Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLa ville et l’expansion urbaine
Première
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Famille de situation : L’attrait des villes et des pays développés
Catégorie d’action : Limitation des migrations
Module N°II : Les mouvements migratoires
Chapitre N°III: Les villes
Leçon N°6 : La ville et l’expansion urbaine
Notions : Ville, banlieue, bidonville, mégalopole, conurbation
Prérequis : les migrations
Durée : 2 heures
Exemple de situation : A cause de la croissance démographique, nos villes s’agrandissent de plus en plus.
Exemple d’action : Aménager l’espace urbain et pratiquer la rurbanisation.
Formulation de la justification : Cette leçon me permet de mobiliser les ressources afin de s’approprier les caractéristiques des villes et ses mécanismes d’extension.

Introduction

Le développement des villes tel que nous l’observons aujourd’hui date de la deuxième moitié du 19ème siècle. Il est lié à l’industrialisation et à la multiplication d’emplois de bureau. Les villes se localisent partout dans le monde malgré leur caractère dichotomique. Elles concentrent l’essentiel de la population planétaire (environ 55%) et remplissent plusieurs fonctions. Celles-ci connaissent une croissance accélérée et leur morphologie diffère d’une région à une autre.

I- Qu’est-ce que la ville ?

Il n’est pas aisé de donner une définition claire et universelle de la ville. Celle-ci nécessite le regroupement de plusieurs critères.
• Le critère statistique
Selon ce critère, une ville est une agglomération qui atteint ou dépasse un certain nombre d’habitant fixé arbitrairement.

Exemple :
♦ Au Cameroun 5000 habitants,
♦ En France 2000,
♦ Aux USA 2500,
♦ Au Japon 50.000
♦ Islande 300.

Ce chiffre diffère d’un pays à un autre c’est pourquoi le chiffre de 20.000 personnes a été retenu par la Communauté Internationale depuis quelques années en vue d’uniformiser les références statistiques.
• Les activités dominantes
Une ville est une localité où la majorité de la population exerce des activités non agricoles.
• Le paysage.
La ville se distingue de la campagne par son habitat collectif et dense (les habitations doivent être à moins de 200m chacune par opposition au village), par l’importance des édifices publics, par la densité de la circulation et où les espaces agricoles sont quasi inexistants.
En somme, la ville apparait comme un lieu de concentration des hommes, des services et des capitaux.

C’est donc une agglomération importante dotée d’équipements modernes et d’une population dense qui exerce essentiellement des activités non agricoles.

II- Les caractéristiques de la ville

La ville se caractérise par plusieurs traits :
• L’effectif de la population
La ville est plus peuplée que l’espace rural.

Exemple : la population de Paris est estimée en 2020 à 2148000 habitants tandis que le village d’Auvillar n’a que 8230 âmes.

Les habitants de la ville viennent de différentes régions, ce qui fait de la ville un lieu de rencontre de plusieurs cultures qui n’ont parfois rien en commun. La population urbaine est donc hétérogène et cosmopolite.
• Les fonctions et activités principales
Les villes remplissent plusieurs fonctions donc les plus importantes sont :
1) La fonction économique et financière, siège des firmes multinationales comme celui de l’OMC à Genève.
2) La fonction politique, siège des institutions supranationales comme l’ONU à New-York.
3) La fonction culturelle, grandes scènes internationales de théâtre ou de cinéma à l’exemple du festival de Canne à Paris.
4) La fonction religieuse, siège de plusieurs édifices et vestiges religieux à l’instar de Jérusalem.
5) La fonction de distribution liée au commerce c'est-à-dire les possibilités d’achat, de stockage et de vente des marchandises de toute nature, exemple Dubaï.

Les principales activités présentent en ville sont le commerce, l’administration, l’industrie et le service.

Tableau : Les villes et leurs fonctions

Fonctions Exemples de villes
Religieuse Jérusalem, Mecque, Lourdes
Touristique  Paris, Londres, Tokyo
Culturelle ou intellectuelle Florence, Chicago
Industrielle  Ruhr, Calcutta
Commerciale Dubaï, Shanghai
Militaire  Grenoble
Portuaire Marseille, Dakar
Administrative Paris, Yaoundé
Financière Londres, New-York, Séoul

 

