Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes tensions internationales à la veille de la première guerre mondiale
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Durant le XIXème et au début du XXème siècle, l’Europe domine le monde grâce à son essor industriel. Mais ces principales puissances européennes présentent des structures politiques, économiques et sociales divergentes. Cette situation sera à l’origine de nombreuses rivalités et crises qui vont les diviser davantage faisant ainsi planer le spectre d’une éventuelle guerre.

I-LES FORCES ET LES FAIBLESSES DE L’EUROPE A LA VEILLE DE LA 1ère GUERRE MONDIALE
1-LA DOMINATION EUROPÉENNE DANS LE MONDE
L’Europe domine le monde sur 5 principaux plans :
a) Le peuplement des pays neufs
Avec l’explosion démographique observée en Europe, l’excédent de la population se dirige vers d’autres continents tels que l’Amérique, l’Afrique, et dans les pays comme la Sibérie, l’Australie et la Nouvelle Zélande.
b) L’Imposition de la civilisation européenne dans le monde
Celle-ci se traduit par :
- Le prestige absolu détenu par les littératures européennes ;
- Les prix Nobels distribués uniquement aux européens ;
- La suprématie intellectuelle des européens.
c) D’importants intérêts économiques
Le reste du monde devient le fournisseur en matières premières et en denrées agricoles de l’Europe. Cette dernière, détentrice des infrastructures de transformation envoient vers les autres pays les produits manufacturés.
d) L’impérialisme financier
L’Europe de vient le siège des grandes banques sans lesquelles tout emprunt est impossible. C’est le cas de Londres, Paris, Zurich et Berlin.europee) L’impérialisme colonial
Les européens se partagent le monde pour plusieurs raisons :
- La recherche de prestige
- La nécessité de posséder les ports
- Le besoin en matières premières
- L’assurance des débouchés pour les produits manufacturés.
2-LES DIVERSITÉS EUROPÉENNES
Continent homogène et malgré toute sa puissance, l’Europe présente néanmoins plusieurs faiblesses
-Sur le plan économique, les pays de l’Europe de l’ouest sont plus avancés que ceux de l’Est et de la méditerranée.
-Sur le plan politique, 5 pays dominent l’Europe ; la Grande Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Autriche Hongrie et la Russie.
-Sur le plan social ; on assiste à la naissance des forces populaires (syndicalisme, socialisme) et aux mécontentements des agriculteurs. En effet ces derniers dénoncent la chute des prix de leurs produits à cause de la concurrence des pays neufs.
-Sur le plan international, plusieurs problèmes de nationalités opposent les pays européens : c’est le cas de l’Allemagne et les minorités polonaises et danoises. Les russes se heurtent au nationalisme finnois, balte et roumain.

II- LES RIVALITÉS EUROPÉENNES ET LA FORMATION DES BLOCS D’ALLIANCE
Les puissances européennes s’opposent à propos des questions particulièrement épineuses.
- La question de l’Alsace Loraine oppose la France à l’Allemagne que Bismarck a enlevée à la France en 1871.
- L’Autriche et la Russie s’opposent à propos de la question des Balkans et de la Serbie.
- Les grecs, les bulgares et les serbes convoitent la Macédoine turque.
Toutes ces rivalités vont conduire à la formation des blocs d’alliance. D’un coté se construit le système allemand ou Triple Alliance en 1879 qui comprend l’Allemagne, l’Autriche Hongrie et l’Italie. De l’autre coté se forme le système français ou Triple Entente en 1882 qui regroupe la France, la Russie et l’Angleterre.
L’aggravation des tensions entre ces différentes puissances imposent une course aux armements. En effet pour se mettre à l’abri de toute surprise désagréable, chacune des ces puissances va s’engager à performer son matériel et ses moyens militaires :
- La Grande Bretagne accélère ses constructions navales
- L’Allemagne renforce son armée
- La France allonge la durée du service militaire.
En bref, tous les États européens affectent une grande partie de leur budget dans l’industrie d’armement et dans la formation des militaires.

III- PLUSIEURS CRISES A L’AUBE DE LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE
1- LES CRISES MAROCAINES
Ces crises durent de 1905 à 1911, période pendant laquelle l’Allemagne conteste les prétentions françaises sur le Maroc (confère leçon 6).
2- LE CONFLIT FRANCO-ALLEMAND
Ce dernier oppose ces deux pays à cause de l’Alsace-Lorraine.
3- LES CRISES DANS LES BALKANS
a)L’annexion de la Bosnie
Le 11 Juin 1903, un coup d’État élimine Alexandrie et sa femme en Serbie. Les responsables (la société secrète la Main noire) donnent le pouvoir à Pierre KAROGEORGEVITH. A partir de ce moment, ce pays est dirigé par les serbes, ce qui inquiète la Bosnie, région slave dominée par l’Autriche. Le 5 Octobre 1908, l’Autriche déclare la guerre à la Bosnie. Cette dernière demande l’aide de la Russie qui ne viendra malheureusement à son secours à cause de sa défaite face au Japon. Le 31 Mars 1909, la Bosnie devint un territoire autrichien.
b) Les guerres balkaniques
- La 1ère guerre balkanique (1912)
En 1912, la guerre des religions amène les turques installés en Macédoine à expulser les chrétiens de leur pays. La Serbie, la Bulgarie, la Grèce et le Monténégro vont former une ligue placée sous l’autorité de la Russie. En Octobre 1912, cette ligue déclare la guerre à la Turquie. Cette guerre s’achève par la défaite turque qui est obligée de signer l’armistice. Au traité de Londres, les vainqueurs se partagent le butin de guerre. Mais pour isoler la Serbie, les États de la ligue créent l’Albanie, empêchant ainsi à la Serbie d’atteindre la mer.
- La 2ème guerre balkanique (1913)
Le partage du gâteau issu de la 1ère guerre balkanique amène la ligue à entrer en conflit. La Bulgarie veut à elle seule la Macédoine. C’est alors qu’un conflit éclate entre ces pays pour aboutir au traité d Bucarest en Aout 1913. La Bulgarie perd alors ses territoires au profit de la Serbie et de la Bosnie. Dans ce conflit, on note aussi la présence des grandes puissances telles que la France qui fournit le matériel de guerre à la ligue et l’Allemagne qui envoi son général Von SANDERN organiser l’armée turque.
4-LA REMISE EN CAUSE DE LA SUPRÉMATIE EUROPÉENNE
La puissance des États européens est remise en question par l’éclatement des mouvements nationalistes en Asie. C’est le cas de l’Inde où Gandhi pratique la non violence visant par exemple à boycotter tous les produits anglais. L’on note aussi la naissance de l’impérialisme américain et japonais qui inquiète les européens. En effet les américains arrachent à l’Espagne, Cuba, Philippines et le Porto-Rico. Le Japon arrache la Corée et Formose à la Chine et la Mandchourie aux russes.

CONCLUSION
L’équilibre très fragile de l’Europe est ébranlé par une série de crises de 1904 à 1914. Toutes ces rivalités européennes et internationales sont des signes annonciateurs d’une catastrophe imminente : la 1ère guerre mondiale.