Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilEXAMENSCorrection épreuve de langue française au baccalauréat D et TI 2022
Baccalauréat
Langue française
D & TI
2022
Correction
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

I. Communication / 5 pts.

1. Soit l’extrait : « Chez les voisins…ta beauté »
a. Cet extrait laisse entendre deux voix émettrices : 1,5 pt
• La voix du narrateur extra diégétique dans la partie narrative. La narration se faisant à la troisième personne, les marques de la présence de cet émetteur sont exclusivement implicites.
• La voix du mari de Loutaya dans la partie discursive. Les marques de la présence de cet émetteur sont : le pronom personnel sujet « je » (01 occurrence), les guillemets.
b. Par le jeu de cette polyphonie énonciative, le narrateur cède la parole à l’époux de Loutaya pour montrer combien le discours de ce dernier résonnait en boucle dans l’esprit de son épouse. 1 pt
2. Soit l’extrait : « Je veux des enfants et non de ta beauté… »
a. Identifions le présupposé et le sous-entendu de cet énoncé. 1 pt
• Présupposé : Je n’ai pas encore eu un enfant de toi / Tu es belle.
• Sous-entendu 1 : Loutaya, l’épouse du locuteur, est stérile
• Sous-entendu 2 : L’époux de Loutaya lui en veut de ne pas lui faire des enfants.
b. Le locuteur veut montrer à son épouse que sa valeur n’est pas tributaire de sa beauté physique mais de sa capacité à procréer. 1,5 pt

II. Morphosyntaxe / 5 pts.

1. a. Dans ce passage, l’on dénombre deux (02) phrases exclamatives : « Des enfants ! », « Mais elle en voulait, elle aussi ! » 1 pt
b. Ces exclamations qui ont une valeur émotive traduisent le désarroi de Loutaya. 1 pt
2. a. Relevons trois (03) connecteurs logiques différents dans ce passage : « mais » (02 occurrences), « et » (04 occurrences), « or » (01 occurrence). 1,5 pt
b. Précisons les valeurs des connecteurs logiques identifiés : « mais » et « or » : valeur d’opposition. Il s’agit d’une opposition faible encore appelée restriction ; « et » : valeur d’addition. 1,5 pt

III. Sémantique/ lexicologie / 5 pts.

1. a. Construisons, à partir du texte : 1,5 pt
• Le champ lexical de la violence physique : « les coups reçus », « faisaient tambouriner la tête », « battre rapidement les tempes »
• Le champ lexical de la violence morale : « les paroles terribles de son mari », « l’avaient tenue éveillée », « je veux des enfants et non ta beauté »
b. L’emploi conjoint de ces deux champs lexicaux traduit la misérable condition de Loutaya qui, ne pouvant donner d’enfant à son époux, subit de la part de ce dernier des violences tant physiques que morales. 1 pt
2. a. Le substantif « beauté » dans le texte connote l’accessoire, l’inutile, le non nécessaire. 1,5 pt
b. L’emploi connotatif de ce substantif se justifie par la volonté de l’époux de Loutaya de montrer à cette dernière que la véritable raison pour laquelle il l’a épousée n’est pas sa beauté, mais le désir d’avoir des enfants qu’elle ne lui a malheureusement pas donnés jusqu’ici. 1 pt

IV. Stylistique /Rhétorique des textes / 5 pts.

1.a. En prenant appui sur : la présence du narrateur extradiégétique et omniscient (dont on ignore tout, mais qui sait tout sur les personnages), les personnages : Loutaya, son époux, sa mère ; la prédominance de l’imparfait à valeur narrative : « étaient », « faisaient », « comptait », « plaisait », etc. ; l’indicateur spatial : « Chez les voisins » ; l’indicateur temporel : « aussitôt », l’on déduit que ce texte est de type narratif. 1,5 pt
b. Au regard de la dénonciation des violences que l’époux de Loutaya exerce sur elle, nous pouvons dire que ce texte a une fonction symbolique, le cas de Loutaya servant juste d’illustration pour présenter une situation récurrente dans la société. 1 pt
- En s’appuyant sur l’incursion que le narrateur fait dans les pensées de Loutaya auxquelles il laisse libre cours, l’on déduit que ce texte remplit une fonction psychologique.
- Si l’on tient compte des informations que le texte donne sur les lignées « nsembo » et « ndamba », nous pouvons dire que le texte a une fonction documentaire.
2. a. À partir des indices comme les exclamations à valeur émotive traduisant le désarroi de Loutaya, le mode conditionnel traduisant le désir profond de Loyata d’avoir un enfant, les interrogations rhétoriques qui traduisent la crainte de Loutaya d’être stérile… l’on déduit que ce texte se trouve dominé par une tonalité pathétique. 1,5 pt
b. Cette tonalité vise à susciter l’empathie du lecteur vis-à-vis de Loutaya. 1 pt

Présidente de la commission :
• Mme NGAH Solange Colette, IPN, CS.
Membres :
• M. NTI Jean Étienne, IPN.
• Mme NDOUMBÉ ÉTÉKI Éveline, IPN.
• M. BOTONDONO Bienvenu Bernard, enseignant.
• Mme MBANG BELINGA Régine Marquise, Enseignante.
• M. MEKONGO ATANGANA Christian Wilfried, Enseignant.