Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilEXAMENSCorrection épreuve de mathématique au baccalauréat C et E 2022
Baccalauréat
Mathématique
C & E
2022
Correction
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Partie A : Évaluation des ressources (15 points)

Exercice I / (5 points)

1.) Résolvons dans \(C\) l’équation : \({z^2} + 2 - \) \(2i\sqrt 3 = 0\)
\({z^2} = - 2 + \) \(2i\sqrt 3 = \) \({\left( {1 + i\sqrt 3 } \right)^2}\)
\(\left\{ \begin{array}{l} z = 1 + i\sqrt 3 \\ z = - 1 - i\sqrt 3 \end{array} \right.\) 0,75 pt
2.a) Donnons les éléments caractéristiques de \(s\)
\(s\) est la similitude directe de centre \(O\), de rapport 2 et d’angle \( - \frac{\pi }{3}\) 0,75 pt
2.b) Déterminons les images par \(s\) des points \(A\) et \(B\). 0,5 pt
On a : \(\left( {1 - i\sqrt 3 } \right){z_A} = 4\) et \(\left( {1 - i\sqrt 3 } \right){z_B} = - 4\), donc \(s(A) = F\) et \(s(B) = G\)
3.a) Déterminons une équation de l’image \(\left( {\varepsilon '} \right)\)de \(\left( \varepsilon \right)\) par la similitude \(s\) 1 pt
O est le centre de \(\left( {\varepsilon '} \right)\) qui est une ellipse d’équation \(\frac{{{x^2}}}{{{a^2}}} + \frac{{{y^2}}}{{{b^2}}} = 1\), d’où \(c = OF = 4\) ; \(e = \frac{c}{a}\) ; donc \(a = 8\) et \(b = \sqrt {{a^2} - {c^2}} \) \( = \sqrt {48} \)
Donc une équation de \(\left( {\varepsilon '} \right)\) est \(\frac{{{x^2}}}{{64}} + \frac{{{y^2}}}{{48}} = 1\)
3.b) Construisons \(\left( {\varepsilon '} \right)\) puis \(\left( {\varepsilon} \right)\) dans le même repère. 1 pt
elypsesOn peut remarquer que l’ellipse \(\left( \varepsilon \right)\) est l’image de l’ellipse \(\left( \varepsilon ' \right)\) par la similitude \({s^{ - 1}}\) qui est de centre \(O\), de rapport \(\frac{1}{2}\) et d’angle \(\frac{\pi }{3}\)
4) Déterminons la probabilité pour que Aicha choisisse deux points de l’axe focale de \(\left( {\varepsilon '} \right)\)
Il y a trois de ces cinq points qui appartiennent à l’axe focale de \(\left( {\varepsilon '} \right)\), donc la probabilité demandée est : 1 pt
\(P = \frac{{A_3^2}}{{A_5^2}} = \frac{3}{{10}}\)

