Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes bases de l’immunocompétence : l’origine des cellules immunitaires
Terminale
D
S.V.T
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Objectifs :
• Identifier les cellules immunitaires de l’organisme;
• Déterminer l’origine des cellules immunitaires;
• Expliquer la spécificité des lymphocytes T et B et déterminer la structure de leurs récepteurs membranaires.

Introduction

L’immunocompétence
C’est la capacité du corps à produire une réponse immunitaire normale après exposition à un antigène.( C’est l’acquisition de la fonctionnalités immunitaires par les cellule, c'est-à-dire la capacité de reconnaître le non soi et de l’éliminer.)

Un déficit immunitaire, une immunodéficience (IMD) ou une immunodépression, sont une situation pathologique liée à l'insuffisance d'une ou de plusieurs fonctions immunologiques. On parle aussi de « dysfonctionnement immunitaire »

I. Les principales cellules immunitaires.

L’observation d’un frottis sanguin coloré permet de distinguer les hématies, les plaquettes sanguines et les leucocytes.
frottis sanguin
Les leucocytes ou globules blancs sont les principaux acteurs de la réponse immunitaire. On distingue deux types de leucocytes :
• Les leucocytes circulants (granulocytes, lymphocytes et monocytes) que l’on retrouve dans le sang et la lymphe;
• Les leucocytes tissulaires (macrophages essentiellement).

I.1 Caractéristiques des granulocytes.

• 10 à 15 µm de diamètre;
• 4500 à 5500 granulocytes par mm3 de sang, soit 60 à 65 % de leucocytes;
• Noyau plurilobé d’où leur nom de polynucléaires ; cytoplasme granuleux ;
• Ils peuvent traverser la paroi des capillaires par diapédèse pour se retrouver dans les tissus;
• Durée de vie : 1 à 3 jours;
• Fonction essentielle : ils assurent la phagocytose des bactéries.
Selon la nature des granulations, on distingue trois types de granulocytes : les neutrophiles, les éosinophiles et les basophiles.

I.2 Caractéristiques des lymphocytes.

Leur diamètre varie entre 7 et 9 voire 15 µm. il en existe deux types :
• Les lymphocytes B : 600 à 800 / mm3 de sang. Activés, ils se transforment en plasmocytes, cellules sécrétrices d’anticorps circulants. B est mis pour « bone marrow» (moelle rouge osseuse) qui représente leur lieu de maturation.
• Les lymphocytes T : 1200 à 1500 / mm3 de sang. Il existe plusieurs types de LT aux fonctions diverses : les LT8 qui dans certains cas se transforment en LT cytotoxiques ; les LT4 ou LT auxiliaires (LTh), plus importants, qui stimulent tous les autres lymphocytes. T est mis pour thymus qui est leur lieu de maturation.

I.3 Caractéristiques des monocytes

• 15 à 30 µm de diamètre ;
• 300 à 600 monocytes par mm3 de sang soit 10 à 20 % des leucocytes ;
• Ce sont des grosses cellules à noyau présentant une encoche (noyau en forme de fer à cheval) ;
• Ils sont doués de phagocytose ;
• Ils ont la particularité lorsqu’ils quittent l’appareil circulatoire, de se transformer en macrophages (50 µm de diamètre ou plus) dans les tissus conjonctifs, les organes lymphoïdes, les poumons. Les macrophages par leur capacité de phagocytose sont les grands éboueurs de l’organisme.

II. Origine et devenir des cellules immunitaires.

II.1 Observation.

Certains enfants, atteints de déficits immunitaires sévères sont incapables de réagir contre les agressions microbiennes. En attendant une greffe de la moelle rouge des os qui pourrait rétablir le fonctionnement de leur système immunitaire, ils vivent dans des enceintes stériles d’où leur nom d’enfant bulle.
Cette observation permet d’émettre une hypothèse sur le rôle de la moelle rouge des os : elle est indispensable pour une immunocompétence.

II.2 Origine des cellules immunitaires.

L’observation de la moelle rouge des os au niveau des têtes des os longs et l’intérieur des os plats montre des cellules souches hématopoïétiques, c'est-à-dire des cellules qui fabriquent du sang.
Ce sont des cellules pluripotentes, capables de générer tous les types de cellules sanguines. Elles sont à l’origine des leucocytes après une série de différenciation. Il nait environ 1 million de polynucléaires par seconde et un milliard de lymphocytes par jour. La vitesse de renouvellement est donc très variable d’un type cellulaire à l’autre, mais elle est toujours très élevée.

NB : Globules rouges et plaquettes sanguines prennent naissance dans la moelle rouge des os.

II.3 Maturation des cellules immunitaires.

II.3.1 Expérience 1.

Des greffes sont réalisées sur quatre lots de souris. L’irradiation a pour effet de détruire les cellules à multiplication rapide, notamment celles de la moelle osseuse.

Lot Opération Résultats
Lot 1 Irradiation Pas de production de LB et de LT
Lot 2 Irradiation puis greffe de la moelle osseuse Production de LB et de LT
Lot 3 Ablation du thymus, irradiation puis greffe de la moelle rouge des os Production de LB seulement
Lot 4 Ablation du thymus, irradiation puis greffe du thymus Pas de production de LB et de LT


irradiation sourisL’irradiation a pour effet de tuer les cellules à multiplication rapide, notamment celles de la moelle osseuse.

II.3.2 Interprétation des résultats obtenus.

La comparaison des résultats obtenus avec les lots 1 et 2 montre que la moelle osseuse participe à la production des deux types de lymphocytes.
Le résultat obtenu avec le lot 3 montre que la moelle osseuse à elle seule ne permet que la production des LB.
En comparant le résultat obtenu avec le lot 3 et celui obtenu avec le lot 4, on constate que le thymus est nécessaire mais non suffisant pour la production des lymphocytes T.

III.3.3 Conclusion.

La production des cellules immunitaires fait intervenir deux étapes : la naissance et la maturation (c'est-à-dire la capacité de distinguer le non soi).
Les LB et LT naissent dans la moelle rouge des os sous la forme des pré-LT et pré-LB.
Les pré-LB subissent leur maturation dans la moelle rouge toujours et deviennent des LB ; les pré-LT subissent leur maturation dans le thymus pour devenir des LT. Moelle rouge des os et thymus sont pour cela appelés organes lymphoïdes centraux.

NB : Granulocytes et monocytes deviennent également matures dans la moelle rouge des os.

Après la maturation, les lymphocytes et les macrophages s’accumulent dans les organes lymphoïdes périphériques (ganglions lymphatiques, rate et amas lymphoïdes), lieux de rencontre avec les antigènes et points de départ des réponses immunitaires spécifiques.