Vous êtes ici : AccueilCLASSESL’URSS face aux problèmes de reconstruction
Terminale
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Introduction
La 2ème guerre mondiale a laissé l’URSS dans une situation économique et sociale désastreuse, malgré cela, Staline rejette le plan Marshall. L’on peut donc s’interroger sur les stratégies utilisées par les dirigeants de ce pays pour reconstruire cet État.

I- L’URSS EN 1945 ; UN PAYS DÉTRUIT
La situation démographique est catastrophique ; 25 millions de morts soit 12% de sa population, un déficit de 8 millions de naissances, plus de 20 millions d’hommes sans abris. Son économie est ruinée car beaucoup d’entreprises ont été détruites malgré le transfert de certaines d’entre elles vers l’Oural (chaine de montagne qui sépare l’Europe de l’Asie). En outre ses exploitations agricoles ont été dévastées et les voies de transport saccagées. Mais ces pertes sont légèrement compensées par l’acquisition de 750 milles km2 ajoutés au territoire soviétique avec une population de 20 millions d’habitants : la Lettonie, l’Estonie, la Lituanie, la Carélie, la Pologne oriental, les iles Kouriles…

II- LA RECONSTRUCTION SOUS STALINE (1945-1953)
Cette reconstruction est à la fois politique, économique et sociale
A- LA RECONSTRUCTION POLITIQUE ET SOCIALE
Les victoires remportées pendant la 2ème guerre mondiale ont renforcé le pouvoir de Staline. Après 1945, il met en place une politique autoritaire. Il organise les purges massives (répression politique massive) écrase toute tentative d’opposition et développe le culte de la personnalité. La reconstruction politique de Staline était de concentrer entre ses mains tous les pouvoirs de l’Est. Sur le plan social il développe l’enseignement ce qui va entrainer la disparition presque total de l’analphabétisme. Il met aussi l’accent sur l’urbanisation (au total prés de 400 villes sont construites) et créée quelques emplois.
B-LA RECONSTRUCTION ÉCONOMIQUE
Cette reconstruction s’articule autours de 2 plans quinquennaux ; le 4ème et le 5ème plan.
-Le 4ème va de 1946 à1950. Il insiste sur la mobilisation de la main d’œuvre, la reconstruction des voies de communication, l’augmentation de la production agricole et énergétique. De nombreuses industries sont dispersées sur l’ensemble de l’Union pour accentuer l’autonomie économique et militaire de l’ensemble de l’URSS. Ces réalisations hissent l’URSS au rang de 2ème puissance mondiale. Compte tenu du contexte de la guerre froide, un accent particulier est mis sur l’industrie lourde au détriment de la production des biens de consommation et d’équipement.
-Le 5ème plan va de1951 à1955. Il met l’accent sur les grands travaux d’irrigation, la création des bandes forestières s’inscrivant dans un grand projet baptisé « plan de transformation de la nature ». Ce 5ème plan accorde aussi la priorité à l’industrie lourde et à l’effort militaire, ce qui permet à l’URSS de disposer de la bombe à hydrogène en 1953. Toutes ces actions visent à rattraper voire même dépasser les États capitalistes sur le plan économique. Lorsque Staline meurt le 5 mars 1953, la reconstruction n’est pas satisfaisante sur les plans agricole, du logement et d’équipement. En outre le niveau de vie est resté médiocre, le totalitarisme et la dictature plus pesants.

III- LA RECONSTRUCTION SOUS KROUTCHEV
Nikita Khrouchtchev engage succède à Staline en 1953 et reste au pouvoir jusqu’en 1954. Son œuvre de reconstruction est à la fois politique et économique.
A-SUR LE PLAN POLITIQUE
Sur le plan interne, Khrouchtchev, engage une politique de DÉSTALINISATION, c'est-à-dire un ensemble de mesures visant à supprimer les aspects autoritaires et négatifs établis par Staline. Cette déstalinisation devient officielle en 1956 lors du 20ème Congrès du parti communiste au cours duquel il présente un rapport secret révélant les crimes de Staline. C’est donc à l’unanimité que les méthodes de Staline seront condamnées aboutissant à l’adoption de plusieurs résolutions. C’est ainsi qu’on va libérer les détenus, supprimer les prisons politiques, les purges massives et les déportations. Cependant, Lavrenti Beria, chef de police politique de Staline est jugé et exécuté.
Sur le plan extérieur, Khrouchtchev ouvre une nouvelle ère entre l’URSS et les pays étrangers. Il effectue plusieurs voyages aux USA, en Yougoslavie. Il pratique une politique de décrispation et de détente qui va conduire à la coexistence pacifique entre l’Est et l’Ouest.
B- SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE
Khrouchtchev lance en 1954 l’opération des « terres vierges » qui vise à transformer les régions arides en régions viables. Cette opération a permis l’augmentation considérable de la production des biens de consommation et d’équipement, la construction de nombreux logements et le développement de l’industrie chimique. Malgré ces efforts, on observe une fragilité alimentaire car les dépenses militaires et celles de l’industrie lourde consomme l’essentiel du budget du pays. Khrouchtchev encourage la recherche scientifique qui fait des progrès notamment dans l’industrie spatiale. Ainsi, l’URSS met au point 1ER vaisseau spatial habité appelé Spoutnik en1957. Un autre vaisseau appelé Gagarine est construit en 1960. Accusé de n’avoir pas réussit à sortir le secteur agricole de son marasme habituel malgré la multiplication des Sovkhozes (grandes entreprises agricoles de l’État), il cède la place à Brejnev qui doit résoudre de nombreux problèmes socio-économiques.

CONCLUSION
La reconstruction de l’URSS s’est faite avec beaucoup de difficultés. Seule l’industrie lourde se développe au détriment des autres secteurs. Elle restera inachevée et sera poursuivie par les autres dirigeants de ce pays (Andropov, Tchernenko, Gorbatchev, Eltsine, Medvedev, Poutine).