Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes transports maritimes et aeriens
Terminale
A & C & E & D & TI
Géographie
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Les transports maritimes et aériens ont connu des progrès sensibles depuis le début du XXème siècle. Il s’agit d’une véritable révolution qui permet de relier les continents et les États les plus éloignés.les oceans

I-LE TRANSPORT MARITIME
Au fil des siècles, une meilleure connaissance de la mer et des effets des courants marins a donné naissance à d’impressionnantes routes maritimes. Mais la véritable révolution dans le transport maritime s’effectue avec l’avènement des navires à essence et avec l’apparition des porte-conteneurs. Ces derniers offrent une meilleure protection aux marchandises ; moins d’avarie et de casse, moins de perte et de vol, réduction des coûts dans la mesure où ils se chargent et se déchargent plus vite, ce qui permet aux navires de passer moins de temps au port. Le plus grand porte conteneur se trouve en Chineporte comteneur1-LES AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS DU TRANSPORT MARITIME
La force du transport maritime ne repose guère sur la vitesse, (la vitesse moyenne d’un navire est de 15 nœuds soit un équivalent de 28 Km /heure même si les navires les pus récents atteignent une vitesse comprise entre 45 et 55 Km), mais sur la capacité et la continuité de son trafic, puisque la route et le rail sont incapables de supporter un trafic d’une telle échelle géographique et d’une telle intensité. Mais l’avantage principal de ce transport réside évidemment sur son faible coût par unité transportée, car il assure le trafic en masse des produits lourds sur de longues distances. C’est donc le plus économe de tous les modes de transport qui avantage plus les industries lourdes. Le transport maritime reste le moins polluant par tonne de marchandise transportée. Selon l’ONU, ce transport n’a émis que 4,5% des émissions mondiales de CO2 par conséquent, c’est le plus respectueux de l’environnement. En outre, malgré l’existence de quelques marrés noires, la pollution marine a considérablement diminué au cours de ces 15 dernières années en termes de quantité d’hydrocarbure déversé en mer et, ceci en dépit de la forte augmentation des échanges commerciaux mondiaux par mer. Malgré ses nombreux avantages, ce type de transport nécessite de lourds investissements pour le lancement des activités et beaucoup de capitaux lorsque les bateaux sont gênés par l’ensablement. En outre c’est un mode de transport qui est de plus en plus prisé par les terroristes qui enlèvent les otages et dérobent le contenu des navires comme c’est le cas au niveau de la corne africaine et du golfe de Guinée
2-LES TRANSACTIONS MARITIMES ET LEURS ENJEUX
Le transport maritime est l’épine dorsale du commerce internationale et, par conséquent de l’économie mondiale. Il assure les ¾ du commerce international des marchandises avec plus de 10 milliards de tonnes par an. Les marchandises transportées par voie d’eau sont de toutes catégories. Il s’agit des produits pétroliers qui représentent plus de 40% de la totalité des marchandises. Ensuite viennent les produits miniers et autres produits énergétiques notamment miles minerais de fer, le cuivre, le charbon, le gaz naturel et les produits alimentaires (céréales, cacao, café) et enfin les produits industriels bruts ou manufacturés (acier, bois ; les automobiles).
Aujourd’hui, les navires se distinguent par leur caractère gigantesque et par leur spécificité. On peut ainsi distinguer les tankers ou pétroliers, les méthaniers (gaz naturel), les pinardiers (vin), les vraquiers, les porte-conteneurs, le porte-avion (le plus gros est en France avec un espace équivalent à 4 terrains de football). Il existe aussi les ferries, paquebots, les navires de croisière et les bateaux de sauvetage pour le transport des personnes et les navires de pêche (Chalutiers, Thoniers). L’océan atlantique est le plus parcouru par les bateaux à cause de sa position géographique et la dépendance réciproque des pays. En effet les pays industrialisés détiennent la technologie et les capitaux indispensables aux pays en voies de développement tandis que ces derniers détiennent les sources d’énergie, les minerais, les produits agricoles et la main d’œuvre prisés par les pays développées. A l’exception des océans glaciaux où la banquise rend la navigation impossible ; d’autres voies marmites à savoir l’océan pacifique, indien, les détroits (Malacca) et les canaux voient affluer une circulation maritime considérable. La navigation maritime est une activité importante dans les pays développés. Le japon par exemple dispose plus de 150 ports dotés d’infrastructures remarquables. Les plus grands ports mondiaux sont le port de Shanghai, Singapour, Tientsin, Rotterdam, Canton. Dans lespays en voies de développement, le transport maritime connait un développement rapide et son évolution a contribué à l’industrialisation des pays comme le Brésil, la Corée du sud, le Chili et le Pérou. Il est régi par le Droit de la mer (la liberté de circulation en haute mer, la signalisation en cas d’accostage d’un navire) et réglementé par l’OMI (Organisation Maritime Internationale). Par ailleurs les compagnies maritimes appelées Messageries adoptent de plus en plus le système d’immatriculation des navires pour des mesures de sécurité. Pour révolutionner ce mode transport, on envisage utiliser l’énergie nucléaire pour la propulsion des bateaux et des navires de plus en plus automatisés dotés de la navigation assistée par ordinateur et des GPS.

