Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes grandes fonctions de la littérature
A & C & E & D & TI
Littérature
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

La littérature est un art exprimant un idéal de beauté grâce aux productions littéraires, elle permet de manifester des émotions et de révéler aux lecteurs ou aux auditeurs ce qu'une personne a dans le cœur.
La littérature vise dont à éduquer, à communiquer des pensées, à influencer et même à séduire, de ceci, nous pouvons distinguer 5 fonctions de la littérature

I La fonction militante

Cette littérature est action et participation aux combats dans un élan patriotique. Il est question de s’opposer à toutes formes d’injustice, de domination, de persécutions susceptibles d’assujettir le peuple. L’écrivain s’érige en bouclier pour se révolter et défendre les faibles contre les forts ou prend position dans son camp et dénonce la partie opposée.

Écrivain  Action   Époque
Pierre de Ronsard Lutter contre la Réforme protestante. XVIème siècle
Agrippa d’Aubigné Lutter contre les persécutions du régime contre les protestants.
Voltaire Combattre l’intolérance (Défendre Jean Calas), les fanatismes, les abus de pouvoir. XVIIIème siècle
Victor Hugo Lutter contre les formes d’abus, les totalitarismes (Louis-Napoléon Bonaparte dit Napoléon III), les oppressions, la peine de mort. XIXème siècle
Émile Zola Dénoncer l’exploitation de la classe ouvrière, l’intolérance (Défendre Dreyfus).
Aragon, Eluard, Desnos…. Lutter contre l’occupation de Paris par les Allemands. XXème siècle
David Diop, Ferdinand Oyono, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor, Mongo Béti, Cheikh A Ndao… Lutter contre le colonialisme, toutes les formes d’oppression et de négation de l’autre ; les dictatures post indépendance. XXème siècle

II Fonction lyrique

Cette littérature permet les effusions lyriques, c'est-à-dire l’expression des sentiments personnels : les joies et les peines. Cette forme d’écriture a des vertus thérapeutiques ou consolatrices pour l’auteur. Dans cette perspective, Du Bellay avance : « Si les vers ont été l’abus de ma jeunesse/ Les vers seront aussi l’appui de ma vieillesse.» Donc, l’acte scriptural est un geste libérateur qui apaise et calme celui qui souffre.

Écrivain Lyrisme  Époque
Pierre de Ronsard
Joachim du Bellay
La célébration la femme ;
La nostalgie;
Le Regret;
XVIème siècle
Chateaubriand
Etienne de Senancour
Le mal du siècle’
La sensibilité
XVIIIème siècle
Alphonse de Lamartine
V. Hugo
Gérard de Nerval
La fuite du temps
La solitude
Le deuil
XIXème siècle
Louis Aragon,
Paul Eluard,
Guillaume Apollinaire
L. S. Senghor
David Diop
La célébration de la femme
Le deuil
XXème siècle

III. Fonction esthétique

Cette littérature vise le beau. Elle s’intéresse à des questions de forme, de style. Elle est gratuite, c'est-à-dire qu’elle n’a aucune préoccupation morale ou politique. La production littéraire obéit à des règles orientées vers un texte bien structuré et conforme à l’esthétique d’un courant littéraire.

Écrivain Critères de beauté Époque
Molière, Racine,
La Fontaine, La Bruyère
Règles des trois unités
Bienséance, vraisemblance
Impersonnalité
XVIIème siècle
Heredia, Gautier,
Leconte de L’Isle

Culte du travail,
Culte de la perfection formelle
Impersonnalité,
Impassibilité
L’art pour l’art ou la gratuité
XIXème siècle  
Charles Baudelaire,
Stéphane Mallarmé,
Artur Rimbaud, Verlaine 
Suggestion de la réalité,
Hermétisme
Alchimie du verbe
Musicalité
Gustave Flaubert
Guy de Maupassant
Émile Zola

Réalisme
Application des principes scientifiques dans le roman (déterminisme, hérédité, objectivité)
 Louis Aragon,
Paul Eluard,
Robert Desnos
Écriture automatique
Le vers libre
Pratique de l’analogie
XXème siècle

IV Fonction didactique

Cette littérature a des préoccupations sociales. Son but est de réformer les mœurs. Elle s’assigne comme mission d’éduquer, d’instruire le peuple perverti par des tares et des vices. Une telle littérature est un miroir qui reflète tous les défauts de la société. Cette littérature a une visée morale, c'est-à-dire celle de parfaire la nature humaine afin de favoriser une vie stable entre les membres d’une société.

Écrivain Formation Époque
François Rabelais
Joachim Du Bellay
Culture de la science et encouragement à la quête de la connaissance XVIème siècle
Voltaire
Montesquieu
Culture de la raison et formation à l’esprit critique XVIIIème siècle
Molière, Racine,
Fontaine, La Bruyère
Formation de l’honnête homme, respect de l’ordre et des règles XVIIème siècle
Flaubert
Maupassant
Réforme des mœurs de la société XIXème siècle
Abdoulaye Sadji,
Ousmane Socé
Mariama Bâ
Birago Diop
Connaissance des valeurs de la société,
Réforme des mœurs de la société
XXème siècle

V. Fonction ludique

Cette littérature a de tout temps servi d’échappatoire face au réel. Confronté aux dures réalités de la vie, le lecteur prend un livre pour s’évader, plonger dans le fantastique, le comique, ou encore le jeu. Ainsi le livre divertit, amuse…même s’il assure en même temps d’autres fonctions comme celles didactique, militante, ….Tous les genres et toutes les époques sont concernés, le ludisme se trouve par exemple dans le conte, le théâtre, les romans de fiction ou d’aventure, certaines formes poétiques (exemple le calligramme, le jeu du cadavre exquis…)

Écrivain Illustration Genre
Birago DIOP  Les contes d’Amadou Koumba Conte
Théophile Gautier Trois Contes fantastiques. Conte
Guillaume Apollinaire Calligrammes Poésie
Louis Aragon,
Paul Eluard,
« Jeu du cadavre exquis » Poésie
Molière Le malade imaginaire Théâtre
Wolé SOYINKA Le Lion et la Perle Théâtre
Francis BEBEY Le Fils d’Agatha Moudio Roman
Marc Twain Les aventures de Tom Sawyer Roman
Jean de la Fontaine Les Fables Fables