Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESAdjectifs déterminatifs
Primaire
Langue française
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

C’est un mot qui s'ajoute au nom, pour indiquer une qualité de l'être désigné par ce nom, ou pour le déterminer plus complètement.

Exemple : l'ancien collège, ses cours, nos professeurs.
• Ancien indique une qualité du collège ;
• ses et nos déterminent de quelles cours, de quels professeurs on veut parler.

ancien, ses, nos, sont des adjectifs.

Il y a donc deux sortes d'adjectifs :
1. Les adjectifs qualificatifs, qui indiquent une qualité du nom ;
2. Les adjectifs déterminatifs, qui déterminent le nom.

Adjectifs déterminatifs.

Les adjectifs déterminatifs sont : les adjectifs possessifs, démonstratifs, interrogatifs, indéfinis, numéraux.

L'adjectif possessif indique à qui appartient la personne ou la chose qu'il détermine :
• Nos chevaux, votre meute, leur piqueur.
• Nos, votre, leur indiquent de quels chevaux, de quelle meute, de quel piqueur il est question : ils sont donc déterminatifs.
De plus nos, votre, leur indiquent quel est le possesseur des chevaux, de la meute, du piqueur : ils sont donc possessifs.

I. Rôle de l'adjectif possessif.

L'adjectif possessif indique
1. si le possesseur est de la 1e, de la 2e ou de la 3e personne ;
2. s'il y a un seul ou plusieurs possesseurs ;
3. si l'objet possédé est du masculin ou du féminin ;
4. si l'objet possédé est du singulier ou du pluriel.
Dans cette phrase : ma chatte est blanche, le possessif ma indique : un seul possesseur, moi ; un possesseur de la 1e personne, moi ; un objet possédé du féminin, une chatte ; un objet possédé du singulier, une chatte.
adjectifs possessifsRemarques.
• Devant un mot féminin commençant par une voyelle ou par un h muet, on remplace ma, ta, sa par mon, ton, son : mon habitation, ton arrivée, son absence.
• Aux formes usuelles mon, ton, son, notre, votre, correspondent des formes moins usitées qu'il ne faut pas confondre avec les formes du pronom possessif. Ce sont : mien, tien, sien, nôtre, vôtre :
Au travers d'un mien pré, certain ânon passa (Racine).

II L'adjectif démonstratif.

L'adjectif démonstratif est celui qui détermine l'être désigné par le nom, en le montrant aux yeux ou à l'esprit :
Ce château, cette tour, ces fossés, cette cour-ci, ces avenues-là, cette époque-là.

Ce, cette, ces, cette... ci, ces... là, cette... là sont des adjectifs démonstratifs parce qu'ils montrent de quel château, de quels fossés, etc. on veut parler.
adjectifs demonstratifsCi, là.
On ajoute quelquefois après le nom précédé d'un adjectif démonstratif les mots ci, ou là, qu'on réunit au nom par un trait d'union.

Ci indique un objet rapproché, là indique un objet éloigné : cette cour-ci (qui est près de moi) ; ces avenues-là (qui sont loin de moi).

Ces, ses.
Il ne faut pas confondre ces, adjectif démonstratif, avec ses, adjectif possessif :
ces élèves sont paresseux (ces démonstratif, je les montre du doigt);.
le maître est mécontent de ses élèves (ses possessif, les élèves du maître).

III. L'Adjectif relatif.

L'adjectif relatif détermine l'être désigné par le nom et relie la proposition qu'il introduit à un nom précédemment exprimé qu'il rappelle :

Exemple :
J’avais trouvé acquéreur pour un pré de grand rapport, lequel pré j'avais hérité de mon oncle.

Dans cette phrase lequel est un adjectif relatif : il détermine pré, il introduit une proposition et il rappelle le nom pré de la première proposition.

Formes de l'adjectif relatif.

Les formes de l'adjectif relatif, peu usitées dans la langue actuelle, sont :

Lequel, laquelle, lesquels, lesquelles, duquel, auquel, desquels, auxquels, desquelles, auxquelles.

IV. L'adjectif interrogatif.

L'adjectif interrogatif est celui que l'on place avant un nom, pour demander une détermination plus précise de l'être désigné par ce nom :
quel bateau ? quelle destination ? quels compagnons ? quelles aventures ?

Les adjectifs interrogatifs sont pour le singulier masculin

quel ? féminin quelle ? pour le pluriel masculin quels ? féminin quelles ?

V. L'adjectif indéfini.

L'adjectif indéfini désigne d'une manière vague et générale le nom qu'il détermine : certains généraux, maints colonels, quelques lieutenants.

Formes de l'adjectif indéfini.

Les adjectifs indéfinis peuvent se ranger en deux groupes. Ils expriment en effet
adjectifs indefiniRemarque.
Même, autre, tout, quelque, certain, tel, quelconque, peuvent s'employer avec l'article :
La même garnison, tout le régiment, les quelques soldats, un certain caporal, etc.

Les autres adjectifs indéfinis s'emploient sans article :
Aucune sanction, nulle discipline, plusieurs transfuges.

Certain, nul, tout.
Certain signifiant sûr, nul signifiant sans valeur, tout signifiant tout entier, sont adjectifs qualificatifs : la nouvelle est certaine ; votre excuse est nulle ; toute la classe est responsable.

