Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Terminale
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

III. Pays émergents d’Afrique : le cas de la république sud-africain

III.1 Démographie : La nation Arc-en-ciel

L’Afrique du sud est un État multiracial appelé « nation arc-en-ciel » ; notion créée par l’archevêque Desmond Tutu pour désigner la diversité de la nation sud-africaine. En effet, peuplé de 60 millions d’habitants (2021), ce pays est composé à 76% de noirs, 13% de blancs, 8,5% de métis et 2,5% d’indiens. Cette dernière vit sur un territoire de 1 219 912Km2 pour une densité estimée à 47 habitants / Km2. Les populations se concentrent plus à l’Est du pays notamment dans les régions de Gauteng eu Kwazulu Natal. Tandis que le Nord-Ouest est presque vide à cause de l’aridité. Les principales villes sont Johannesburg (capitale), Pretoria, Durban, le Cap, Soweto, Port Elisabeth. Il y a 11 langues officielles donc les plus parlées sont le Zoulou, le Xhosa, l’Afrikaans et l’anglais. Ce pays est dominé par le christianisme surtout les protestants, mais l’on trouve aussi une petite communauté musulmane. A ce tableau l’on peut aussi ajouter que c’est une terre d’immigration qui accueille les ressortissants des pays voisins mais aussi ceux provenant des autres Etats du continent.afrique du sud

III.2 Les productions économiques

La RSA est la 2ème puissance économique de l’Afrique après le Nigeria en termes de PIB. Cependant, elle est considérée comme le pays le plus industrialisé avec les technologies les plus avancées du continent et la seule à être bien intégré dans la mondialisation. Ces principaux atouts économiques sont :
• Un emplacement stratégique sur les routes du commerce maritime international ;
• D’abondantes ressources naturelles agricoles et minières (1er producteur mondial d’or, de manganèse, de chrome et de platine) et d’autres minerais tels que le titane, le fer, le plomb, l’argent, l’étain, le zinc… ;
• Un secteur de service développé (le secteur financier en particulier) ;
• L’émergence rapide d’une nouvelle classe moyenne noire ;
• Une agriculture commerciale performante ;
• Une industrie puissante et compétitive ;
• Des infrastructures performantes (7 ports qui sont les plus grands et les plus modernes d’Afrique, 10 aéroports internationaux, un réseau routier d’une qualité et d’une efficacité comparables à ceux qu’on trouve dans les pays du Nord, le plus grand réseau ferroviaire d’Afrique et le 11ème au monde ;
• Une bonne insertion dans le commerce mondial.
Son agriculture bénéficie de la diversité du climat et surtout d’un ambitieux programme de recherche agronomique et d’irrigation. Ces atouts lui permettent de produire blé, vigne, agrumes, avocats, banane, mangues, canne à sucre, céréales. Ce sont des cultures à haut rendement et parfaitement intégrées au système agroalimentaire. L’élevage lui permet de disposer d’un grand cheptel de mouton et de bovin.
Cette république a la plus forte production industrielle du continent. Ces principales industries se comptent dans :
• L’industrie minière (or, chrome, platine), automobile, métallurgique, chimique, agroalimentaire et aéronautique.
Elle possède la seule centrale nucléaire du continent à Koeberg
Ce pays a aussi développé le secteur du tourisme haut de gamme attirant des européens, des Nord-américains et la classe aisée africaine.

III.3 Le volume des échanges

Pays capitaliste favorable à l’économie de marché, l’Afrique du Sud a opté pour un libéralisme économique tempéré par une forte implication de l’Etat afin de réguler l’économie, de modifier la répartition inégalitaire des richesses et d’assurer une meilleure protection des catégories sociétales les plus défavorisées. L’Afrique du Sud représente le quart du PIB africain avec un taux de croissance moyen de 5%par an depuis plus d’une décennie. Son PIB de plus de 350 milliards de dollars par an la rapproche de la moyenne des pays européens.
Ce pays est autosuffisant et se place parmi les 6 premiers exportateurs de produits alimentaires de la planète. Il représente 1/3 du commerce maritime mondial car chaque année plus de 25000 navires y transitent. La bourse de Johannesburg est la seule bourse de valeur qui compte en Afrique. Ce pays exporte plus les matières premières dont dépendent les industries européennes (exemple le titane pour les industries aéronautiques), l’or ; le diamant, le platine mais aussi les machines et les biens d’équipement. Il importe les produits chimiques, pétrochimiques, les instruments scientifiques, les produits agroalimentaires.
Ses principaux partenaires sont les pays de l’Afrique Australe surtout le Zimbabwe mais aussi la Chine, Japon, Inde, UE, USA.

Conclusion

Au début du XXIe, des foyers émergents du commerce mondial sont apparus en Amérique Latine, en Asie australe, au Moyen-Orient et même en Afrique. Leur expansion commerciale s’explique par l’augmentation du prix de certaines matières premières (l’or et le pétrole), le placement des capitaux, les IDE et les délocalisations des multinationales. Le Brésil reste un géant en apprentissage, l’Inde poursuit sa progression économique et son développement avec l’internationalisation de ses échanges, la RSA a su convertir son appareil productif et profiter de la libéralisation des échanges pour s’intégrer dans l’économie mondiale.

Notions clés

NPI :(Nouveaux Pays Industrialisés)
Pays caractérisés par une industrialisation rapide, une évolution accélérée du secteur manufacturé et un développement harmonieux du domaine des services notamment dans ses composantes commerce, transport et tourisme.
BRICS
Acronyme désignant les pays émergents que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et la République Sud-Africaine.
Pays émergents :
pays en rapide développement attirant les IDE. Ce concept apparaît dans les années 1980 avec le développement des marchés boursiers dans les pays en développement.
MINT
 (Mexique, Indonésie, Nigeria et Turquie) constituent d’autres économies émergentes.
L'indice de développement humain (IDH)
C’est un indice composé calculé chaque année par le PNUD afin d'évaluer le niveau de développement des pays en se fondant non pas sur des données strictement économiques, mais sur la qualité de vie de leurs ressortissants.