Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLe Cameroun britannique, de la tutelle à l’indépendance
Terminale
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Le 13 Décembre 1946, le Cameroun occidental devient un territoire sous tutelle britannique. Cette partie du Cameroun est divisée en deux parties ; le Southern Cameroon et le Northern Cameroon qui évolueront jusqu’à l’indépendance sur les plans politique, administratif et institutionnel.surthen cameroun

I- ÉVOLUTION POLITIQUE ET SYNDICALE DU CAMEROUN BRITANNIQUE DE 1946-1961
A- PRÉSENTATION DU CAMEROUN BRITANNIQUE
La Grande Bretagne divise le Cameroun occidental en deux entités. C’est ainsi que selon la constitution de Macpherson (1951) la partir méridionale ou Southern Cameroon fut dans un premier temps rattachée à la partie méridionale du Nigeria ensuite à la province orientale. Tandis que la partie Septentrionale ou Northern Cameroon fut rattachée à la région nord du Nigeria.
A partir de 1954 date de l’adoption de la constitution Lyttleton, le Cameroun méridional va cesser de faire partie de la province orientale du Nigeria pour être regroupée au Southern Cameroon. Il s’agit précisément des régions de Victoria, Kumba, Manfé, Bamenda, Nkambé et Wum. La partie Septentrionale du Cameroun intégrée à la région nord du Nigeria était constituée des régions suivantes ; Dikwa, Mubi, Chamba, Mambila, Gwoza.
B-EVOLUTION POLITIQUE
a-AU CAMEROUN MERIDIONAL
Dans cette partie du Cameroun, on va assister à la naissance de plusieurs partis politiques influents, il s’agit de
- KNC (Kamerun National Congress) fondé en 1949 par le Dr Emmanuel Endeley
- KUNC (Kamerun United National Congress) crée en 1950 par Nérius Mbilé et Dibongué
- KNDP (Kamerun National Democratic Party) crée en 1955 par John Ngu Foncha. Tous ces partis revendiquent l’indépendance et la réunification des deux Cameroun. Apres son interdiction au Cameroun oriental le 13 Juillet 1955, l’UPC va continuer à mener son action dans le Cameroun méridional précisément dans les zones de Tombel et Kumba. Mais en 1957, il est interdit à cause des actes terroristes et des atrocités dont il est accusé. Pour remplacer l’UPC, Ndé Ntumazah et Bidjoka créent l’OKP (One Kamerun Party).
b- AU CAMEROUN SEPTENTRIONAL
Dans cette région sont crées :
- Le NKDP (Northern kamerun Democratic Party) en 1959 par Mallam Ibrahim Abba. Il souhaite que cette partie devienne soit un Etat indépendant, soit qu’elle se rattache au Cameroun méridional
- Le NPC (Northern People’s Congress) crée en 1959 par Fulanis. Il revendique le rattachement définitif au Nigeria.
C- EVOLUTION SYNDICALE
Au Cameroun britannique, la Trade Workers Union dirigée par Mbilé influence l’action syndicale. Elle revendique l’amélioration des conditions de vie des travailleurs.

II- ÉVOLUTION INSTITUTIONNELLE ET ADMINISTRATIVE
A- ÉVOLUTION INSTITUTIONNELLE
En 1951, les représentants du Cameroun britannique participent pour la première fois aux Assemblées de Lagos (chambre des représentants). Il s’agit d’Endeley, Muna et Mbilé. En 1953 les habitants du Cameroun britannique demandent une législature différente de celle du Nigeria. Après la conférence de Londres en 1953, le Cameroun méridional va bénéficier du statut de région ayant une chambre de représentants et un conseil exécutif. L’autonomie régionale s’accentue avec la conférence de Londres en 1957 qui se solde avec la création d’un poste de premier ministre qui nomme les ministres et d’un poste de commissaire qui nomme le président de l’Assemblée.
Au cours des élections de 1957, le KNC emporte face au KNDP il a la majorité des suffrages et Endeley devient premier ministre du Cameroun méridional. Deux ans plus tard aux élections de 1959, le KNDP prend sa Revenge et Foncha devint premier ministre.
Pour ce qui est du Cameroun Septentrional, un plébiscite est organisé en Novembre 1959 dans le but de déterminer l’avenir politique de cette partie. La question était la suivante « voulez vous faire partie du Nigeria après son indépendance ? Ou voulez vous continuer sur la tutelle anglaise et vous déterminer à une date ultérieure ? ». La 2ème proposition fut choisie en masse par les populations.
Un autre plébiscite est organisé les 11 et 12 Février 1961 dans les deux parties du Cameroun britannique sur la base des questions suivantes :
- Voulez vous accéder à l’indépendance en vous unissant à la République camerounaise indépendante ?
- Voulez vous accéder à l’indépendance en vous unissant à la Fédération Nigériane indépendante ?
Au Cameroun méridional on vota à 70% pour le rattachement au Cameroun francophone, tandis qu’au Cameroun septentrional on vota à 60 % pour le rattachement au Nigeria. Le 30 Septembre 1961, Ahidjo président de la république du Cameroun francophone se rend à Buea où les autorités britanniques lui transfèrent constitutionnellement la souveraineté du Cameroun méridional. Le Cameroun septentrional quant à lui fut intégré au Nigeria.
B- ÉVOLUTION ADMINISTRATIVE
L’Angleterre a administré le Cameroun septentrional comme partie intégrante du Nigeria, tandis que le Cameroun méridional fut divisé en 4 régions administratives. Jusqu’en 1949, le siège du gouvernement du Cameroun britannique se trouvait à Lagos. Il sera transféré à Buea en 1953.

CONCLUSION
Les partis politiques ont joué un rôle déterminant dans la lutte pour l’indépendance. En 1961, le Cameroun britannique accède à l’indépendance en deux entités dont l’une se rattache au Cameroun francophone et l’autre au Nigeria.