Quelque ... que.
Quelque dans l'expression quelque... que est adjectif ou adverbe.
Il est adjectif, lorsqu'un nom déterminé ou non est enfermé entre quelque et que :
Quelques vaillants soldats que vous ayez, nous ne reculerons pas.
Il est adverbe, lorsqu'un adjectif seul ou un adverbe sont enfermés entre quelque et que : quelque vaillants que soient vos soldats, nous ne reculerons pas.

VI. L'adjectif numéral

L'adjectif numéral exprime le nombre ou le rang des êtres qu'il détermine : quatre bancs à cinq places; la deuxième place du troisième banc.
Il y a deux sortes d'adjectifs numéraux : les adjectifs numéraux cardinaux, qui expriment le nombre : deux trains, quatre wagons, et les adjectifs numéraux ordinaux, qui expriment le rang : le deuxième train, le quatrième wagon.

VI.1 Adjectifs numéraux cardinaux.

VI.1.1 Leurs formes.

Les adjectifs numéraux cardinaux ne sont autre chose que les mots qui expriment les nombres.

Quelques-uns de ces adjectifs sont des mots simples. Ce sont ceux qui expriment les premiers nombres de un à seize, cent et mille et ceux qui expriment les dizaines (excepté les trois dernières pour lesquelles les mots simples septante, octante, nonante ont été remplacés par des mots composés soixante-dix, quatre-vingt, quatre-vingt-dix).
Les autres adjectifs numéraux cardinaux sont des mots composés.
Dans les adjectifs composés inférieurs à cent l'adjectif simple qui marque les unités est uni par un trait d'union à celui qui marque les dizaines : vingt-trois, soixante-neuf. Il y a exception pour un devant lequel le trait d'union est remplacé par et : vingt et un. On dit de même soixante et onze.
Dans les adjectifs composés supérieurs à cent les adjectifs se juxtaposent sans trait d'union ni conjonction : deux cents cinquante hommes.

VI.1.2 Leur genre et leur nombre.

Les adjectifs numéraux cardinaux sont invariables : la France compte environ trente-six mille communes.
Il n'y a d'exception que pour les trois adjectifs un, vingt et cent.

Un.
L'adjectif. numéral cardinal un, qu'il ne faut pas confondre avec l'article indéfini un, varie en genre, et fait une au féminin : Une ou deux pêches ; trente et une mirabelles.

Vingt et cent.
Quant à vingt et cent, ils varient en nombre et prennent une s au pluriel, quand ils sont précédés d'un nombre qui les multiplie, et restent invariables quand ils s'additionnent avec le nombre qui les précède.
On écrira : deux mille cent vingt hommes, parce que cent et vingt s'ajoutent à deux mille, Mais on écrira : trois mille quatre cents hommes, quatre-vingts hommes parce que cents et vingts sont multipliés par quatre.

Remarques.
• En vertu d'un usage illogique, vingt et cent, même multipliés par un nombre, peuvent rester invariables s'ils sont suivis d'un autre adjectif numéral : cinq cent quarante hommes ;
quatre-vingt-dix chevaux.
• Vingt et cent employés pour vingtième, centième restent invariables : page trois cent ; chapitre quatre-vingt.

Mille
mesure itinéraire, qu'il ne faut pas confondre avec mille adjectif numéral est un nom, et par conséquent il prend la marque du pluriel : l'armée d'Annibal était à deux milles de Rome.

VI.2 Adjectifs numéraux ordinaux.

VI.2.1 Leurs formes.

Les adjectifs numéraux ordinaux marquent l'ordre ou le rang des êtres qu'ils déterminent.

1) Ils se forment des adjectifs numéraux cardinaux correspondants en ajoutant le suffixe ième : unième, deuxième, troisième, etc.
Quelques adjectifs avaient autrefois une forme primitive dérivée directement du latin : prime, second, tiers, quart, quint... décime, centime, millime, quadragésime, septuagésime, ultime, etc.
Quelques-unes de ces formes se sont conservées : fièvre quarte, Charles-Quint.
2) Les adjectifs numéraux ordinaux sont des mots simples ou des mots composés, comme les adjectifs numéraux cardinaux correspondants. Dans les adjectifs composés, le dernier adjectif seul prend le suffixe ième : cent-trente-troisième.

Remarques.
• En composition on emploie toujours unième et deuxième à l'exclusion de premier et second.
• Second et deuxième s'emploient indifféremment l'un pour l'autre ; toutefois on préfère second quand il n'y a que deux objets.
• Les adjectifs numéraux ordinaux sont remplacés quelquefois par les numéraux cardinaux : pour désigner le rang des rois qui portent le même nom : Louis neuf, Henri quatre ;
Pour désigner la partie d'un livre : la page vingt-quatre du chapitre trois du tome deux ;
Pour désigner le moment ou la date : à cinq heures, le quatorze du mois, les soldats de l'an deux.

VI.3 Adjectifs multiplicatifs.

Aux adjectifs numéraux ordinaux, il faut rattacher les adjectifs multiplicatifs, d'ailleurs peu nombreux, qui indiquent combien de fois doit être répété le nombre des êtres qu'ils déterminent.
Ce sont : simple, double, triple, quadruple, quintuple, sextuple, centuple, multiple, etc.