Exercice 2 / 5 pts

1.a) Démontrons que \(E_k\) est un sous espace vectoriel de \(E\) 1 pt
• \(f(\overrightarrow O ) = \overrightarrow O \) \( = k\overrightarrow O \), donc \(\overrightarrow O \in {E_k}\) et alors \({E_k} \ne \phi \)
• Soient \(\overrightarrow u \), \(\overrightarrow v \in {E_k}\), \(\lambda \in R\), montrons que \(\overrightarrow u + \overrightarrow v \in {E_k}\) et que \(\lambda \overrightarrow u \in {E_k}\).
\(f(\overrightarrow u + \overrightarrow v ) = f(\overrightarrow u )\) \( + f(\overrightarrow v ) = k\overrightarrow u + \) \(k\overrightarrow v = k(\overrightarrow u + \overrightarrow v )\), donc \(\overrightarrow u + \overrightarrow v \in {E_k}\)
\(f(\lambda \overrightarrow u ) = \lambda \left( {k\overrightarrow u } \right)\) \( = k\left( {\lambda \overrightarrow u } \right)\) donc \({\lambda \overrightarrow u \in {E_k}}\)
Remarque : on peut aussi démontrer que \({E_k} = \) \(\ker (f - kI{d_E})\)
1.b) Démontrons que \(\overrightarrow u \in {\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) si et seulement si \(\overrightarrow u \in {E_2}\). 1 pt
• Soit \(\overrightarrow u \in {E_2}\) :
\(\overrightarrow u \in {E_2} \Rightarrow \) \(f(\overrightarrow u ) = 2\overrightarrow u \) \( \Leftrightarrow \overrightarrow u = \) \(f(\frac{1}{2}\overrightarrow u )\); donc \(\overrightarrow u \in {\mathop{\rm Im}\nolimits} f\)
• Soit \(\overrightarrow u \in {\mathop{\rm Im}\nolimits} f\), il existe \(\overrightarrow v \in E\) tel que \(\overrightarrow u = f(\overrightarrow v )\), ainsi \(f(\overrightarrow u ) = f^\circ f(\overrightarrow v )\) d’où \(f(\overrightarrow u ) = 2f(\overrightarrow v )\) \( = 2\overrightarrow u \) donc \(\overrightarrow u \in {E_2}\)
Conclusion \(\overrightarrow u \in {\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) si et seulement si \(\overrightarrow u \in {E_2}\)
2.a) Démontrons que \(f(\overrightarrow i ) = 2\overrightarrow i \), \(f(\overrightarrow j ) = 2\overrightarrow j \) et \(f(\overrightarrow k ) = \) \( - 2\overrightarrow i + 2\overrightarrow j \).
On a :
\(f(\overrightarrow i ) + f(\overrightarrow j ) = \) \(2\overrightarrow i + 2\overrightarrow j :(1)\)
\(f(\overrightarrow i ) - f(\overrightarrow j ) = \) \(2\overrightarrow i + 2\overrightarrow j :(2)\)
\(f(\overrightarrow i ) - f(\overrightarrow j )\) \( + f(\overrightarrow k ) = \overrightarrow 0 :(3)\)
(1) + (2) implique que \(f(\overrightarrow i ) = 2\overrightarrow i \)
(1) - (2) implique que \(f(\overrightarrow j ) = 2\overrightarrow j \)
(3) implique que \(f(\overrightarrow k ) = f(\overrightarrow j )\) \( - f(\overrightarrow i ) = - 2\overrightarrow i + \) \(2\overrightarrow j \)
2.b) Donnons la matrice \(M\) dans la base \(\left( {\overrightarrow i ,\overrightarrow j ,\overrightarrow k } \right)\) 0,5 pt
\(M = \left( {\begin{array}{*{20}{c}} 2&0&{ - 2}\\ 0&2&2\\ 0&0&0 \end{array}} \right)\)
2.c) Démontrons que \(f^\circ f = 2f\) 0,5 pt
\(M \times M = \) \(\left( {\begin{array}{*{20}{c}} 4&0&{ - 4}\\ 0&4&4\\ 0&0&0 \end{array}} \right) = \) \(2\left( {\begin{array}{*{20}{c}} 2&0&{ - 2}\\ 0&2&2\\ 0&0&0
\end{array}} \right)\)
2.d) Déterminons l’image \({\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) de \(f\). Précisons une de ses bases, le noyau de \(Ker f \)
Soit \(\overrightarrow u = x\overrightarrow i + \) \(y\overrightarrow j + z\overrightarrow k \)
\(\overrightarrow u = \in Kerf\) \( \Leftrightarrow f(\overrightarrow u ) = \overrightarrow 0 \) ce qui implique que \(\left\{ \begin{array}{l} 2x - 2z = 0\\ 2y + 2z = 0 \end{array} \right.\) soit \(\left\{ \begin{array}{l} x = z\\ y = - x \end{array} \right.\) soit \(\overrightarrow u = x(\overrightarrow i - \overrightarrow j \) \( + \overrightarrow k )\) donc \(Kerf\) est la droite vectorielle de base \((\overrightarrow i - \overrightarrow j + \overrightarrow k )\)
2.e) Déterminons l’image \({\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) de \(f\) et précisons ses bases
\({\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) est engendré par les vecteurs \(f(\overrightarrow i )\), \(f(\overrightarrow j )\) et \(f(\overrightarrow i )\) et comme \(f(\overrightarrow i ) = 2\overrightarrow i \), \(f(\overrightarrow j ) = 2\overrightarrow j \) et \(f(\overrightarrow k ) = - 2\overrightarrow i + 2\overrightarrow j \), alors \({\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) est engendrée par \(\overrightarrow i \) et \(\overrightarrow j \). Or \(\dim {\mathop{\rm Im}\nolimits} f = \dim E\) \( - \dim Kerf = 2\) donc \({\mathop{\rm Im}\nolimits} f\) est le plan vectoriel de base \(\left( {\overrightarrow i ,\overrightarrow j } \right)\), qui est aussi le plan d’équation \(z=0\).

