Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes conquêtes, rivalités et les résistances en Afrique septentrionale
Première
A & C & E & D & TI
Histoire
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

INTRODUCTION
Profitant de la décadence de l’empire Ottoman, française, anglais et italiens se lancent à l’assaut des territoires d’Afrique du Nord. Cette conquête s’accompagne des rivalités entre puissances européennes, mais aussi d’une vive résistance de la part des populations autochtones.

I-LES CONQUÊTES TERRITORIALES
1-LES CONQUÊTES FRANÇAISES
La France qui ambitionne créer un Maghreb français va s’emparer de l’Algérie, du Maroc et de la Tunisie.
a- L’ALGÉRIE
La France veut occuper l’Algérie pour sa position stratégique sur les routes méditerranéennes et surtout pour sa forte production de laine indispensable aux industries françaises. Cette conquête fut provoquée par un incident diplomatique. Venu s’enquérir des raisons de l’interruption de la livraison du blé algérien à la France, le consul français d’Alger René DUVAL, interpelle le responsable ; Dey HUSSEIN. Mais ce dernier pris de colère ne va pas hésiter à user de son chasse mouche pour frapper son hôte. Cet incident du blé est considéré comme une injure à la France. C’est ainsi que le 14 Juin 1830, une expédition militaire conduite par le général BOURMONT bombarde Alger. L’Algérie devient donc une colonie de peuplement française.
b- LE MAROC
Au Maroc, la conquête est tardive car c’est un royaume qui a longtemps échappé à la domination européenne à cause de sa xénophobie. A la fin du XIXème siècle, il est convoité par la France, la Grande Bretagne, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne. Le successeur de SIDI MOHAMED, MOULAY HASSAN va plonger le pays dans l’anarchie. Il est alors obligé de négocier avec la France pour ramener la paix et la prospérité dans son territoire. C’est alors que cette dernière va profiter pour régner en maitre et placer le Maroc sous son protectorat. Elle réussit à désintéresser les autres puissances par une série d’accords :
-Elle laisse les mains libres aux italiens en Libye
-Elle renonce à l’Égypte au profit des anglais
-Elle abandonne le Rio De Oro et le Sahara occidental à l’Espagne.
Mais l’Allemagne tenu à l’écart de ces négociations la menace à travers le coup de Tanger en Mars 1905 et celui d’Agadir en 1911. Finalement des compensations territoriales vont calmer ses ardeurs.
c- LA TUNISIE
C’était une province ottomane administrée par le Bey MOHAMED SADDOCK. Dans le but de moderniser son pays, ce dernier va s’endetter excessivement. Dans l’incapacité de rembourser les dettes des créanciers (France, Grande Bretagne et Italie), le Bey est obligé d’accepter que la Commission Internationale de la Dette (CTD) conduite par la France administre son territoire. Indignés par cette situation les Kroumirs (pirates tunisiens) vont massacrer 5 officiers français. C’est alors que la France va profiter de cet incident pour envoyer une expédition militaire en Tunisie. Le Bey SADDOCK est obligé de signer le traité de Bardo confirmé par la « Convention de Marsa » en 1883. Ce traité place la Tunisie sous le protectorat de la France.
2-LES CONQUÊTES ANGLAISES
a- L’ÉGYPTE
MEHEMET ALI s’impose comme le père et le maitre de l’Égypte en mettant son pays à l’école de l’occident, en développant la culture du coton, en construisant un barrage sur le Nil ainsi que des écoles et des hôpitaux. Ses successeurs ABBAS (1849-1854), MOHAMED SAID (1854-1863), et ISMAIL (1863-1879) poursuivent la modernisation de l’Egypte avec l’appui des ingénieurs et des capitaux anglais et français. Mais les dépenses imprudemment engagées par ISMAIL plongent le pays dans d’énormes difficultés financières. L’Egypte se trouve obligé de vendre ses actions du canal de Suez aux occidentaux et d’accepter 2 contrôleurs européens des finances dans son territoire. Le pacha ISMAIL est remplacé par son fils TEWFIK mais la maladresse de ce dernier va conduire l’Égypte dans le gouffre. En 1882, les troupes anglaises bombardent Alexandrie et l’Égypte devint un protectorat anglais.
b- LE SOUDAN
Le Soudan est une dépendance égyptienne. En 1881, le Mahdi MOHAMED AHMED fonde l’état mahdiste mais il sera assassiné par les anglais. Après sa mort, les forces anglo- égyptiennes dirigées par Lord KITCHNER occupe son territoire. Le Soudan devint alors un condominium anglo-égyptien.
3-LES AUTRES TERRITOIRES D’AFRIQUE DU NORD
- La Lybie ; appelé province turque de Benghazi, elle est occupée par l’Italie. Cette occupation est confirmée par le trité de Lausanne en Suisse en 1912 et par les anglais après la première GM.
- Le Rif (Nord du Maroc), l’Ifni (Sud du Maroc), le Rio De Oro (Sahara occidental) et les iles Canaries passent sous le contrôle de l’Espagne à l’issue des aménagements avec la France à propos du Maroc.