NB : Une ville peut remplir plusieurs fonctions

• L’architecture et infrastructures
La ville abrite l’essentiel des infrastructures de transport et de communication qui permet de relier facilement les autres régions du pays et le reste du monde (aéroport, gares routières et ferroviaires). La ville se distingue du village par la présence impressionnante de grands immeubles tels que les grattes ciel. On y trouve aussi des monuments (tour Eiffel), des espaces de loisir (jardins, piscines, salles de cinéma), de gigantesques espaces marchands (supermarchés), des infrastructures sportives imposantes (stades de football, gymnases, salles de sport…), des universités et centres de formation. On observe également un contraste saisissant au niveau du paysage urbain ; d’un coté se développent des quartiers luxueux réservés aux personnes aisées et de l’autre prolifèrent des bidonvilles occupés par les pauvres.
Même si ces caractéristiques font l’unanimité, il faut néanmoins relever que toutes les villes du monde n’ont pas le même standard. Selon le classement proposé par les organismes GaWC et MasterCard certaines villes sont plus agréables à vivre que d’autres.

En tête figurent Vienne, Zurich, Auckland, Munich et Vancouver.

III Les causes de l’expansion

La croissance urbaine est l’extension d’une ville liée à l’augmentation de la population urbaine.

L’urbanisation est le processus de développement d’une ville.

Celle-ci est due :
• À la multiplication des activités urbaines dont certaines exigent de grandes surfaces bâties tels que les super et hypermarchés.
• Aux migrations internes (exode rural et exode urbain) ou externes (immigration)
• A la volonté politique ; l’une des missions régaliennes de l’Etat est d’assurer les logements à ses citoyens. Pour y parvenir, il construit des logements sociaux parfois à la lisière du centre urbain.

IV Les modes d’expansion

Banlieues : Ensemble de localités autonomes qui environnent un centre urbain et participent à son existence.
Exemple Olembe-Yaoundé)

Conurbation : Rapprochement entre deux villes et qui ont tendance à se confondre,
Exemple Bafoussam-Bandjoun)

Mégalopole : Ensemble d’agglomérations qui se forment entre plusieurs régions urbaines proches les unes des autres
Exemple la mégalopole des USA qui s’étend de Boston à Washington sur près de 800 km ou celle de Fukuoka-Nagasaki distante de 1000 km.

Agglomération : Ensemble formé d’une ville et de ses banlieues.

L’extension d’une ville se fait à partir d’un noyau initial. Elle peut respecter le plan d’urbanisation, on assiste alors à la création des quartiers bien structurés à l’instar du quartier Mendong à Yaoundé. Dans le cas contraire, on observe le développement des quartiers spontanés ou bidonvilles. Ce terme apparait pour la première fois en 1970 dans la banlieue de Casablanca pour décrire la construction d’habitats précaires évolutifs, sous équipés et bâtis à partir des matériaux de récupération et concentrant la population pauvre des villes. Ces quartiers se développent généralement le long des grands axes de transport ou sur des sites dangereux. Ce fut le cas de Ntaba ou actuellement de Mokolo Elobi à Yaoundé, Gouache à Bafoussam ou les Favelas au Brésil.
Par ailleurs une ville en croissance peut se rapprocher de ces banlieues pour former une agglomération. L’extension démesurée d’une ville peut aboutir à une conurbation et même à une mégalopole.
On parle de morphologie urbaine pour designer l’ensemble des aménagements qui donnent à la ville un aspect qui lui est propre ou l’ensemble de formes que prend la vile sous la double influence de son site géographique ou de l’histoire de son développement. On parle donc de plan de la ville. Il en existe plusieurs
• Le plan orthogonal ou en damier, Il est caractérisé par une orientation perpendiculaire des voies de communication. Chaque ilot a une forme carrée ou rectangulaire.
plan damier

Exemple Barcelone ;

• Le plan linéaire se caractérise par la disposition des maisons le long des artères principales d’une ville comme à Loum ;
• -Le plan radio-concentrique se reconnait par les routes circulaires autours d’un point central ;
• -Le plan désordonné qui ne présente pas de lignes directrices de marquage, il a un réseau tortueux et souvent étroit à l’instar de Bafoussam.
• L’espace occupé par la ville s’organise en 2 grands ensembles ;
• -L’espace résidentiel, composé de plusieurs quartiers, c’est l’espace le plus étendu et le plus contrasté d’une ville. En effet les quartiers différent en fonction du niveau de vie et de l’origine de leurs résidents.
• -L’espace administratif qui concentre les grands services de l’État d’une ville.

Conclusion

La ville se distingue du village par l’effectif de sa population, son architecture, la diversité de ses infrastructures et de ses activités. Ces espaces urbains remplissent une ou plusieurs fonctions et leur extension démesurée les pousse parfois à côtoyer l’espace rural. Qu’elles obéissent ou pas à un plan d’urbanisation, les villes du monde restent et demeurent un espace attractif pour la majorité de la population planétaire.