Exercice 3 / 5 pts

1) Démontrons que \(f''(x) + 2f'(x)\) \( + 2f(x) = 0\) 0,5 pt
En effet, \(f'(x) = - {e^x}\cos x\) \( - {e^{ - x}}\sin x\) et \(f''(x) = 2{e^{ - x}}\sin x\) en substituant ces fonctions dans l’équation initiale, nous avons \(f''(x) + 2f'(x)\) \( + 2f(x) = 0\)
2) Étudions les variations de \(f\) et dressons son tableau de variations. 1,25 pt
La fonction \(f\) est définie et dérivable sur \(\left[ {0,2\pi } \right]\)
\(f(0) = 1\), \(f(2\pi ) = 2{e^{ - 2\pi }}\)
Dans \(\left[ {0,2\pi } \right]\), \(f'(x) = 0\) \( \Rightarrow x = \frac{{3\pi }}{4}\) ou \(x = \frac{{7\pi }}{4}\)
\(f'(x) \ge 0 \Leftrightarrow \) \(x \in \left[ {\frac{{3\pi }}{4};\frac{{7\pi }}{4}} \right]\), Ainsi la fonction \(f\) est croissante sur \(\left[ {\frac{{3\pi }}{4};\frac{{7\pi }}{4}} \right]\), décroissante sur \(\left[ {0;\frac{{3\pi }}{4}} \right]\) et \(\left[ {\frac{{7\pi }}{4};2\pi } \right]\).
tableau fonction expo3.a) Démontrons que \({e^{ - x}} \le f(x)\) \( \le {e^{ - x}}\) 0,5 pt
Soit \(x \in \left[ {0;2\pi } \right]\), alors \( - 1 \le \cos x \le 1\) et \({e^{ - x}} \succ 0\) donc \( - {e^{ - x}} \le f(x) \le {e^{ - x}}\).
3.b) Déterminons les coordonnées des points d’intersection de \(\left( {Cf} \right)\) avec les courbes \(y = - {e^{ - x}}\) et \(y = {e^{ - x}}\). 0, 75 pt
Soit \(x \in \left[ {0;2\pi } \right]\)
\(f(x) = {e^{ - x}}\) \( \Leftrightarrow \cos x = 1 \Rightarrow \) \(x = 0\) ou \(x = 2\pi \). Donc les coordonnées des points d’intersection de \(\left( {Cf} \right)\) avec la courbe \(y = {e^{ - x}}\) sont \(\left( {0;1} \right)\) et \(\left( {2\pi ;{e^{ - 2\pi }}} \right)\)
\(f(x) = - {e^{ - x}} \Leftrightarrow \) \(\cos x = - 1 \Rightarrow \) \(x = \pi \) donc la courbe \(\left( {Cf} \right)\) rencontre la courbe d’équation \(y = - {e^{ - x}}\) en un point de coordonnées \(\left( {\pi ;{e^{ - \pi }}} \right)\)
4.) Traçons dans le même repère, les courbes d’équations \(y = - {e^{ x}}\) et \(y = - {e^{ - x}}\) puis \(\left( {Cf} \right)\) sur \(\left[ {0;2\pi } \right]\)
fonction cfLes courbes d’équations \(y = {e^{ - x}}\) et \(y = - {e^{ - x}}\) sont symetriques par rapport à l’axe des abscisses. Celle d’équation \(y = {e^{ - x}}\) se déduit de celle de la fonction \(y = {e^{ x}}\) par symétrie par rapport à l’axe (\(Oy)\)
5. Calculons l’aire de la partie du plan délimitée par \((C_f)\) et la courbe d’équation \(y = {e^{ - x}}\) sur \(\left[ {0;2\pi } \right]\) 1 pt
En unité d’aire, cette aire :
\(\int\limits_0^{2\pi } {\left( {{e^{ - x}} - f(x)} \right)} dx\) \( = [{e^{ - x}}( - 1 + \frac{1}{2}( - \) \(\sin x + \cos x)]_0^{2\pi }\) \( = \frac{1}{2}\left( {1 - {e^{ - 2\pi }}} \right)\)
Cette aire en cm3 est \(4\left( {1 - {e^{ - 2\pi }}} \right)\)

