bao Dai et proclame l’indépendance de la République du Vietnam le 2 septembre 1945 avec un gouvernement provisoire dirigé par Hô-Chi Minh. Cette dernière comprend le Tonkin, l’Annam, la Cochinchine avec pour capital Hanoi.
Mais pour la France, la péninsule indochinoise est un territoire qui doit rester dans l’Union Française. Quelques jours plus tard, l’amiral Thierry D’Argenlieu va s’emparer de Saigon et le 6 Mars 1946 un accord de cessez-le feu est signé entre Hô-Chi-Minh et Sainteny représentant de la France à Tonkin. Pour la France, la nouvelle République peut être considérée comme un État libre mais dans l’Union française. A la conférence de Fontainebleau prés de Paris tenu de Juillet à Septembre 1946 le Vietminh propose l’organisation d’un référendum sur l’ensemble de la question indochinoise, et la France la dénia. Le 23 Novembre 1946, la France bombarde Haiphong et le 19 Décembre le Vietminh réplique en attaquant les quartiers résidentiels des européens d’ Hanoi : c’est le début de la première guerre d’Indochine qui va durer 8 ans.
Celle-ci est particulièrement pénible pour les 2 adversaires. Les pertes françaises sont estimées à 90 milles morts et celles du Vietminh à 500 000 morts. La bataille la plus importante et la plus décisive a eu lieu à Diên Biên Phu (13 Mars-1 Mai 1954). L’armée française encadrée par le général Navarre est obligée de déposer les armes devant les troupes du général Giap. Cette première défaite française met fin à la première guerre d’Indochine et le 21 Juillet 1954, un traité de paix est signé entre Pierre Mendes France et Hô Chi Minh. En vertu de ce traité, la France reconnait l’indépendance de toute l’Indochine. Les accords de Genève (1954) prévoient la division du Vietnam en deux au niveau du 17ème parallèle. Au nord une République socialiste dirigée par Hô-Chi Minh avec pour capital Hanoi et au sud une République capitaliste présidée par Bao Dai avec pour capital Saigon. Cette division est le présage d’une nouvelle guerre.camboche

CONCLUSION
Après une lutte âpre tantôt pacifique, tantôt conflictuelle, l’Inde et l’Indochine accèdent à l’indépendance. Mais cette libération du joug colonial conduit à leur morcèlement qui pose les jalons d’une nouvelle tension.