Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESL’érosion fluviale
Première
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION

Lorsque le relief est mis en place, celui-ci subit une usure lente appelée érosion par l’intermédiaire d’un certain nombre de facteurs. Il s’agit de l’ensemble des forces qui concourent à la destruction et à la transformation des matériaux de l’écorce terrestre. L’eau est le principal agent d’érosion. L’érosion fluviale est le transport des débris arrachés aux continents par les eaux de ruissèlement, des torrents et des eaux souterraines qui alimentent les rivières et les fleuves.

I-LE SYSTÈME DE L’ÉROSION FLUVIALE

erosion fluviale Érosion fluviale

L’érosion fluviale qui créée la vallée fluviale est due à la force exercée par l’eau. Celle-ci entraine l’usure des roches provoquant ainsi le nivèlement du relief terrestre. L’eau creuse facilement le lit qui est constitué de matériaux tendres tandis que le lit constitué de matériaux durs ne s’use que par l’intermédiaire du sable et des galets transportés par l’eau. Ceux-ci creusent le lit du fleuve en formant des cavités appelées marmite de géant (cavité formée au fond des fleuves par le courant tourbillonnant de l’eau en présence des débris grossiers). Le système de l’érosion fluviale se fait en 3 phases :
- Le bassin de réception
Il se trouve à l’amont d’un fleuve. C’est ici que s’effectue la fragmentation des roches et des débris qui descendent de la montagne et se réunissent dans le torrent. Il a la forme d’un demi-entonnoir qui s’élargit par ravinement grâce aux eaux des rigoles convergentes qui ont des versants aux pentes raides.
- Le chenal ou canal d’écoulement
C’est une vallée en pente régulière dans laquelle les eaux se précipitent avec violence et tombent en cascade. Elle a pour rôle de transporter et d’évacuer les eaux et les matériaux vers l’aval.
- Le cône de déjection
Il se trouve au sortir de la montagne quand le torrent débouche dans la vallée en pente faible. La vitesse du torrent diminue et les matériaux transportés s’accumulent sous forme de stratification dans les bas fonds. On parle d’alluvionnement.

II- LA VALLÉE FLUVIALE ET SON ÉVOLUTION
Une vallée fluviale évolue par creusement et par élargissement.
1-EVOLUTION PAR CREUSEMENT
Cette phase évolue en 3 stades :
- Le fleuve qui occupe la vallée peut creuser son lit dans les régions qu’il traverse. Son but étant d’atteindre son niveau le plus bas qui est celui de la mer.
- L’évolution de la gorge vers une vallée plus, large. En effet, l’argile les roches, les sables se détachent des versants et glissent sur les pentes. En les transportant, le cours d’eau creuse ainsi la gorge qui évolue vers une vallée plus grande.
- Du fait de l’érosion permanente de la vallée, les pentes s’arrondissent et prennent une forme convexe vers le haut. Les conséquences du creusement sont :
* La création des cavités cylindriques (marmite géantes)
* Formation d’une gorge
- Création des chutes et des rapides.
2-EVOLUTION PAR ÉLARGISSEMENT
En creusant son lit du haut vers le bas, le cours d’eau élargit sa vallée. Lorsqu’il arrive dans une plaine, on dit qu’il a atteint son niveau de base car il s’écoule doucement jusqu’à la mer. Dans cette évolution latérale, la puissance de la rivière dépend de la pente (elle décroit généralement de l’amont vers l’aval), et du débit (c’est la quantité d’eau qui s’écoule par seconde dans une section donnée du lit d’un fleuve). Les mouvements du cours d’eau peut aboutir au transport des blocs, des graviers et du sable (on parle de section de creusement) ou à leur dépôt lorsque sa puissance décroit (c’est la section d’accumulation).

Rapide d'eau Rapide d’eau
Chute d'eau Chute d’eau

III- LES PERTURBATIONS DE L’ÉVOLUTION D’UNE VALLÉE FLUVIALE
- L’assèchement de la vallée fluviale
Lorsque l’eau s’infiltre en profondeur et qu’elle est substituée par une rivière souterraine, la vallée est dite morte. C’est le cas des Mayo du Nord Cameroun pendant la saison sèche.
- La capture
C’est le changement de la vallée initiale par une rivière. Il est dû soit à l’écoulement des eaux vers une rivière plus proche ou à l’encombrement de la première vallée par des alluvions. Exemple le déversement des eaux du Logone dans le Mayo Kebi.
- Le vieillissement prématuré d’un cours d’eau
Il intervient quand le niveau de la mer augmente, les basses vallées sont ainsi transformées en estuaire. L’évolution de la vallée s’arrête, celle-ci se comble peu à peu et devient une plaine.

IV- DRAINAGE ET TYPE DE DRAINAGE
Le drainage est l’organisation de ‘écoulement des eaux dans une région. Il existe 3 types de drainage :
- L’aréisme ; il concerne les régions dont l’écoulement des eaux est irrégulière, c’est le cas des cours d’eau des régions désertiques.
- L’endoréisme ; c’est l’écoulement des cours d’eau qui se jettent dans les bassins intérieurs. Exemple le Logone vers le lac Tchad.
- L’exoréisme ; c’est le type d’écoulement le plus rependu. Il caractérise les cours d’eau qui se jettent dans la mer et dans les océans.
- Une embouchure est le lieu où un cours d'eau se jette dans un lac, une mer, un océan ou un autre cours d'eau. L'embouchure peut prendre la forme d'un estuaire ou d'un delta.

Embouchure Embouchure d’eau

CONCLUSION
L’érosion fluviale est due à l’action de la pesanteur qui entraine l’eau et divers matériaux de l’amont vers l’aval. Elle contribue à modifier le relief et joue un rôle important pour l’homme.