Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLa Chine, des traitées inégaux à 1911
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Restée longtemps en autarcie, la Chine tombe sous la convoitise des européens dès 1840. Ces derniers vont utiliser plusieurs moyens pour dominer ce pays.Chine

I-LA CHINE FÉODALE ET SES FAIBLESSES
Certes la Chine est un pays vaste (11 millions de Km2), peuplée de plus de 400 millions d’habitants amis plusieurs faiblesses font de ce pays « un géant aux pieds d’argile ».
1- LA SITUATION POLITIQUE ET SOCIALE
La Chine est un vaste empire divisé en 10 provinces. A la tête de chaque province est placé un général nommé Seigneur de la guerre. Les généraux n’obéissent plus au pouvoir central situé à Pékin. L’impératrice Tseu-Hi est très contestée. On lui reproche d’être issue de la dynastie étrangère les Mandchoue qui ont détrôné les Ming pourtant autochtones. La société chinoise est constituée d’une minorité de lettrés ; les mandarins. Ceux-ci vivent de la corruption, ne payent pas les impôts et contribuent à l’appauvrissement des paysans. L’armée méprisée et redoutée à cause de sa brutalité est désormais inefficace. La Chine a deux capitales, au Nord Pékin et au Sud Nankin.
2- LE RETARD TECHNIQUE
Sur le plan économique, la Chine est un pays qui tire l’essentiel de ses revenues de l’agriculture. Restée longtemps en autarcie, la Chine n’a pas pu améliorer ses techniques culturales et les rendements ont demeuré faibles. L’industrialisation est embryonnaire, les voies de communication quasi inexistantes.
3- SA FAIBLESSE DANS LES RELATIONS INTERNATIONALES
La Chine se trouve affaibli militairement et politiquement à cause de son isolationnisme. Par conséquent, elle perd tous ses territoires conquis à l’extérieur. Tous ces problèmes feront de ce pays une proie facile pour les puissances occidentales.

II- LES TRAITES INÉGAUX ET LE BREAK UP OF CHINA
1-LES CIRCONSTANCES DE LA CONQUÊTE
En 1840, les européens s’intéressent davantage à la Chine pour plusieurs raisons :
-Ils prétendent vouloir protéger leurs missionnaires
-Ils souhaitent acquérir des bases navales en Chine
-Ils souhaitent surtout écouler leurs produits sur un vaste marché de 400 millions de consommateurs.
Les anglais sont le 1er à s’intéresser à la Chine car ils pratiquent à partir de l’Inde le commerce de l’opium qui fait l’objet d’un trafic fructueux. En 1839, les chinois interdisent la vente de l’opium sur leur territoire et d’importants stocks sont saisis et jetés dans la mer. Les anglais réagissent en bombardant les côtes chinoises : c’est le début de la guerre d’opium. Les anglais en sortent vainqueurs et imposent à la Chine le 1er traité inégal en 1842.
2- LES TRAITES INÉGAUX
On appel traités inégaux l’ensemble d’accords injustes que les chinois ont été contraints de signer avec les occidentaux à partir de 1840 et qui allaient en leur défaveur.
a) LE TRAITE DE NANKIN (1842)
C’est le traité que les chinois ont été obligé de signer après la victoire anglaise lors de la guerre d’opium. Ce traité donne de nombreux avantages aux anglais et à tous les européens. Il stipule l’ouverture de 5 ports chinois au commerce anglais. En outre, l’ile de Hong-Kong devient une propriété anglaise.
Cette ouverture de la Chine à l’extérieur ternie l’image de l’impératrice. Un mouvement religieux qui lui est hostile la rend responsable de cette pénétration européenne. Elle va donc organiser une résistance qui sera matée par les anglais.
b) LE TRAITE DE TSIEN TSIN (1860)
D’autres puissances telles que la France, les USA, l’Allemagne et le Japon veulent obtenir les mêmes avantages que les anglais en Chine. Cette situation provoque la révolte des Boxers et des Taiping. La dynastie Mandchoue est tenue pour responsable des problèmes chinois. Cette révolte va aboutir à l’assassinat de plusieurs européens. Prenant pour prétexte de protéger leurs ressortissants, les français et les anglais organisent une expédition punitive en Chine. Celle-ci s’achève par la signature du traité de Tsien Tsin le 27 Juin 1960 qui accorde de nombreux avantages aux européens ;
- L’ouverture de 11 ports chinois au commerce européen
- Les missionnaires obtiennent la liberté de circulation et d’évangélisation en Chine
-Les ambassades occidentales sont ouvertes à Pékin
- Ils obtiennent des concessions territoriales (quartiers cédés aux puissances étrangères et où n’habitent que leurs ressortissants résidant en Chine)
- Ils bénéficient du droit d’exterritorialité ; Ensemble de privilèges qu’avaient les européens en Chine. Exemple en cas de délit, un occidental n’est jugé que selon les lois de pays et non selon celles de son pays d’accueil. La police chinoise n’avait pas le droit de venir enquêter sur les concessions européennes.
Un an après l’ouverture des ambassades, les responsables européens sont accueillis à coup de canon par les chinois. Ce qui poussa les troupes franco –britanniques à organiser une autre expédition qui va aboutir à la signature du 2ème traité de Tsien Tsin. Les chinois sont obligés de payer des indemnités et de créer un ministère des affaires étrangères.
c) LE TRAITE DE SHIMONOSEKI
en 1894, le Japon, devenue une puissance impérialiste s’empare de la Corée vassale de la Chine (Etat sous la domination d’un autre). Dès lors, une guerre éclate entre le Japon et la Chine. Battus, les chinois sont obligés de signer le traité de Shimonoseki qui accorde la Corée, l’ile de Formose (actuel Taiwan) et la presqu’ile de Liao Toung au Japon. Surpris et inquiets par cette concurrence japonaise, les européens entreprennent de tailler la Chine en zone d’influence : c’est le « break up of china » ou dépècement de la Chine,
- La Russie occupe les territoires de l’amour et les provinces maritimes
- La France s’empare de l’Annam, du Tonkin et de la Cochinchine
- L’Angleterre acquiert le Wei-Wei et la vallée du Yang-Tseu-Kiang
- L’Allemagne occupe le Chantung
Ainsi, la Chine reste théoriquement indépendante, mais elle est en réalité sous la coupe des puissances occidentales. Cette situation sera à l’origine du réveil du nationalisme chinois.

