Connexion

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Créer un compte

Pour valider ce formulaire, vous devez remplir tous les champs.
Nom
Identifiant
Mot de passe
Répétez le mot de passe
Adresse e-mail
Répétez l'adresse e-mail
Captcha
Vous êtes ici : AccueilCLASSESMéthodologie contraction de texte
A & C & E & D & TI
Littérature
Cours
Bonjour ! Groupe telegram de camerecole, soumettrez-y toutes vos préoccupations. forum telegram

Exercice très répandu, la contraction de texte définit les épreuves de l’examen officiel et de certains concours. La longueur des textes proposées ou leur difficulté peuvent varier mais il s‘agit toujours de faire face aux mêmes normes très codifiées.

La contraction de texte en question

C'est une épreuve qui comporte généralement 3 sortes d'exercices :
• Le résumé,
• Le vocabulaire
• La discussion.

I. Le résumé

Un résumé est un texte en miniature, un petit texte. C'est la réduction d'un texte au 1/3 au 1 /4 ou au 1/5 de sa longueur, assorti le plus souvent d’une marge de 10% en plus ou en moins.
Le texte à résumer est un texte d’idées d’une longueur de sept cents (700) mots environ.

I.1 Règles et principes

Le résumé de texte obéit aux règles et principes suivants :
• Restituer en reformulant de façon brève le contenu du texte initial ;
• Respecter le nombre de mots imposé (généralement le quart du volume du texte initial avec une marge de tolérance de plus ou moins 10%) ;
• Suivre l’ordre des idées c’est-à-dire le fil du développement en mettant en exergue les articulations de la pensée de l’auteur ;
• Utiliser autant que possible un vocabulaire et une syntaxe autres que ceux du texte initial ;
• Garder le système d’énonciation du texte initial ;
• Éviter tout jugement et commentaire personnels ;
• Éviter le montage de citations (morceaux de phrases empruntés au texte).

I.2 Démarche

Face à un texte à résumer, l’on doit suivre les grandes étapes qui sont :
• La compréhension du texte ;
• L’élaboration du plan détaillé ;
• La rédaction du résumé.

a) La compréhension du sujet

Elle consiste à :
• Lire et relire le texte en vue de le comprendre ;
• Identifier le type du texte c’est-à-dire : déterminer sa nature et son genre (article de journal, extrait d’ouvrage scientifique ou littéraire, essai, etc.) ;
• Mettre en évidence l’intention de l’auteur ;
• Identifier le système d’énonciation. Identifier le système d’énonciation, c’est répondre aux questions ci-dessous :
• Quelle est la situation de communication (Qui parle ? À qui parle-t-on ? Dans quel but ?) ?
• Quels sont les indices qui permettent d’identifier l’énonciateur et le destinataire, de marquer leur présence ?
• Quelles sont les marques de jugement et de subjectivité ?
• Dégager le thème et l’idée générale du texte. Dégager le thème et l’idée générale d’un texte consiste à le relire pour répondre aux questions ci-dessous :
- De quoi parle le texte ?
- Que dit l’auteur à propos de ce thème ?
Généralement, le thème est formulé sous forme de phrase nominale et l’idée générale sous la forme de phrase verbale.

b) L’élaboration d’un plan détaillé

Pour cette élaboration il faut :
• Dégager la structure d’ensemble du texte ;
• Dégager la structure du texte revient à identifier les grandes articulations de la pensée de l’auteur. Pour cela, le repérage des articulations logiques du texte (connecteurs logiques, certaines expressions) est nécessaire. Ces connecteurs logiques peuvent être implicites ; il faut alors faire un travail préalable pour les rendre explicites ;
• Dégager les idées essentielles à partir du travail fait sur la structure du texte, les idées essentielles peuvent être dégagées. Ces idées essentielles peuvent être directement reformulées. Autrement dit, il faut d’abord les identifier dans le texte et procéder à leur reformulation ;
• Élaborer le plan détaillé du résumé à partir de la structure du texte, des idées essentielles et des articulations logiques dégagées, le plan peut être élaboré.

c) La rédaction du résumé

Le résume fait appel à la fois aux qualités d’analyse et de synthèse. Dès lors que vous avez répondu aux questions
• De quoi parle-t-on ? (Sujet traité)
• Que veut démontrer l’auteur ? (Thèse développée et argumentée)
Vous pouvez faire une première rédaction du résumé au brouillon. Il vaut mieux ne pas consulter le texte original car, insensiblement, on peut être conduit à utiliser les phrases de l’auteur. Après cette rédaction, un travail minutieux de correction doit être entrepris afin de vérifier que :
• Aucune étape de l’argumentation n’a été oubliée ;
• Aucune idée n’a été modifiée ;
• On n’a pas replis les expressions de l’auteur.

II. Vocabulaire

Pour réussir l’explication des mots et/ou expressions on doit :
• Tenir compte du contexte ;
• S’efforcer de rédiger une phrase complète aussi brève soit-elle (en évitant la synonymie) ;
• Éviter de commencer l’explication par des expressions comme « l’auteur veut dire que… », « c’est-à-dire que… », « ici, il s’agit de… », etc.
• S’abstenir autant que possible de reprendre des mots qui figurent dans l’expression à expliquer.

III. Discussion

L’exercice de la discussion invite l’apprenant à exprimer son opinion personnelle sur un sujet abordé, extrait ou inspiré du texte à résumer, qui relève davantage de la culture générale que d’un savoir littéraire. Le libellé formule, à partir du texte, une question. Cette question pose un problème dont le texte éclaire au moins un aspect et pour l’examen duquel il offre des éléments. On demande d’exprimer un avis argumenté, en se référant à son expérience personnelle et à ses lectures.
Une certaine connaissance de l’actualité, de la curiosité d’esprit et du bon sens suffisent pour mener cette courte discussion dont la méthodologie s’apparente à celle de la dissertation.

Grille d’autoévaluation contraction de texte

 Critères d’évaluation  Oui  Non
 Rédaction du résumé
- 1°) Ai-je rédigé en respectant :
• le plan du texte
• l’organisation générale de sa progression :
-2°) Ai-je respecté la situation d’énonciation
• emploi des pronoms personnels (Je, Nous, Vous) ;
• implication ou non de l’auteur ;
• phrases impersonnelles, emphatiques.
- 3°) Ai-je respecté le nombre de mots indiqués par la consigne.
 √  X
 Langue
1°) Ai-je employé une langue correcte, claire :
• pas de fautes, accords divers respectés
2°) Ai-je employé un vocabulaire précis et approprié :
• pas de contresens,
• de barbarismes
3°) Ai-je employé une ponctuation correcte,
4°) Ai-je respecté l’usage des majuscules
5°) Ai-je employé une expression élégante
 √  X
 Présentation de la copie
Ai-je soigné la présentation de son texte pour :
1°) Corps du devoir :
• Respect de la présentation
2°) Lisibilité et Propreté de la copie :
• aération des parties,
• respect de la marge de gauche pour les annotations du correcteur,
• pas d’oubli des mots, de ratures, de surcharges
 √  X