Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes stratégies de promotion de la paix
Première
A & C & E & D & TI
ECM
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Famille de situation : L’insécurité
Catégorie d’action : Protection des personnes et des biens
Module III : L’éducation à la paix
Chapitre 6 : La notion de paix
Leçon 10 : Les stratégies de promotion de la paix
Notions :
• Négociation,
• Médiation,
• Conciliation,
• Arbitrage
Prérequis :
Exemple de situation : Manifestation populaire
Exemple de d’action : Promouvoir la paix
Durée : 3H

Justification : cette leçon amène l’apprenant à promouvoir le vivre ensemble dans ses rapports à autrui.

Introduction
La paix est une condition préalable au développement. Malheureusement aujourd’hui, la paix est menacée d’une manière sans précédent : guerres, violence, attentats, haine, crimes, attaques terroristes, agressions, bombardements, interventions militaires, pauvreté, précarité, chômage, chocs sociaux et économiques, menaces nucléaires, traumatisme collectif, et horreur absolue. Tout ceci pose la nécessité de promouvoir la paix.

I. Mécanismes traditionnels de promotion de la paix
Les mécanismes traditionnels de promotion de la paix font appel à des acteurs chargés de restaurer la paix entre les parties en conflit. Ce sont des « faiseurs de paix » dotés de qualités exceptionnelles en termes de sagesse, de pertinence, d'éloquence, de patience, de neutralité et de finesse d'esprit. Les mécanismes qu’ils utilisent sont les suivants :
1. Le dialogue
Le dialogue est une parole partagée entre plusieurs personnes ou groupe de personnes. En tant qu’instrument de promotion de la paix, il fait appel à la raison, à l’écoute active qui permet de suivre une pensée pour en entendre l’essentiel, traduire les émotions et les peurs. Le but ultime dans ce type d’exercice de communication n’est pas d’avoir raison sur le récepteur, mais dans une complémentarité de points de vus de rechercher ensemble et de manière désintéressée le consensus, si ce n’est la vérité. Le dialogue est l’instrument privilégié de promotion de la paix dans bon nombre de sociétés africaines.
2. L’arbre à palabre : lieu privilégié de dialogue entre acteurs
Le mot « palabre » vient de l’espagnol « palabra » qui a sens de parole, discussion. L’arbre à palabres constitue donc un lieu de déploiement de mécanismes divers de dissuasion et d’arbitrage. Les échanges, les discussions et les négociations qui s’y déroulent sont sous-tendus par des proverbes, des paraboles, des contes, des mythes : la palabre est ainsi source d’enseignement. Son objectif n’est pas de juger ou de condamner une partie, elle recherche plutôt le consensus pacifique.
3. L’implication des femmes
Malgré qu’elles soient souvent sous représentées dans les négociations de paix, les femmes sont de bien meilleurs artisans de pais que les hommes : elles montrent une plus grande capacité d’empathie, de pardon et d’objectivité, Elles savent plus que les hommes ce que signifie vraiment la souffrance dans la tourmente des conflits.

II. Les mécanismes modernes de promotion de la paix
Les mécanismes modernes de résolution des conflits interviennent en complémentarité des mécanismes traditionnels surtout lorsqu’un conflit oppose des États.
1. La médiation ou négociation.
La médiation ou négociation est une procédure dans laquelle un tiers neutre, indépendant et impartial aide les parties en conflit à parvenir à une solution optimale et négociée, mettant fin au conflit d’origine. La médiation est de ce fait une démarche qui suppose l’implication de chacune des parties et qui ne peut aboutir qu'à la seule condition que les parties soient de bonne foi et qu'elles aient la volonté de parvenir à un accord. En Afrique, seules des personnes qui ont une connaissance de l’histoire et des valeurs sont choisis comme médiateurs. C’est la raison pour laquelle les vieillards occupent souvent la fonction de médiateurs.
2. La conciliation
C’est une procédure instituée par les États au différend en vue d’en cerner les causes et en trouver une issue qui soit de nature à apaiser les tensions. Il s’agit là de rapprocher les points de vue des parties et de proposer des solutions sans aucun caractère contraignant.
3. L’arbitrage
L’arbitrage en tant que mécanisme de promotion de la paix est une procédure juridique encadrée qui consiste à soumettre un litige, par voie contractuelle, à un tribunal arbitral composé d’un ou trois arbitres qui tranchent le litige de façon définitive en rendant une sentence arbitrale. La sentence arbitrale a l’autorité de la chose jugée et s’impose aux parties, comme un jugement rendu par une juridiction étatique.

Conclusion
Les mécanismes traditionnels et modernes de promotion de la paix permettent de restaurer et consolider la paix partout dans le monde. Cependant les instruments que ces mécanismes utilisent ne peuvent être efficaces qu’avec l’apport et la bonne volonté de chaque partie en conflit car après tout : la paix est une affaire de tous.