II- LE TRANSPORT AÉRIENflux aerien mondialLe transport aérien est le secteur économique qui regroupe toutes les activités de transport par avion ou en hélicoptère. L’avion surpasse les autres moyens de transport de par sa rapidité et sa souplesse qui lui permettent de franchir les montagnes, les océans et les frontières afin d’atteindre toutes les régions du monde même les plus isolées. Il permet une grande mobilité des hommes et assure un acheminement en un temps record des marchandises qui profite aux denrées périssables et aux objets de valeur. Les premiers aéroports du monde sont celui d’Atlanta, Pékin, Londres, Tokyo, Los Angeles. Malgré quelques avantages, le transport aérien demeure sous l’influence d’une piraterie aérienne. C’est un mode de transport très couteux car le prix d’achat des appareils et leur entretien coutent chers, de même que la construction et l’équipement des aéroports. Il nécessite un personnel hautement qualifié et son trafic dépend de bonnes relations diplomatiques entre États. Il est très bruyant et contribue à la pollution de l’atmosphère. Néanmoins, de nombreuses réalisations sont faites dans ce domaine où on utilise de plus en plus un matériel léger et peu polluant dans la fabrication des appareils. La communication avec les pilotes à partir des tours de contrôle renforce la sécurité. On dote certains avions de chaises éjectables pour les pilotes et bientôt pour les passagers. Le trafic aérien présente 3 types de lignes :
- Les longs courriers ou lignes internationales,
- Les moyens courriers (ce sont des lignes plus courtes donc la distance est comprise entre 700 et 3500 Km),
- Les lignes intérieures qui desservent l’arrière pays à partir des aéroports internationaux.areoports mondiauxLe réseau aérien bénéficie d’une infrastructure considérable dans les pays développées (exemple plus de 12000 aéroports aux USA). Dans les pays en voies de développement, on note plutôt un vieillissement de la flotte (Exemple la compagnie aérienne ougandaise a été obligé en 2005 de louer un appareil de la Zambia Airways pour continuer à assurer ses liaisons sur Londres car son vieux Boeing 707 n’était plus conforme aux novelles normes anti bruit de l’UE), une mauvaise gestion (disparition de la Camair qui fut remplacée par la Camair-co) et un désengagement de l’État.

CONCLUSION
Dans le cadre de la mondialisation, la modernisation et la diversification des systèmes de transport deviennent incontournables pour tout pays en proie à la modernité. Leur combinaison aux TIC permet aux hommes de tous les continents de vivre dans un village planétaire et aux marchandises d’être vendues et achetées en un temps record.