III- LE RÉVEIL DE LA CHINE
Le réveil chinois est animé par deux sociétés secrètes ; les Taiping et les Boxers. Ceux-ci mènent la lutte en multipliant des assassinats contre les européens. Ces derniers sont alors obligés de renoncer au dépècement de la Chine comme ils l’ont fait avec l’Afrique. Ils ne voulaient pas courir le risque d’affronter une guerre populaire interminable. La véritable révolution viendra de l’élite moderne. En effet, à la mort de l’impératrice Tseu-Hi en 1908, son successeur Puyi, âgé seulement de 3 ans prend le trône. Mais son pouvoir fera l’objet de nombreuses convoitises de la part des nationalistes chinois. En effet Yuan Ché Kai commandant des forces armées du Nord s’installe à Pékin et proclame l’indépendance de cette partie du pays. Mais il va se heurter à d’autres problèmes ;
- Le mécontentement de la population à cause des mauvaises récoltes provoquées par les inondations
- Des crues désastreuses
- Des grèves multiples.
C’est alors que Sun Yat- Sen, chef du parti le Kuomintang profite de la situation pour déclencher la révolution de 1911 et s’auto proclamer PR du Sud avec pour capitale Nankin. Il oblige le jeune empereur à démissionner et met fin au break up of china. Mais il doit faire face aux ambitions de Yuan Shikai. En 1925, Sun Yat -Sen est remplacé par Tchang Kai -Check. En même temps au Sud Mao Zedong crée le parti communiste. En 1930, une guerre éclate entre les deux, Mao entreprend alors un long périple de dix mille Km « la longue marche » qui le conduit de Nankin à Pékin. Mao va remporter face à Tchang et va proclamer la République populaire de Chine.

CONCLUSION
Longtemps repliée sur elle-même, la Chine va finalement s’ouvrir aux puissances étrangères sous la contrainte. Mais, le nationalisme chinois va empêcher aux occidentaux de réaliser leur rêve. En 1911, le jeune empereur est renversé du trône par une révolution : la Chine cesse d’être une monarchie pour devenir une République.