II- LES RIVALITÉS EUROPÉENNES EN AFRIQUE DU NORD
1-EN TUNISIE
Ici, la rivalité oppose la France, la grande Bretagne et l’Italie. Apres une entente entres ces 3 puissances, la Tunisie devint un protectorat français.
2-EN EGYPTE
La France et la Grande Bretagne s’opposent au sujet du canal de Suez car ces 2 nations ont investi dan s sa construction et accordé de nombreux prêts aux successeurs de MEHEMET ALI. Ce territoire est géré par une tutelle franco-britannique jusqu’ à l’adoption d’un accord où la France abandonne l’Égypte à l’Angleterre.
3-AU MAROC
La rivalité au Maroc oppose la France, la Grande Bretagne, l’Espagne, l’Italie et l’Allemagne. A la suite d’une entente, tous ces États obtiennent des compensations territoriales de la part de la France excepté l’Allemagne. Pour ce faire entendre, celle-ci réagit par le coup de Tanger le 30 Mars 1905 et le coup d’Agadir le 1er Juillet 1911. Le coup de Tanger est le 1er incident franco-allemand causé par l’ultimatum de Guillaume II à la France. En effet l’empereur de l’Allemagne va prononcer un discours à Tanger dans lequel il promet au sultan marocain de la soutenir en cas d’agression d’une puissance étrangère. A la conférence d’Algésiras en 1906, les 2 puissances s’entendent pour faire le commerce au Maroc mais la gestion du port revient toujours à la France. En 1911, le sultan MOULAY HASSAN fait appel à la France pour le soutenir dans un mouvement révolutionnaire. Mais l’Allemagne réagit en envoyant un navire de guerre au port d’Agadir et en exigeant des compensations. C’est ainsi qu’elle va obtenir de la France une partie de l’AEF (Congo, RCA, GE) et le Kamerun allemand va s’agrandir de 750 km2.

III- LES RÉSISTANCES EN AFRIQUE DU NORD
1-LA RÉSISTANCE D’ARABIE PACHA EN ÉGYPTE
Le colonel Arabie Pacha va inciter les populations d’Alexandrie à se révolter. Mais se soulèvement est rapidement maitrisé par les anglais qui profitent pour y régner en maitre.
2-ABDEL KADER EN ALGÉRIE
Il tente de constituer un royaume en lançant un appel à une guerre sainte en 1882. Il dispose d’une armée bien équipée et bien encadrée qui lui permette de résister contre les occupants pendant 6 ans. Mais après la défaite de ses alliés marocains, il est traqué et acculé par les français. Il abandonne la lutte en 1888 pour se réfugier en Syrie.

abdel kader Abdel Kader d’Algérie

CONCLUSION
L’endettement et la fragilité de l’économie des territoires nord africains ont été utilisé et exploité par les européens afin d’y assoir leur domination. Malgré de nombreuses rivalités et quelques résistances, la conquête de cette partie du continent est achevée en 1914.