Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESLes mots et leurs significations
A & C & E & D & TI
Langue française
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

I. Notion d’affixes

Les affixes sont des petits mots ou syllabes que l’on met au commencement (préfixe) ou à la fin (suffixe) des mots et qui leur donnent un sens nouveau.

Exemple :
Mot initial : bois ; préfixe : « re » ; suffixe « er » : nous avons un nouveau mot « reboiser »
Mot initial : lait ; préfixe : «al» ; suffixe « er » : nous avons un nouveau mot « allaiter »

La plupart des mots français viennent du latin et du grec. Ceci veut dire que pour comprendre leurs significations, il faudra remonter au sens originel latin ou grec, c’est l’étymologie.
Voilà pourquoi nous intéresserons particulièrement à deux principaux phénomènes.

II. La dérivation

Elle se définit comme l’adjonction de préfixes ou de suffixes à une racine ou radical dans le but de former des mots nouveaux. Empruntés au grec et au latin, ces particules adjointes ont chacune un sens qui s’ajoute au mot de base pour lui donner une nouvelle signification.
Pour ce qui est des préfixes, nous aurons :

pré, anti, pro, co, mé, archi, in, dés, extra, para, super, méga, a, hyper, hypo, sur, ultra, méta, post, anté, im…

Exemple: métaphysique, présocratique, méconnaître, anormal, immoral…

Chacun de ces préfixes dispose d’un sens précis. Tout comme les préfixes, les suffixes ont plusieurs sens :
Les suffixes des noms d’action : age, tion.

Exemple : bavardage, décollage, punition, légalisation.

Les suffixes des noms d’agent : eur, iste, ien.

Exemple : nageur, conducteur, machiniste, musicien…

Les suffixes producteurs de verbes : iser, ifier, er.

Exemple : informatiser, déifier, danser…

Les suffixes des concepts scientifiques : logos, ie, ité.

Exemple : criminologie, chimie, philosophie, Scientificité…

Les suffixes de destruction : cide.

Exemple : parricide ; matricide, fratricide…

Remarque : certains mots dérivés n’ont aucun lien morphologique (orthographique) ni sonore avec le mot de base.

Exemple : sénile- vieux, vespéral- soir, sylvestre- forêt, équestre - cheval.

II. La composition

C’est l’association de plusieurs mots dans le but d’en faire un seul. Nous distinguerons pour ce faire deux cas :

II.1. Les mots composés par trait d’union

Exemple : chasse-mouche, croc-en-jambe, chou-fleur, compte-rendu, après-midi, arc-en-ciel

II.2. Les mots composés morphologiquement simples mais graphiquement composés.

Ce sont des mots formés des préfixes et suffixes latins et grecs

Exemple : aquatique (aqua), politique (plis), démocratie (demos +cratos), misanthrope (mis +antropos), anthropologie antropos+logos), anthropophage, mégalopole (mega+polis) …

III L’anglicisme

Un anglicisme est un mot, une expression, une construction propre à la langue anglaise. Son utilisation est considérée comme une faute dans un texte français. On peut distinguer plusieurs catégories d’anglicismes.

III.1 L’anglicisme d’orthographe

Un anglicisme d’orthographe est un mot français écrit avec l’orthographe du mot anglais correspondant.

Exemple :
un apartement au lieu de appartement (français)
origine : apartment (anglais)

III.2- Anglicisme d’abréviation

Un anglicisme d’abréviation est l’utilisation d’un symbole anglais dans un texte français.

Exemple : 5 : 00 P.M. au lieu de 17 h

III.3- Anglicisme lexical

On distingue deux sortes d’anglicismes lexicaux : l’emprunt de vocabulaire et les mots calqués.

• L’emprunt de vocabulaire est l’utilisation d’un mot anglais à la place du mot français.

Exemple :
party au lieu de soirée
bill au lieu de facture

Remarque : Il ne faut pas confondre ces anglicismes avec les mots d’origine anglaise qui sont passés à l’usage et qui font désormais partie de la langue française : reporter, jeep…

• Les mots calqués sont des mots anglais francisés, mais qui n’existent pas en français.

Exemple :
Socialiser pour discuter, se rencontrer,
origine : to socialize (anglais)

III.4-Anglicisme sémantique

C’est un anglicisme au niveau du sens. On le trouve sous deux formes : le faux ami et l’anglicisme de syntaxe.
• Le faux ami
Le faux ami est un mot français employé dans un sens qu’il n’a pas, sous l’influence du mot anglais ayant une forme semblable.

Exemple :
académique au lieu de scolaire, universitaire
origine : academic (anglais)

III.5 Anglicisme de syntaxe

L’anglicisme de syntaxe est la traduction littérale d’une expression anglaise dans une structure qui n’existe pas en français. Le vocabulaire est correct, mais l’expression ne l’est pas.

Exemple :
prendre une marche au lieu de faire une promenade, une marche.
origine : to take a walk (anglais)

Remarque : Il serait difficile de faire ici une liste complète des anglicismes. Afin de les éviter, on peut, lorsqu’on a un doute sur l’origined’un mot ou d’une structure, chercher et vérifier dans un dictionnaire.