Partie B : Évaluation des compétences / 5 pts

1) Déterminons en combien d'années le gisement A va s'épuiser.
Désignons par \({A_n}\) la quantité en milliards de \({m^3}\) de gaz extraite à la nieme années après l'inauguration : \(n\) étant un nombre entier naturel non nul. Tant que le gisement reste suffisamment fourni.
on a \({A_1} = 5,01\) et \({A_{n + 1}} = {A_{n + 1}} + 0,75\).75. D'où \({A_{n + 1}} = 0,75n + 4,26\)
Au bout de ces \(n\) années, la quantité totale de gaz extraite du gisement A est : \({Q_n} = {A_1} + ... + {A_n}\) \( = \frac{{n\left( {{A_1} + {A_n}} \right)}}{2}\) \( = 0,375{n^2} + 4,635n\) avec \({Q_n} \le 100\) \( \Rightarrow 0,375{n^2} + \) \(4,635n \le 100\) c'est-à-dire que pour \(n \in \) \(\left] {0;\frac{{ - 927 + \sqrt {6859329} }}{{150}}} \right]\) avec \({\frac{{ - 927 + \sqrt {6859329} }}{{150}}}\) \({ \approx 11,28}\)
Comme \({Q_{11}} = 0,375{\left( {11} \right)^2}\) \( + 4,635\left( {11} \right) = 96,36\), le reste du gisement A alors vidé à la 12e année. Le gisement A va donc s'épuiser en 12 ans.
2) Déterminons le nombre d'années d'extraction pour épuiser le gisement B.
\(q'(t) = \frac{1}{{2t + 1}}\) \( + 0,02t \Rightarrow q(t) = \) \(\frac{1}{2}\ln \left( {2t + 1} \right) + 0,01{t^2}\) \( + c\), c étant une constante réelle. \(q(0) = 0\) soit \(q(t) = \frac{1}{2}\ln \left( {2t + 1} \right)\) \( + 0,01{t^2}\)
Le gisement B va s'épuiser lorsque \(q(t) = 100\).
La fonction \(q\) est continue et strictement croissante sur \(\left] {0; + \infty } \right[\). De plus 100 est entre \(q(98) \approx 98,69\) et \(q(99) \approx 100,65\); donc l'équation \(q(t) = 100\) admet une unique solution entre 98 et 99.
Conclusion : Le gisement B va s'épuiser à la 99° année.
3) Déterminons le nombre d'années après l'inauguration pour vider le gisement C de son contenu.
on a : \(\frac{{q'(t)}}{{q(t)}} = ... = \) \(\frac{{q'(t)}}{{q(t)}} = \frac{{5,01}}{{5,01}}\) \( = 1\)
D'où \(q(t) = q’(t)\).
c étant une constante réelle.
\(q(1) = 5,01 \Rightarrow \) \(ce = 5,01 \Rightarrow \) \(c = 5,01{e^{ - 1}}\)
Ainsi \(q(t) = 5,01{e^{\left( {t - 1} \right)}}\)
Le gisement C va s'épuiser lorsque \(q(t) = 100\), soit \(5,01{e^{\left( {t - 1} \right)}} = 100\)
\(t = 1 + \ln \left( {\frac{{10000}}{{501}}} \right)\) \( \approx 3,99\)
Donc le gisement C va se vider 4 ans après l'inauguration.

Présentation : 0,5 pt