Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESConquêtes, rivalités et résistances en Afrique orientale et méridionale
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
L’Afrique Orientale et Australe sont des régions convoitées par les anglais, les allemands, les portugais et les italiens. Mais la principale puissance ici est l’Angleterre. Elle se heurte à la résistance des peuples locaux, des boers et à l’opposition des portugais qui l’empêche de satisfaire son rêve colonial.

I- L’AFRIQUE ORIENTALE
1- LES AMBITIONS ITALIENNES
Au moment où les grandes puissances s’engagent dans la colonisation, l’Italie manque encore de capitaux. En outre, elle venait à peine de réaliser son unité. Celle-ci s’intéresse à l’Éthiopie où elle signe avec Menelik II le traité d’Ucciali en 1889. Mais ce dernier est mal interprété par les deux camps ; pour les italiens, c’est un traité de protectorat alors que pour les éthiopiens c’est une alliance entre 2 États égaux et souverains. Suite à cette contradiction, l’Italie envoi une expédition contre les troupes de Menelik II qui lui infligea une lourde défaite à la bataille d’Adoua en 1896. L’Éthiopie conserva sa souveraineté et son indépendance fut reconnue par l’Italie. Néanmoins, cette puissance va occuper la Somalie et l’Érythrée.
2- LES CONQUÊTES ANGLAISES
Le fait majeur ici est la rencontre entre le français MARCHAND et l’anglais KITCHENER à Fachoda. A l’issu de cette rencontre, la France reconnait la souveraineté de l’Angleterre au Soudan et occupe librement Madagascar. En outre, grâce à l’entremise de la Compagnie Anglaise de l’Afrique Orientale, l’Angleterre occupe successivement le Kenya, l’Ouganda, et Zanzibar. La conquête anglaise s’est heurtée aux vives résistances ; celle des tribus Kikuyu au Kenya, des arabes au Mozambique et celle du roi Kabaka en Ouganda.
3-LES CONQUÊTES ALLEMANDES
Grace aux accords germano-britanniques, les allemands occupent le Tanganyika qui est devenu plus tard la Tanzanie, le Rwanda et le Burundi. Ils se heurtent à la résistance des Mayi-Mayi et à celle des arabes.

II- L’AFRIQUE AUSTRALE
1- LA CONQUÊTE PORTUGAISE
Le Portugal est la 1ère puissance à s’installer dans cette partie de l’Afrique au XVIIIème siècle. Il possède des comptoirs commerciaux qu’il transforme en zone de colonisation. Il s’agit de l’Angola et de la Mozambique.
2- LES CONQUÊTES ANGLAISES
Pendant sa conquête, l’Angleterre va faire face aux Bantou et aux Boers.
a) LA CONQUETE DES TERRITOIRES BANTOU
En 1814, l’Angleterre occupe le Cap. C’est la domination allemande au Sud Ouest africain qui la pousse à s’intéresser aux territoires comme le Swaziland, le Basuland et la Rhodésie. La colonisation de cette région s’est faite par Cecil Rhodes qui veut relier ses colonies du Cap au Caire. Mais il se heurte au Portugal qui protège ses colonies. Dans l’occupation des territoires, les anglais s’opposent aux Matabélés et aux Zoulou. Malheureusement, ils seront battus par les anglais au cours d’une bataille à Blood River en 1840.
b) LA CONQUÊTE DES TERRITOIRES BOERS
Les Boers sont les descendants des hollandais installés en Afrique du Sud depuis le XVIIème. Lorsque l’Angleterre occupe le Cap, les Boers sont obligés de se déplacer vers l’intérieur du pays : c’est le grand Trek. Ce déplacement entraine la création des États Boers dans le Transvaal et l’Orange. Ces deux nations ont un sous sol riche en diamant et en or ce qui provoque la convoitise des anglais. Mais les Boers s’y opposent ce qui est à l’origine du déclenchement des hostilités entre les 2 camps. Au début des affrontements, les Boers dirigés par Paul Krüger et soutenu par les allemands infligent de sérieuses défaites aux anglais. Se sentant humiliés, les anglais vont à partir de 1881 faire appel à leurs meilleurs officiers qui réussiront à écraser la rébellion en 1900. En 1902, un traité de paix est signé ; l’Orange et le Transvaal deviennent des colonies anglaises et en 1910 l’Union Sud Africaine est créée.
3-MADAGASCAR
Cette grande ile de l’océan indien a connu dès 1700 la présence anglaise. Mais celle-ci devient une possession française au XIXème siècle. En effet au de but de ce siècle, le roi Nampoina 1er réussit à unifier l’ile. A sa mort, son fils Kadama 1er tente de moderniser le pays en faisant appel aux européens. Apres son règne, la reine Ranavalona 1ère accède au pouvoir et rejette le modernisme. Son successeur Raini Laiarivony reprend les étapes de la modernisation sous la conduite des européens. En 1885, il signe un traité avec la France qui a désormais un résident à Madagascar. En 1890, un accord franco-britannique reconnait l’autorité de la France sur l’ile. Un traité de protectorat est alors imposé à la reine Ranavalona II.

CONCLUSION
En somme, en dehors de la résistance victorieuse de Menelik II, toutes les autres n’ont été que des échecs. Les raisons de cette défaillance sont à la fois internes et externes. Sur le plan interne, nous pouvons relever :
- Le manque d’alliance entre les souverains africains ;
- L’affaiblissement des États africains dû aux razzias et aux guerres intestine ;
- La trahison ;
- Le désespoir, au lieu de soutenir leurs compères dans le combat anti colonial, les peuples vaincus vont plutôt s’allier aux envahisseurs.
Sur le plan externe, les résistances africaines ont échoué à cause de la suprématie militaire des troupes coloniales (armement sophistiqué et des systèmes de guerre performants).