Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLe registre littéraire
A & C & E & D & TI
Littérature
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram
Registre littéraire, tonalité, ton
Ensemble des caractéristiques d'un texte qui provoquent des effets particuliers (émotionnels ou intellectuels) sur le lecteur ou le spectateur...

La tonalité d'un texte ne dépend pas forcément de son genre, on peut rencontrer les tonalités tragique, pathétique, lyrique, épique, comique, ironique, fantastique... dans un roman, par exemple.
il analyse surtout l'effet produit sur le lecteur : rire, tristesse, peur, pitié …

Les différentes tonalités d’un texte

Le registre comique
il est lié à la joie et au rire et s’appuie sur les différents procédés du comique (jeux de mots, situations…).

Le registre tragique
Il montre l’individu victime d’un destin qui le conduira inéluctablement à la souffrance et à la mort.

Le registre pathétique
Il cherche à susciter la compassion, la pitié du lecteur en montrant des personnages face au malheur. Elle se caractérise par les thèmes de la séparation, de la mort, de la misère, de la vieillesse, de la solitude, qui se traduisent par le choix des personnages présentés comme des victimes, par le champ lexical de la souffrance, par l'utilisation des hyperboles et des images fortes.

Le registre épique
Il met en scène des personnages qui accomplissent des exploits héroïques. Ce registre multiplie les procédés de l’amplification tels que les hyperboles et les gradations.

Le registre réaliste
Il cherche à exprimer le réel dans sa vérité, en le reproduisant le plus fidèlement possible

Le registre fantastique
Il suppose l’intrusion, dans un univers familier, d’éléments inexplicables. Il est associé aux émotions de peur et d’angoisse. La tonalité fantastique caractérise un texte qui présente des faits comme angoissants, surnaturels et inexplicables rationnellement. Elle est caractérisée par le champ lexical de la peur, de la folie, de la mort et du surnaturel. L'expression du doute, de l'incertitude, l'emploi du subjonctif et du conditionnel, la présence de la 1re personne du singulier, le recours aux figures de style telles que la répétition, la comparaison, l'hyperbole ou encore la personnification des objets sont autant d'indices de cette tonalité.

Le registre dramatique
Il mêle le comique allant jusqu’au grotesque et l’héroïsme sublime. Cette tonalité se caractérise par le recours au suspense, par la multiplication des actions, des coups de théâtre et par un rythme fait de tension et d'accélération. À ce sens correspond le verbe « dramatiser » qui signifie « amplifier la gravite de la situation».

Le registre lyrique
Il est associé au désir d’épanchement du moi individuel. il est l'expression des sentiments personnels. Elle s'identifie par le champ lexical des sentiments ( Passion, douleur, regret, ...) et à la présence de la première personne du singulier , l'emploi de la ponctuation forte et des figures de style telles que la métaphore, comparaison, hyperbole, anaphore, périphrase, pour exprimer la nature et l''intensité des sentiments éprouvés.

Le registre élégiaque
Il permet d’exprimer la plainte.

Le registre polémique
Il permet d’exprimer la colère, l’indignation. Dans une argumentation, ce registre soutient l’opposition de deux thèses dont l’une est vigoureusement réfutée.

Le registre satirique
Il dénonce et condamne par le ridicule.

Le registre ironique
Il s’adresse à la complicité du lecteur en lui faisant entendre le contraire de ce qui est exprimé. Il s'agit d'une tonalité moqueuse et/ou critique, qui naît de l'emploi de figures de style comme l'antithèse, l'antiphrase, la litote ou encore l'oxymore. Elle est caractérisée par une ponctuation forte et par l'emploi de modalisateurs.

Certains registres sont associés par leur nom même à des genres littéraires :
• le registre tragique par exemple, se rencontre dans la tragédie;
• le registre comique dans la comédie ;
• le registre épique dans l’épopée.
Cependant, on peut trouver ces différents registres dans des textes appartenant à d’autres genres (romans, nouvelles, poésie…).
Un même texte, appartenant à un genre défini, peut jouer sur plusieurs registres.